accueil-mdg1.gif (1380 octets)

plan-du-site.gif (1231 octets)

Liste de déportés politiques et raciaux nés en Ille-et-Vilaine, résidents  ou arrêtés dans le département d'Ille-et-Vilaine

 Liste M à P

Sources :  Journal Officiel, Livre mémorial et ADIlle-et-Vilaine


A à G    H à L  M à P Q à W  Liste des lieux de déportation

Ces listes sont incomplètes et peuvent comporter des inexactitudes. Les personnes pouvant relever des erreurs ou donner des informations complémentaires sont invitées à le faire savoir. Contact de l'administrateur du site

 

MABILLE Fernand, né le 9 avril 1918 à Rennes. Étudiant. Il est déporté de Compiègne-Rethondes le 18 août 1944 vers le KL Buchenwald. (Matricule 147). Autre lieu de déportation: Neu-Stassfurt. Il décède le 17 avril 1945 entre Oberau-denhain et Bockwitz.

MABILLE Henri, né le 9 avril 1897 à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Ancien combattant de 14-18, sergent, décoré de la croix de guerre, il fut adjudant-chef au 41e R.I. en 1939. Capitaine. Adjoint de Louviot, chef département de la Résistance (Libération-Nord). Arrêté le 2 février 1944 à Rennes par la Gestapo, il est déporté "NN" le 28 juillet 1944 de Compiègne vers Neuengamme. (Matricule 39496). Il décède à Sandbostel le 12 avril 1945 . ADIV 6ETP2/62.

MACÉ Ange, Marie, né le 15 janvier 1894 à Montauban (Ille-et-Vilaine). Domicilié à St-Pierre-les-Elbeuf (Seine-Maritime). Il est déporté le 6 juillet 1942 de Compiègne vers Auschwitz le 8 juillet 1942. Il décède le 22 septembre 1942 à Auschwitz (Pol.) (Source JO: 163-16 juillet 1994)

MACE Anne, née le 13 septembre 1910 à Rennes. Elle faisait partie du réseau de résistance "Bordeaux-Loupiac" et du mouvement "Défense de la France". Elle a été arrêtée à Rennes le 10 mai 1944 et incarcérée à la prison Jacques Cartier de Rennes. Le 2 août 1944, à la veille de la libération de la ville, elle est transféré vers Belfort puis déportée vers Ravensbrück le 1er septembre 1944.matricule 62851. Autre lieu de déportation: Genshagen, kommando de femmes du KL Sachsenhausen situé à Berlin, travaillant pour l’usine AEG. Elle est libérée à Neubrandenburg. Source  ACP 27 P6 Caen.

MACÉ (Hippolyte, Louis), né le 8 février 1923 à Plerguer (Ille-et-Vilaine). Il est déporté  «NN» de Paris, gare de l'Est le 21 mars 1944 vers Sarrebruck (Camp de Neue Bremm). Autre lieu de déportation: Mauthausen (Matricule 63618) où il décède le 23 mars 1945.  Il décède le 23 mars 1945 à Mauthausen (Autr.) (Source JO: 163-16 juillet 1994)

MADELINE Marie Rose Victorine, épouse NOUYOU, née le 9 février 1902 à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine). membre de la France combattante, Arrêtée le 27 mars 1944, à Toulouse, elle est déportée de Paris, gare de l’Est, vers Sarrebruck (camp de Neue Bremm) le 25 mai 1944. Elle décède à Fossey (Aisne) le 25 mai 1944 près de Château-Thierry (Aisne) en cours de transport, lors d'un bombardement. Notice

MADOUAS Roger, né le 15 septembre 1924 à Redon (Ille-et-Vilaine). Déporté le 19 avril 1943. Lieux de déportation: Kassel, Bayreuth, Kassel. Libéré le 17 novembre 1944.
MAGALOFF Georges, né le 25 juillet 1909 (de Saint-Malo). Il se trouve dans le convoi parti de Rennes début août 1944 à destination de l'Allemagne. Libéré le 27 août 1944 à Belfort.

MAGNIS Georges, né le 25 octobre 1919 à Cholet (49). Représentant. Arrêté à Rennes le 20 juillet 1944, il est déporté de Rennes début août 1944 vers Belfort et est transféré le 29 août 44 vers Neuengamme. (matricule 43896). Il décède le 25 décembre 1944 à Wihlemshaven. Source: ACP 27 P6 Caen.

MAHE Gabriel, né le 19  septembre 1922 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Membre d'un groupe franc de l'Armée Secrète, il a été arrêté le 15 février 1944 à Rennes, à la suite d'une dénonciation et déporté le 27 avril 1944 de Compiègne vers le KL Auschwitz-Birkenau. (matricule 185979). Autres camps de déportation: Buchenwald, Flossenbürg. Disparu.

MAHÉ Robert. Il est arrêté le 2 août 1944, en compagnie de Joseph Michinot et Jean Simon, suite à une dénonciation, par  la Gestapo, il monte à Redon le 2 août, dans le convoi parti de Rennes en direction de Belfort. (Non identifié dans la base FMD.)

