14/12/2016

Liste des biographies

Nous recherchons des témoignages write5.gif (312 octets)

 

Jean Delahaye, étudiant originaire de Bonnemain

Arrêté à Rennes, boulevard de la Tour d’Auvergne

  

Né le 18 janvier 1923, Jean Delahaye milite dans un groupe de Résistance de Bonnemain, non loin de Saint Malo. Il est homologué par la Résistance Intérieure Française comme « isolé ». Sa mission consiste à diffuser la propagande anti-allemande et anti-collaborationniste dans le milieu étudiant qu’il fréquente à Rennes.

Jean Delahaye est pensionnaire au 49 boulevard de la Tour d’Auvergne, chez l’abbé  Launay. Avec deux autres camarades, Fournerie et Le Cotonnec, il fréquente ce patronage proposant des activités sportives.

Il est d’abord inquiété en décembre 1942, puis relâché. Le 8 mai 1943, se produit une vaste rafle, boulevard de la Tour d’Auvergne. Treize étudiants font partie de ce coup de filet.

Jean Delahaye est arrêté par la Gestapo lors de cette rafle. Le 49 boulevard de la Tour d’Auvergne faisait l’objet d’une surveillance étroite de la part des Allemands. L’abbé Launay était suspecté de favoriser le départ de jeunes en Angleterre. Il ne pourra témoigner, car il fut tué  dans le bombardement aérien de 1943. Par contre le personnel se souvint de cette arrestation massive.

Delahaye est détenu  à la prison Jacques Cartier de Rennes, du 8 mai au 19 mai 1943, puis au camp de Compiègne, du 19 mai au 24 juin 1943. Il est ensuite déporté au camp de Buchenwald, du 24 juin 1943 au 1er avril 1945. 

Le titre de résistant déporté lui est accordé en 1952, sur la foi notamment du chef de groupe de  la Résistance, Poidevin, devenu le maire de Bonnemain.

 

Daniel Heudré

 

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)