Liste des biographies

 

Parcours de GESLIN Auguste et GORTAIS Marcel

 

Tous les deux sont arrêtés à Saint-Erblon en 1944 et envoyés à Belfort d’où ils partiront pour le camp de concentration de Neuengamme près de Hambourg. Ce camp est peu connu car les détenus sont évacués à partir de mars 1945, le camp nettoyé. Les Anglais trouveront le 5 mai, un camp vide, c’est pourquoi on a peu parlé de ce camp. Pourtant de 1938 à 1945, 106 000 hommes et femmes de toute l’Europe occupée dont 9700 français sont passés dans ce camp, 55 000 d’entre eux y laissèrent la vie.

Après leur arrestation, Auguste GESLIN et Marcel GORTAIS sont envoyés à Belfort d’où ils partiront le 29 août 1944 par le convoi I.267. Ce transport est le cinquième grand convoi ferroviaire parti de France vers le KL. Neuengamme mais ce n’est pas le dernier. Effectif recensé : 721 hommes, décédés en déportation : 502 (69,6 %), rentrés de déportation : 193 (26,8 %), situations non connus : 26 (3,6 %). Ces chiffres ne sont pas définitifs car des recherches sont toujours en cours. Les déportés de ce convoi proviennent de toute la France, mais la majorité est surtout originaire de l’Ouest de la France.

Les hommes sont rassemblés les 28 et 29 août dans la cour du Fort Hatry et après avoir été appelés par leurs noms, ils sont dirigés, à pieds, vers un train constitué de wagons de marchandise à quai, non loin du Fort. Le départ a lieu en fin d’après midi. Après deux jours de voyage, le train arrive en gare de Hambourg, dans un paysage détruit par les bombardements. Après une trentaine de kilomètres supplémentaires, ils arrivent au camp de Neuengamme.

Dès le début du mois de septembre, près des trois quart de ces déportés repartent vers pour le Kommando de Wilhemshaven dont Auguste GESLIN et Marcel Gortais. Les Kommandos sont des camps annexes créés  pour la production d’équipement et d’armement. La main d’œuvre concentrationnaire est mise à contribution pour soutenir l’effort de guerre du Reich. La SS peut  ainsi offrir aux industriels allemands une main d’œuvre d’esclaves à bon marché et en tirer d’énormes profits. La durée moyenne de survie d’un détenu a été estimée à 9 mois.

Ainsi, à partir de 1942 vont se créer des Kommandos extérieurs de plus en plus nombreux et parfois très éloignés du camp central. Au total, plus de 80 Kommandos extérieurs dépendront de Neuengamme.

 

Auguste GESLIN  a été arrêté à Saint-Erblon le 12 juillet 1944 par la Milice pour avoir caché son neveu réfractaire au STO. Le 2 août 1944 il est envoyé à Belfort. Au camp de Neuengamme il reçoit le matricule 44 203. Il est décédé le 02/04/1945  Il a reçu la Croix de Guerre avec étoile de bronze

 

Marcel GORTAIS  été arrêté à Saint-Erblon et a quitté Rennes pour Belfort en début 1944 d’où il est parti pour Neuengamme le 29 août 1944. Il recevra le matricule 43 730. Il est décédé le 29 mars 1945

 

Jacqueline Gicquel