René Maheu, déporté résistantMAHEU René, né le 20 juillet 1899 à  Rennes (Ille-et-Vilaine). Dentiste. Membre du réseau Pascal Buckmaster, il est arrêté le 27 décembre 1943, faubourg de Rennes à La-Guerche-de-Bretagne. par la Gestapo, pour avoir organisé l'hébergement des membres du réseau avec Victor PILORGET. Il est interné la prison Jacques Cartier, puis à Angers avant d'être transféré à Compiègne. d'où il est déporté le 27 janvier 1944 vers Buchenwald. (matricule 44054). Libéré le 15 avril 1945 à Bergen-Belsen. Autres lieux de déportation: Ellrich, Dora. Il est rapatrié en mai 1945, blessé et très affaibli. Biographie. Source: ACP 27 P6 Caen.

 

MAIGNAN André, né le 24 décembre 1924 à Martigné-Ferchaud (Ille-et-Vilaine).(Son parcours)

MAHÉ Marie, née le 15 août 1914 à Bains (Ille-et-Vilaine). Elle est déportée de Paris, gare de l’Est, le 18 avril 1944 vers le Kl Ravensbrück (Matricule Ille-et-Vilaine411). Autre lieu de déportation: Holleischen où elle est libérée le 5 mai 1945.

MAILLARD née TOUHIER Laurence, née le 27 octobre 1886 à Plélo (Côtes-du-Nord). Résistante de la première heure, elle ravitaille les groupes F.T.P.F., abrite de nombreux réfractaires, délivre de faux papiers et assure les liaisons entre Dinard et la région servannaise. Elle arrêtée le 5 mai 1944 à Saint-Servan. Incarcérée dans la prison Jacques Cartier de Rennes, elle   trouve dans le convoi parti de Rennes début août 1944 à destination de l'Allemagne. Libérée le 27 août 1944 à Belfort. Elle décède peu après son retour. Croix de guerre avec étoile de bronze. Source: ADIV 167 J 26/2 - AVCC Caen.

MAINGUY Henri, né le  5 décembre 1920 à Maubeuge (59). Arrêté dans le prieuré de Saint-Yvieux à Plerguer (Ille-et-Vilaine) le 19 décembre 1943 suite à une dénonciation. Déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 et arrivé à Buchenwald le 29 janvier 1944. (matricule 43922. Libéré le 15 avril 1945 à Bergen-belsen.(Lire son témoignage) etoil6.gif (599 octets)

MAITRE Paul, né le 5 juillet 1920 à Rennes. Alias Valentin, Gervais, Gildas dans le mouvement Libé-Nord. Agent de liaison de la délégation générale en France du général de Gaulle, il est arrêté par la Gestapo le 30 décembre 1943 à Paris sur le bd Edgar Quinet. Interné à Fresnes et Compiègne d'où il est déporté le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen (Matricule 62740). Autres lieux de déportation: Melk, Ebensee où il est libéré le 6 mai 1945. Article. Source: AVCC Caen.

 

 

MALARD (François, Célestin, Émile), né le 16 novembre 1890 à Bonnemain (Ille-et-Vilaine). Résidait à Paray-Vieille-poste (91). Déporté le 6 juillet 1942 de Compiègne et arrivé à Auschwitz le 8 juillet 1942. (Matricule 45818) , Il décède le 15 mars 1943 à Auschwitz (Pol.) Source JO: 226-29 septembre 1994 Biographie

MALIVET Louis Jean Marie, né le 15 mai 1923 à Sixt-sur-Aff (Ille-et-Vilaine). Electricien. Domicilié à La-Gacilly au moment de son arrestation. Il a été arrêté le 15 septembre 1943, à Fabian, sur la frontière pyrénéenne alors qu'il tentait de rejoindre les Forces Libres, par les douaniers allemands, en Afrique du Nord. Il est déporté de Compiègne le 28 octobre 1943 vers le KL Buchenwald le 30 octobre 1943. (Matricule 30685). Lieux de déportation: Leipzig-Thekla , Flossenbürg (Mülsen), Leitmeritz ). Libéré le 08 mai 1945 à Leitmeritz. (Article)

MALIVET Marcel, né le 18 mars1925 à Sixt-sur-Aff (Ille-et-Vilaine). Il a été arrêté le 15 septembre 1943, à fabian, sur la frontière pyrénéenne alors qu'il tentait de rejoindre les Forces Libres, par les douaniers allemands, en Afrique du Nord. Déporté de Compiègne le 28 octobre 1943 et arrivé au KL Buchenwald le 30 octobre 1943. (Matricule 30639). Lieux de déportation: Leipzig-Thekla, Flossenbürg ,Mülsen, Leitmeritz où il libéré le 8 mai 1945.

