Ed: 12/11/2017

g-b.gif (311 octets)

RAYMOND PLESSIS

Pour enrichir la mémoire du passé, nous recherchons des témoignages ou des documents  sur la Résistance en Ille-et-Vilainewrite5.gif (312 octets)

 

Raymond PLESSIS est né le 21 septembre 1923 à Beslé (44).

Il est entré dans la Résistance en septembre 1943, au sein du groupe de Jean Legall, dans le secteur de Langon - Beslé.
En septembre 1943, il entre dans le groupe de résistance FTP (Francs-tireurs et Partisans) de Langon. Il participe alors à la distribution de tracts et de brochures antiallemands ainsi qu’à l’établissement de fausses cartes d’identité pour les réfractaires et maquisards du secteur.
Il participe avec le groupe,  au déraillement d’un train chargé de matériel allemand, au niveau du tunnel de Guichen (35) : la locomotive et quatre de ses wagons sont alors endommagés.
Le 29 avril 1944, il participe avec les FTP à l’attaque de la prison de Vitré, où 47 patriotes sont libérés.
Fin mai 1944, Raymond participe au sabotage de la ligne téléphonique Rennes – Redon, dans la région de Renac.
Entre juin et juillet 1944, Raymond participe au convoyage de six aviateurs américains de Bain de Bretagne à Langon ; mais aussi à l’attaque  d’un pylône de la ligne à haute tension Pontchâteau-Rennes à Avessac (44). Il assure la liaison et la transmission de messages au maquis de Saffré (44).
Il participe aussi à l’arrestation d’un milicien de Langon ainsi qu’au sabotage de boyaux de freins sur une rame de wagons allemands entre  Guéméné-Penfao et Couasnault (44).
En août 1944, il participe, avec le groupe, à la capture de 31 soldats allemands et à la récupération de munitions dans la région de St-Gildas des Bois et de St-Nazaire,  ainsi qu’à la récupération d’une voiture allemande.

Il participe activement au nettoyage de son secteur.

Renée Thouanel-Drouillas 

 12/11/2017