Ed: 11/11/2017

g-b.gif (311 octets)

Gaston MOREL

Pour enrichir la mémoire du passé, nous recherchons des témoignages ou des documents  sur la Résistance en Ille-et-Vilainewrite5.gif (312 octets)

 

     Gaston Morel est né le 10 mars 1926 à Dinan (Côtes du Nord). Il a donc 14 ans quand les Allemands envahissent la région, en juin 1940.  

En juin 1941, il est élève à l’Ecole d’Industrie, boulevard Laënnec à Rennes et participe aux activités du groupe de jeunes Résistants de l’école :  

-         Récupérations d’armes, de munitions et d’explosifs dans des dépôts ennemis.

-         Sabotage de câbles et de lignes téléphoniques ennemis.

-         Distribution de tracts et propagande gaulliste.

-         Il tente personnellement la destruction de dépôts de munitions et de matériel au camp de Fouillard où il est arrêté.  

Il est arrêté 3 fois : le 1er août 1941, en septembre 1941 puis le 8 novembre 1941.  

Là il est emprisonné, jugé et condamné par le Tribunal militaire allemand à Rennes comme récidiviste et chef de bande. Son jeune âge lui évite le peloton d’exécution.  

         Il est libéré en décembre 1943 et il reprend son activité patriotique dans le groupe FTPF de Vivier-sur-Mer. Entre autres, il vole des bicyclettes et des armes à des estafettes ennemies.

         Au moment de la Libération, il est surpris à faire des signaux à des avions anglais, il essuie deux coups de feu et passe dans les lignes américaines.

         Connaissant l’anglais, il donne des indications et renseignements et il participe avec les troupes à la libération d’une partie de la côte.  

         Le 16 septembre 1944, il s’engage dans les FFI pour la durée de la guerre.

 

                                                             Renée Thouanel-Drouillas

 

Sources : ADIV N° 167 J 50 

   11/11/2017