MALLET Alexandre, né le 16 décembre 1920 au Petit-Quevilly (Seine-Maritime).. Son parcours

v-mallet.jpg (1892 octets)MALLET René  alias René SURCOUF. René Mallet est né le 9 janvier 1925 à St-Servan. Son parcours 

 

 

MANCHA-MILLAN José. Espagnol, né le 19 septembre  1918. Arrêté le 20 mars 1944 à Rennes. Son parcours

MANU André, né le 22 avril 1922 à Rennes. Il est déporté à Dachau (Matricule 133429). Parcours: Munich, Dachau.

MARCHAND Albert Joseph, né le 14 juillet 1909 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen. (Matricule 62755) où il décède le 8 avril 1944 (Source Jo: 245-21 octobre 1994)

MARCHAND Arsène, né le 2 août 1905 à Pipriac (Ille-et-Vilaine). Réfractaire au S.T.O.  Il entre dans la Résistance en mai 1941. Il a participé à de nombreuses actions de sabotages, notamment destructions par explosifs des sous-stations électriques à l'arsenal de Brest, sabotage de batteries et de moteurs de camions allemands à Daoulas. Arrêté le 15 juillet 1943, il est interrogé pour son appartenance et ses activités au Parti Communiste. Malgré ses dénégations il est emprisonné. Il est déporté de Compiègne le 14 décembre 1943 vers le KL Buchenwald . (Matricule 38043). Revenu. (Source: AVCC Caen.

MARCHAND Joseph, né le 15 juillet 1892 à Pléchâtel (Ille-et-Vilaine). Il entre dans le groupe de résistance Réseau FFC Overcloud de Pléchâtel et participe au parachutage de St-Malo-de-Phily (Ille-et-Vilaine).Il assure le transport des armes et munitions aux différents groupes. Étant chef de gare, il a la possibilité de voyager et de transmettre des renseignements sur les convois ennemis sur le réseau de l'Ouest. Il est arrêté par la Gestapo, alors qu'il installait un poste émetteur à Pléchâtel le 4 mai 1942. Torturé, il est incarcéré à la prison d'Angers puis à Fresnes. Condamné à mort le 28 septembre 1942 à Fresnes par le tribunal militaire allemand, il est déporté le 9 novembre 1942 à Charlotenburg (Berlin) où il est fusillé le 20 janvier 1943.  Croix de guerre avec étoile d'argent. Homologué au grade de sous-lieutenant. ADIV 6ETP2/62.

MARCO-PASCUAL Angel. Espagnol, né le 2 août 1915 à Saragosse (E). Responsable U.N.E. dans la région de St-Malo, il est arrêté le 23 mars 1944 à Saint-Servan. Incarcéré à la prison Jacques Cartier, il est torturé. Il est ensuite transféré à Compiègne d'où il est déporté le 18 juin 1944 vers le KL Dachau. (matricule 74208). Autre lieu de déportation: Mauthausen. ADIV 167 J 49-2

MARET Bernard, né le 25 septembre 1912 à Guichen (Ille-et-Vilaine). Arrêté sur le territoire du IIIe Reich (hors Alsace-Moselle), il est interné au KL Dachau (Matricule 58651). Il est libéré le 5 janvier 1944.

MARETHEUX (Jean, Louis, Joseph), né le 13 février 1896 à Mézières sur Couesnon (Ille et Vilaine). Il habite au 3 rue Vergniaud puis au 112 rue Marius Aufan à Levallois Perret (ancien département de la Seine) au moment de son arrestation.
Il est marié à une employée, père d'une fille. Il est comptable puis chauffeur de taxi (selon Mme Faurie).
Militant communiste, il est arrêté le 24 juin 1941 par la police allemande, vraisemblablement dans le cadre de la rafle du 22 juin 1941, jour de l’attaque hitlérienne contre l’Union soviétique, sous le nom « d’Aktion Theodorich. Les Allemands arrêtent dans la zone occupée et avec l’aide de la police française,», plus de mille communistes. D’abord placés dans des lieux d’incarcération contrôlés par le régime de Vichy (Jean Marétheux est conduit à l'Hôtel Matignon), ils sont envoyés, à partir du 27 juin 1941, au camp allemand de Royallieu à Compiègne (Oise - 60), administré par la Wehrmacht et qui ce jour là devient un camp de détention des “ennemis actifs du Reich ” et dirigé sur le camp de Compiègne.

Il est déporté à Auschwitz dans le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 ». Ce convoi d’otages composé, pour l’essentiel, d’un millier de communistes (responsables politiques du parti et syndicalistes de la CGT) et d’une cinquantaine d’otages juifs (1170 hommes au moment de leur enregistrement à Auschwitz) faisait partie des mesures de représailles allemandes destinées à combattre, en France, les « judéo-bolcheviks » responsables, aux yeux de Hitler, des actions armées organisées par le parti communiste clandestin contre des officiers et des soldats de la Wehrmacht, à partir d’août 1941.

Il est enregistré à son arrivée à Auschwitz le 8 juillet 1942 sous le numéro 45830
Jean Marétheux entre à l'infirmerie de Birkenau le 21 novembre 1942 et meurt le 2 décembre 1942 d’après les registres du camp, dans les jours qui suivent une importante « sélection » des « inaptes au travail » destinés à être éliminés dans les chambres à gaz de Birkenau.

