Pour m'écrire memoiredeguerre35@yahoo.fr

- Liste des biographies

Marcel VIAUD

Agent des réseaux de la France combattante

(1906-1973)

 

Fils d’un sous-lieutenant de carrière tué au combat en 1917. Pupille de la Nation, Marcel Viaud, né le 20 février 1906 à Rennes,  est élevé par sa mère.

         Il fréquente l’école primaire de la rue de Nantes, puis l’école de la rue d’Échange. Il passe avec succès le concours de commis des PTT en 1927, puis entre à l’ORTF en 1936.

         Marié en 1931, il est père d’un fils né en 1940.

         Agent des FFC (Réseau de la France Combattante), il diffuse des journaux clandestins, établit de fausses cartes d’identité et recueille des renseignements sur les troupes d’occupation à partir de septembre 1941.

         Jusqu’en avril 1943, il poursuit ses activités et organise des noyaux de renseignements dans le département d’Ille-et-Vilaine, puis, à partir d’octobre 1943, étend son action à la région Ouest.

         En mai 1943, Marcel Viaud est en relation avec les réseaux « Eleuthère » et « Marathon » de la France Combattante auxquels il transmet des renseignements militaires et remet des relevés et plans des émetteurs allemands et des stations de brouillage de la radio ; en avril 1944, il est contacté par le responsable du réseau « Centurie » qui devient son unique correspondant.

         Durant la même période, il assure des liaisons avec les réseaux qu’il sert et les mouvements de « Défense de la France » et l’Organisation Civile et Militaire (OCM).

         Il est en relation avec des chargés de missions par Londres, pour la recherche et l’hébergement des parachutistes.

         A la Libération ; il se met à la disposition des alliés pour la remise en état des émetteurs de radio.

         Il prend une part active aux combats de dégagement de la région bretonne.

         Après la guerre, Marcel Viaud se dévoue au service des anciens Résistants et Déportés ; il fonde, avec quelques autres personnalités, le Comité de Coordination des Mouvements de Résistance d’Ille-et-Vilaine.

         Handicapé, il meurt d’une grave maladie en 1973.