Ed: 05/04/2017

g-b.gif (311 octets)

Marcel DURAND, résistant de Libération-Nord

Interné Résistant

Pour enrichir la mémoire du passé, nous recherchons des témoignages ou des documents  sur la Résistance en Ille-et-Vilainewrite5.gif (312 octets)

 

Marcel, Jean, Marie, Henri Durand est né le 10 juillet 1904 à La Bernerie-en-Retz (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique). Il exerce la profession d’artisan maçon à La Bernerie. Engagé dans la Résistance sous le pseudonyme de Mousse, il rejoint Libération-Nord, sous les ordres de Charles Bore, son compatriote. Il est arrêté le 11 juillet 1944 par la Gestapo de Pornic, sur dénonciation pour dépôt d’armes et de munitions dans son atelier.

Il est enfermé à la prison de Nantes du 22 juillet 1944 au 4 août 1944. Joseph Moyse, de Nantes et Roger Jaunasse, de Dresny-Plessé (Loire-Inférieure) sont les compagnons de détention et certifient avoir bien connu Marcel Durand. Il est ensuite transféré à la prison du Fort Hatry, à Belfort jusqu’au 27  août 1944. Il est emmené à Giromagny  (Territoire de Belfort) par les SS pour participer à des travaux de défense. Le 21 novembre 1944, il est libéré par l’Armée du Général Leclerc.

De retour de déportation, Marcel Durand est revenu à La Bernerie et, avec son épouse, il rejoint Champtoceaux (Maine-et-Loire) en décembre 1944. Moyse et Jaunasse, qui partagent toujours sa détention,  ont réussi à s’évader le 13 octobre 1944. Durand, exténué par sa longue captivité, se plaint de douleurs à l’estomac et éprouve beaucoup de difficultés à s’alimenter. Il décède le 5 mai 1952.

Reconnaissance à titre posthume du titre d’Interné Résistant.

SOURCE : DAVCC, Caen, 21 P 639 740

Daniel Heudré