Sources

  • Archives municipales de Levallois Perret.

  • Livre des déportés ayant reçu des médicaments à l'infirmerie de Birkenau du 1.11.1942 au 150.7.1943.Fichier national du Bureau des archives des conflits contemporains

  • (BACC), Ministère de la Défense, Caen

  • Death Books from Auschwitz, Musée d’État d’Auschwitz-Birkenau, 1995 (basé essentiellement sur les registres - incomplets – de l’état civil de la ville d’Auschwitz ayant enregistré, entre le 27 juillet 1941 et le 31 décembre 1943, le décès des détenus immatriculés)

Biographie rédigée en 2007 (mise à jour en 2010) par Claudine Cardon-Hamet (docteur en Histoire, auteur des ouvrages : Mille otages pour Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 », éditions Graphein, Paris 1997 et 2000 (épuisé) et de Triangles rouges à Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 », éditions Autrement,
Source:http://politique-auschwitz.blogspot.fr/2010/06/maretheux-jean-louis.html

margat.jpg (11353 octets)MARGAT Noël est né le 16 décembre 193 à Maxent (Ille-et-Vilaine). Commis boucher, il rejoint le réseau Buckmaster (secteur de Guer), (Morbihan). Il est agent d’un groupe de réception de parachutages. Il est arrêté par la Gestapo le 24 janvier 1944 à Guer, suite à un dépôt d’armes. Dans l’affaire, sont impliquées de nombreuses personnes: Roger Chotard, Eugène Brunel, Félix Landais, morts en déportation ; Louis  Durandière, chef de gare à Guer, Raymond Hervé, André Seroux et Jean Lerat, revenus de déportation. Noël Margat  est interné du 24 janvier au 5 avril 1944. Il est déporté le 6 avril 1944 de Compiègne vers Mauthausen (Allemagne). Il porte le matricule 62758.  Autre camp de déportation: Melk. Il décède le 22 avril 1945 à Mauthausen. Noël Margat appartient aux Forces françaises combattantes (FFC). Source : DAVCC, Caen.

MARGUERITTE Constant, né le 2 mai 1905 à St-Marc-de-Fresnes (Eure). Serrurier à la S.N.C.F.; domicilié rue de Viarmes à Rennes, il est arrêté le 9 décembre 1943 par la S.P.A..C. pour appartenance aux groupes de résistance du Front National S.N.C.F. de Rennes et avoir participé aux sabotages de matériel roulant ennemi. Il est torturé et incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes, transféré le 24 décembre 1943 à Laval puis déporté de Compiègne le 4 juin 1944 vers le KL Neuengamme (matricule 34519) où il décède le 11 février 1945. Autre lieux de déportation: Hambourg. (ADIV 167 J 26/2 - ADIV 43 W 30.)

MARIJUAN (Louis, Jean, Marie, Edmond), né  le 20 novembre 1924 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Ses parents sont domiciliés à la cité Gragiana. Chaussonier de profession. Il entre dans le groupe de résistance des F.U.J.P. de Fougères (les jeunes patriotes). Il recrute et forme un groupe dans le secteur. L’inter-région le nomme responsable de l’organisation des groupes paramilitaires des F.U.J.P. de Fougères. Il fabrique aussi des fausses cartes d’identité comme Lepenant et fournit une aide aux réfractaires. Il récupère et transporte des explosifs destinés aux FTP. La Résistance devient armée et vise des actions d’éclat. Il est arrêté par la S.P.A.C. à Fougères le 2 décembre 1943, le même jour que Christian Lepenant et Maurice Pegard. Incarcéré à la prison Jacques Cartier, il est déporté dans le "train de la mort" parti de Compiègne vers Dachau le 2 juillet 1944 (Matricule 77112). Il est le compagnon de détention de Lepenant, après avoir été son camarade de lutte. Il est porté disparu le 6 décembre 1944 à Hersbruck (All.). Homologué au grade  de sous-lieutenant. Attibution de la Légion d'honneur  le 19/6/1950.(ADIV 167 J 26/2 - ADIV 6ETP2/62.) (JO: 285-9 décembre 1994)

MARION (Aristide, Léon, Marcel), né le 13 juin  1916 à Rennes. Électricien, il est arrêté comme otage, le 28 juillet 1944 à Guignen lors d'une rafle et incarcéré au camp Margueritte. Il est déporté dernier convoi du 3 août 1944 vers Belfort, puis transféré le 29 août 1944 vers Neuengamme. (Matricule 44167). Décédé le 26 mai 1945 à Helsingberg (Suède). Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven.

MARION Hyppolite, né le 2 mars 1922 à Dinard (Ille-et-Vilaine). Il est transféré de Nancy vers le KL Natzweiler le 19 août 1944. (Matricule 23014). autres lieux de déportation: Dachau, Mauthausen, Melk où il décède le 8 février 1945.

