Ed: 06/04/2017

g-b.gif (311 octets)

Denis   GILET, un cheminot à Rennes

 Un FFI déporté en Allemagne

Pour enrichir la mémoire du passé, nous recherchons des témoignages ou des documents  sur la Résistance en Ille-et-Vilainewrite5.gif (312 octets)

 

Denis Gilet est né le 3  mai 1900 à Sion-les-Mines (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique).

Il est soudeur à la SNCF et appliquera ses connaissances dans la Résistance. Entré  en 1941 au sein du groupe Organisation spéciale (OS)  du Front national, créé par le PCF, des cheminots, à Rennes (Ille-et-Vilaine), il contribue à l’organisation de son groupe et à la diffusion de tracts et de journaux clandestins. Il assure la fabrication de tirefonds (vis servant à fixer un rail sur la traverse de chemin de fer) pour saboter les voies ferrées. Il participe à la détérioration du matériel roulant en réparation dans les ateliers de Rennes. Enfin il transporte des explosifs pour les Francs-tireurs et partisans français (FTPF) de la région.

Toutes ces activités le mettent en danger. Il est arrêté le 23 novembre 1943 à Rennes par la SPAC (Service de police anti-communiste).  Il est interné à la prison Jacques Cartier du 23 novembre au 24 décembre 1944, puis à la  prison de Laval (Mayenne) du 24 décembre 1943 au mois de mai 1944. Après quelques jours d’enfermement à Angers, il est transféré à Compiègne. De là, il est déporté le 4 juin 1944 au camp de Neuengamme (Allemagne),  puis dans un autre camp de juillet 1944 au 21 avril 1945. Les troupes soviétiques le libèrent le 4 mai 1945. Il est rapatrié à Rennes le 24 mai 1945.

SOURCE : AVCC, Caen 27 P6 - ADIV 43 W 30. ADIV 6ETP2/48

Daniel Heudré