Pour m'écrire memoiredeguerre35@yahoo.fr

- Liste des biographies

 

Lucien Turmel impliqué dans une bagarre

Originaire de Mont-Dol

 

Né le 25 mai 1923 à Mont-Dol, Lucien Turmel est requis pour le STO (Service du Travail Obligatoire) dans la commune du Vivier-sur-Mer pour établir des fortifications côtières.

L’arrestation a lieu le 26 mai 1944. La querelle se déroule dans un café. Lucien, étant réfractaire, est sous la garde d’un Allemand et  se dispute avec lui. Des coups de poings sont échangés. Voyant la situation dégénérer, le frère de Lucien intervient. L’Allemand vient de dégainer sa baïonnette. Julien — tel est le prénom du frère de Lucien — réplique aussitôt en frappant l’Allemand. Pris de peur, celui-ci s’échappe et alerte d’autres Allemands qui viennent encercler le café.

Ce pourrait être une bagarre de jeunes avinés.  En fait, c’est un acte de rébellion contre l’ennemi et un refus de se laisser embrigader.

Lucien Turmel est arrêté et enfermé trois jours au Vivier. Ce n’est que le début d’un calvaire: il est dirigé sur Dol-de-Bretagne, puis sur Rennes. Le 10 juillet 1944, il est envoyé à Compiègne. Le 28 juillet 1944, il est déporté à Neuengamme. Sa famille est sans nouvelles de lui et présume qu’il a été fusillé. Un acte de disparition est établi le 4 juillet 1947.

Une querelle qui a mal tourné et qui conduit le principal protagoniste sur les chemins de la déportation et de la mort.

Daniel Heudré