MARION Paul, né le 24 novembre 1919 à Le Hôme-Varaville (14). Arrêté le 24 janvier 1944 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen. (matricule 62761). Autres lieux de déportation: Melk, Ebensee où il est libéré le 6 mai 1945.

MARQUER Francis, né le 23 février 1911 à Saint-Onen-Le-Chapelle (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

MARTIN Abel, né le 25 juin 1912 à Fleurigné (Ille-et-Vilaine). Il est déporté le 27 avril 1944 de Compiègne vers le au KL Auschwitz-Birkenau le 30 avril 1944 (Matricule 186024) . Autres lieux de déportation: Buchenwald, Flossenburg,  Hersbruck où il décède le 31 octobre 1944.

MARTIN André, un Rennais à Buchenwald et Dora 

Fils de Jean-Marie Martin et de Marie-Rose Chassé, André Martin est né le 27 février 1911 à Rennes, rue de Chatillon. Il a le grade de sergent dans le 19è Régiment d’Infanterie.  Il est fait prisonnier en 1940  et se retrouve à Breslau (Allemagne), au Stalag VIII C. kommando 410, sous le matricule 16 680. Il est transformé en travailleur libre vers le 23 mai 1943. Il est arrêté le 14 octobre 1944 par la Gestapo,  à Breslau, avec 14 de ses camarades du kommando 410. Incarcéré jusqu’au 10 janvier 1944 à la prison de Breslau, il est condamné à 6 mois de camp de concentration à Buchenwald et au kommando de Dora (créé en 1943). Selon René Morel, André Martin serait décédé à l’infirmerie de Dora,  le 15 mars 1945.

Source: AVCC, Caen, 21 P 8 2845

Daniel Heudré

MARTIN André, né le 19 juillet 1925 à Paramé (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

 

 

 

 

MARTIN Joseph, né le 14 septembre 1913 à Saint-Hilaire-des-Landes(Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

 

 

 

 

MARTIN Louis, né le 27 novembre 1906 à Rennes (Ille-et-Vilaine).  (Son parcours)

MARTIN Louis, né le 1er février 1923 à Coesmes (Ille-et-Vilaine). Alias Bertrand. Il a servi dans les FFI dans le Lot-et-Garonnedès le 10 février 1944. Le 21 mai 1944, arrêté à Devillac, il est déporté le 2 juillet 1944 de Compiègne vers le KL Dachau. Autre lieu de déportation: Neckarelz,Kommando du KL Natzweiler. Revenu des camps.

MARTIN Marcel Pierre, né le 10 décembre 1924 à Martigné-Ferchaud (Ille-et-Vilaine).  (Son parcours)

MARTIN Pierre, Albert, Léon, né le 13 juillet 1924 à Rennes. (Son parcours)

MARTIN Pierre, né le 20  avril 1896 à Teillay (Loire-Inférieure). (Son parcours)

MARTIN Roger, né le 26 septembre 1919 à Bruz( Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

MARTINET Louis Marie Joseph, né le 1er septembre 1900 à Rennes. Il est plombier. Il entre dans les FTPF fin août 1942. Très vite, il est chef de groupe dans les Côtes-du-Nord. Il est déporté le 24 janvier 1943 de Compiègne vers le KL Sachsenhausen (Matricule 58708) Autre lieux de déportation: Heinkel. A la libération des camps, il est hospitalisé à l’hôpital de La Salpêtrière à Paris où il décède le 16 juillet 1945. Source: AC 21 P 93 225.

MARZELLE Camille, née JOURDAN le 20 septembre 1900 au Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

MARZELLE Maurice, né le 20 octobre 1898 à Rennes. (Son parcours)

MARZIN André, né le 20 mars 1924 à Dol-de-Bretagne. (Son parcours)

 

 

 

 

MARZIN Gustave, né le 17 septembre 1912 à Rennes. Arrêté à Lannion (22) pour "menées anti-nationales" en août 1943. Il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers Neuengamme. (Matricule 34266). Revenu.

MASSIEUX Marcel, né le 20 octobre 1912 à Vitry-sur-Seine (75). (Son parcours)

MASSIOT  François, né le 28 juillet 1918 à Saint-Ganton (Ille-et-Vilaine). Arrêté sur le territoire du Reich et déporté à Neuengamme  (Matricule 62993). Rescapé.

MASSON Albert, né le 22 septembre 1914 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est déporté le 8 mai 1943 de Compiègne  vers le KL de Sachsenhausen. (Matricule 66705). Il décède le 14 juin 1944.

MASSON Francis, né le 5 décembre 1916 à Saint-Aubin-du-Cormier (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

MASSON Louis, né le 20 mai 1903 à Vitré (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 28 décembre 1943 à Reims (Marne)  pour transport d'armes, liaisons radio et aide à la Résistance. Il est déporté de Compiègne le 22 janvier 1944 vers le KL Buchenwald. (Matricule 42639). Revenu des camps.

