Je recherche tout témoignage sur des faits de Résistance en Bretagne avec documents

- Liste des biographies

Henri MAURICE, résistant au sein du Réseau Ceux de la Libération

Arrêté à Rennes avec Maurice Prestaut

Henri MAURICE est né à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), le 13 novembre 1899. Entré dans la Résistance en 1941, il milite dans le Réseau CDL (Ceux de la Libération) sous le nom de LE FLAHUT. Il prend contact avec le mouvement Défense de la France, en décembre 1943, par l’intermédiaire du responsable pour la Bretagne, Maurice PRESTAUT.  Peu après, il est nommé chef militaire pour le département de la Loire-Inférieure et organise l’action directe dans la région.

Le 10 mai  1944, il est arrêté par la Milice, puis la Gestapo, au 12 rue de Châteaudun, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est accompagné du lieutenant-colonel, Maurice PRESTAUT, tous deux tombent dans une souricière chez le dépositaire de la boite centrale des opérations en Bretagne de Défense de la France.

Pour se dégager, Henri MAURICE fait usage de son arme. Tous deux sont conduits à la SD de Rennes. PRESTAUT, dit Patro, est fusillé le 8 juin 1944 à la caserne du Colombier, à Rennes. Henri MAURICE est jugé  à Nantes, le 27 juin 1944. Au motif de son arrestation, les armes à la main et de sa responsabilité dans les maquis du sud de la Loire, Maurice est condamné à mort.

 Il est déporté de Compiègne le 18 juin 1944 vers le KL Dachau (Matricule 72769). Autres lieux de déportation:  Prison de Kempten, Kottern (Ce kommando, situé à Durach, travaille dès 1943 pour l’entreprise
Messerschmitt)
. Il est libéré à Dachau le 29 avril 1945.

Médaille de la Résistance-Croix de guerre-Légion d’honneur

 

Sources : DAVCC, Caen – Alain Prigent, Renée Thouanel, Serge Tilly, Les fusillés (1940-1944), art. Maurice Prestaut,  Ed. L’Atelier, 2015

Daniel Heudré