MATEU MORLANS José. Espagnol, né le 10 septembre 1905 à Lardecans.  (Son parcours)

MATLINE Rachel. Juive, née  le 24 juin 1898 à Kozelets en Ukraine.  (Son parcours)

MATHIOT Maurice, né le 27 août 1921 à Nanterre (75). Élève pilote et ancien aviateur militaire. Domicilié à Dinard, 47 rue des Vergers. Arrêté le 13 février 1941, à bord du Buhara, au large de Guernesey, il est déporté en Allemagne le 20 avril 1941. Libéré le 15 avril 1945 à Littringhausen. Autre lieu de déportation: Düsseldorf.

MAUBOUSSIN Marcel, né le 15 février 1897 à St-Servan (Ille-et-Vilaine). Chiffonnier. Domicilié à Lehon (Côtes-d'Armor). Arrêté le 1er février 1942 sur le viaduc de Dinan suite à une dénonciation de sa femme qui avait bu, pour détention d'un pistolet. Condamné à trois ans de réclusion, il est déporté le 19 avril 1943. Lieux de déportation: Kassel, Bayreuth, Kassel. Libéré le 9 mai 1945 à Sieburg. Source: DAVCC Caen. Article.

MAUGE Maurice, né le 14 juillet 1920 à Nantes (44). Arrêté le 25 avril 1944 à Nantes ou Rennes, il est déporté le 28 juillet 1944 de Compiègne à Neuengamme (Matricule 40053). Il décède le 20 avril 1945 à Ravensbrück.

MAUGER René, né le 16 septembre 1911 à Fougères (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

MAUPERTIUS Édmond, né le 11 août 1897 à Paris. Déporté le 28 novembre 1943. Lieux de déportation: Karlshure, Rheinbach, Hameln, Dachau où il est libéré le 29 avril 1945.

MAUREL Étienne, né le 9 juin 1915 à Bollene (84).  (Son parcours)

 

 

 

 

 MAUREL Renée, née le 6 janvier 1914 à Landerneau.  (Son parcours)

 

 

 

 

 

MAURICE Henri alias LE FLAHUT, né le 13 novembre 1899 à Nantes (44) (Suite)

MAZA Salah, né le 10 mai 1917. (de Rennes). Il se trouve dans le convoi parti de Rennes début août 1944 à destination de l'Allemagne. Libéré le 26 août 1944 à Belfort.

MAZIER Auguste, né le 7 février 1900 à La-Mancellière (Manche). Il est déporté de Compiègne le 8 mai 1943 vers le KLSachsenhausen (Matricule 66899) où il décède le 15 février 1945. Source: AC 21 P 264 897

MAZURE AZURIEL-MAIËR dit Max. Juif, né le 20 février 1908 à Plotzk (PL). Il est de nationalité française son père ayant été naturalisé en 1924. Entré au Service des Assurances Sociales, élu délégué du personnel, il est l'objet d'une campagne de dénigrement. Dénoncé comme juif, il est arrêté le 23 mars 1943 puis déporté à Aurigny le 12 août 1943. Le 1er septembre 1944 il est libéré à Camiers.

MEDINA-ESTEBAN Pablo Raphaël. Espagnol, né le 25 janvier 1918 à Madrid (E). Il entre dans la Résistance début 1942 à Rennes. Arrêté à Rennes, il est déporté de Compiègne-Rethondes le 18 août 1944 vers le KL Buchenwald. (Matricule 78476). Revenu. ADIV 167 J 49-6.

MEFFRAY Henri Ange Marie, né le 2 mai 1902 à Talensac (Ille-et-Vilaine). Il a été arrêté sur dénonciation par un ouvrier agricole qu'il venait de congédier à la suite d'une indélicatesse, pour détention d'un fusil de chasse et d'une carabine le 2 octobre 1942 à Talensac. Il a été écroué à la prison Jacques Cartier de Rennes puis transféré sur Angers et Compiègne d'où il fut déporté "NN" vers l'Allemagne. Décédé en octobre 1942 (Non identifié dans le livre mémorial).

MEINGAN Joseph. Membre des Corps Francs Vengeance du Finistère (groupe de Quimper), alias « Louis ». Ancien chef régional du Bureau des opérations aériennes dans la Résistance, né le 10 décembre 1913 à Quimper (29). Arrêté le 20 avril 1944, place de la Mairie à Rennes, par la Milice, il est torturé rue Jules Ferry pendant trois et trois nuits, où il retrouve ses camarades pris dans la rafle de l'Hôtel du Cheval d’Or. Incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes, il est déporté le 2 août 1944 de Rennes vers Belfort (Train dit de Langeais) puis est transféré vers Natzweiler le 26 août 1944. (Matricule: 23974). Autres lieux de déportation: Dachau), Haslach. Tombé paralysé, il est transporté au camp de repos de Vaihingen où il est libéré le 7 avril 1945 . (Papiers le concernant déposés à la BDIC de Nanterre). 

MÉNAGE Auguste, né le 27 octobre 1898 à Combourg (Ille-et-Vilaine). Suite à une réunion clandestine avec Gabriel Péri à Courbevoie, il forme les premiers groupes de quartiers et appartient lui-même à celui du Port Bincault. Il participe à la diffusion de tracts et journaux clandestins. Il est arrêté fin octobre 1940 à son domicile 117 rue St-Denis à Courbevoie comme "individu dangereux pour la sécurité publique". Interné à Clairvaux, il organise avec des camarades des groupes clandestins à l'intérieur de la prison. Au camp de Compiègne, il est responsable à la solidarité et membre du comité du camp de 1942 à 1943. Il est déporté de Compiègne le 17 janvier 1944 vers Buchenwald. (Matricule 41140). membre de l'organisation militaire du camp de Buchenwald, il participe à sa libération avant l'arrivée des troupes américaines, le 11 avril 1944, 21000 internés étant sauvés de l'extermination par les SS. ADIV J 50. - ADIV 6ETP2/63.

MÉNAGE Noëlle, née le 28 décembre 1910 à Rennes. Célibataire. Couturière. Domiciliée 52 Fb Saint-Martin Paris Xeme. Arrêtée le 10 octobre 1942, passage du Lido aux Champs-Elysées, où elle vendait des programmmes, par la Gestapo. Accusée selon elle pour espionage. Elle est déportée de Paris le 29 août 1943 vers le KL Ravensbrück le 2 septembre 1943. Autre lieu de déportation: Neubrandenburg. Source: AVCC Caen.

MENARD André Auguste Eugène, né le 16 janvier 1921 à Guingamp (Côtes-d'Armor). Étudiant en 2ème année de Licence de chimie à Rennes, il réside Ille-et-Vilaine rue Alfred de Musset à Rennes. Il participe au premier parachutage d'armes en Ille-et-Vilaine.Il fait partie du groupe de résistants, Louis TURBAN, Joël et Yves LE TAC, André LACAZE, André MÉNARD, Louis NORMAND, qui se consacrait aux émissions clandestines et à la propagande. Arrêté le 2 février 1942 à Rennes, 104 rue St-Hélier, en compagnie d'André PAILHERET, par les autorités allemandes, il est déporté le 20 avril 1943 de Compiègne vers le KL Mauthausen. (matricule 28332). Il a travaillé au “Kommando Loibl Pass” creusant un tunnel entre la Yougoslavie et l’Autriche. Il s’échappe du Kommando, en 1944, et rejoint un maquis yougoslave avant d’être tué au combat le 23 novembre 1944.
Sources:
Joel Le Tac. Le Breton de Montmartre . Franck Renaud
Le tunnel André Lacaze.  
Video INA Le tunnel de Loibl Pass d'André Lacaze
ADIV 167 J 50-1.

MÉNARD René Alexandre, né le 23 février 1908 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Radio électricien à la SNCF. Domicilié à  Lisieux (Calvados). Agent de renseignements du réseau Jade-Fitzroy de la France Combattante, spécialisé dans les renseignements ferroviaires et militaires. Il parvient à faire obtenir des permis spéciaux permettant l'accès de la zone côtière pour déterminer les emplacements de l'arme secrète et ouvrages fortifiés le long des côtes. En novembre 1943, il devient opérateur de radio faisant un travail de tout premier plan. Arrêté le 6 janvier 1944 à Paris sur dénonciation. Son arrestation n'eut aucune conséquence pour ses camarades. Il est déporté le 27 avril 1944 de Compiègne vers le KL Auschwitz-Birkenau. (Matricule 186064). Autre lieu de déportation: Buchenwald. Revenu. Croix de guerre avec étoile de vermeil. Source: AVCC Caen.

MÉNETRAY Henri, Albert est né le 11 janvier 1922 à Lille (Nord). Célibataire, il est aspirant pilote d’aviation et s’engage comme volontaire à Londres, après avoir été démobilisé par Vichy. Henri Menetray est domicilié à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), rue de la Morvonnais Il est arrêté en mer le 13 février 1941 par la Kriegsmarine, à 15 milles N.W. de Guernesey,  au cours d’une liaison avec l’Angleterre en vue de rallier les Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL). L’interpellation s’effectue à bord d’un bateau de pêche, un cotre de 9 tonnes, dénommé le Buhara. Quinze hommes se trouvent dans cette embarcation : des experts dans la navigation, comme Victor Quéret, des anciens pilotes, mais aussi des élèves-pilotes comme Henri Menetray. En grand difficulté, le cotre est arraisonné par un patrouilleur allemand. L’équipage est débarqué à Cherbourg (Manche). Interné à Cherbourg du 12 février 1941 au 5 mars 1941, puis à Saint-Lô du 5 mars au 5 avril 1941, Henri Menetray  est traduit devant la Cour Martiale de Saint-Lô (Manche) et condamné, le 26 mars 1941, à des travaux forcés à perpétuité pour aide à l’ennemi. Il est déporté à Düsseldorf (Allemagne)  du 6 avril 1941 au 20 avril 1941, à Lüttringhausen du 20 avril au 15 avril 1945. Menetray se retrouve déporté dans les mêmes camps que Victor Queret. Deux compagnons de navigation, bailleurs de fonds, Pierre Devouassoud et Jean Dorange, sont fusillés à l’abbaye de Montebourg (Manche), le 12 avril 1941. Déporté résistant. Médaille des Evadés. Décoration étrangère du 6 août 1949. Croix de guerre. Stèle à a mémoire des quinze jeunes Français libres, à Fréhel Port-Nieux (Côtes-d’Armor).

SOURCES : AVCC, Caen. Daniel Heudré

MENGIN ou MANGIN Suzanne, né le 23 décembre 1911 à Boisgervilly (Ille-et-Vilaine). Elle est déporté de Pantin le 15 août 1944 vers Ravensbrück (Matricule 57886). Son parcours: Torgau, Ravensbrück. Revenue des camps.

MENOUD Yvonne épouse GABOUREL, née le 30 octobre 1908 à Saint-Servan-sur-Mer (Ille-et-Vilaine). Elle est déportée de Compiègne le 31 janvier 1944 vers le KL Ravensbrück (Matricule 27220). Autre lieu de déportation: Holleischen, kommando de femmes du KL Flossenbürg situé dans les Sudètes, les détenues travaillent pour l’usine de munitions Skoda, où elle libérée le 5 mai 1945.

MENTEC Gaston, né le 28 janvier 1921 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté le 31 mars 1942, 12 rue Duguay Trouin à Fougères pour activités politiques (distribution de tracts communistes). Condamné par le Tribunal Spécial de Rennes, le 15 avril 1942 à 8 ans de travaux forcés, il est déporté de Compiègne le  22 mars 1944 vers le KL Mauthausen. (Matricule 60280). Revenu. Source: ACP 27 P6 Caen. ADIV 167 J 50-1 (Source photo: famille Mentec).

 

 

MEUROU Paul. né le 24 février 1905 à Redon (Ille-et-Vilaine). Déporté le 12 avril 1943. Autres lieux de déportation: Karlshruhe, Reinbach, prison de Sieburg, Kassel (kommando du KL Buchenwald), prison de Straubing où il est libéré en mai 1945. Libéré en mai 1944 à Straubing.

MEYNIEL Georges, né le 7 juin 1906 à Paris. Arrêté le 26 février 1943 à Saint-Malo, 7 rue des Marins, il est déporté de Compiègne le 16 avril 1943 vers le KL Mauthausen. (Matricule 26795). Revenu.

MICHAILOWSKI Nicolas, né le 8 juillet 1894 à à Ulanow en Russie. Il est installé depuis 1922 en Ille-et-Vilaine, tailleur à Janzé puis à Rennes, rue Hoche. Arrêté le 23 juin 41 jusqu’au 27 juin 1941 à Jacques Cartier. Arrêté à nouveau le 30 juin 1941 pour propagande en faveur des Alliés jusqu’au 13 novembre 1942. Surveillé par la Gestapo, il est interné administratif au camp de Voves du 14 avril au 3 août 1942. Arrêté à nouveau le 3 octobre 1942 pour avoir donné asile à des membres du Front National. Incarcéré à Jacques Cartier puis à Compiègne jusqu’au 20 avril 1943. Il abrite dans son café rue du Vau-Saint-Germain des réunions de jeunes résistants. Il aide le sous-lieutenant FTP Gougeon à sortir de la ville le 6 juin 1944 pour rejoindre son poste de combat. Suspecté par la Gestapo, il est à nouveau arrêté le 17 juillet 1944  à Rennes et déporté de Rennes vers Belfort le 2 août 1944 (Train dit de Langeais) puis est transféré vers Natzweiler le 26 août 1944. Arrivé à Dachau le 6 septembre 1944 via KL Natzweiler par le 1er convoi de cette journée (ce convoi transportait 950 personnes). Libéré le 9 mai 45, il est rapatrié le 28 juin 1945 sur l’hôpital militaire du grand séminaire. Services militaires homologués avec le grade de sergent.(AMR). ADIV 6ETP2/64.

MICHEL Jean, né le 10 juin 1898 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Domicilié à Saint-Aubin-les-Elbeuf où il est arrêté le 17 avril 1942 pour avoir hébergé des soldats anglais. Il est déporté de Compiègne le 24 janvier 1943  vers Sachsenhausen. (Matricule 58378). Revenu des camps. Source: AVCC Caen. Article.

MICHINOT Alexis, né le 12 mai 1925 à Bains-sur-Oust (Ille-et-Vilaine).  Arrêté le 28 juillet 1944, à la place de son frère Joseph qui avait pris la fuite, suite à une dénonciation par  la Gestapo.  Début août, il est dans le convoi parti de Rennes vers l'Allemagne. À Belfort, il est déporté le 29 août 44 vers Neuengamme. (matricule 43850). Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Revenu des camps. Source: ACP 27 P6 Caen.

MIGEON Gilbert, né le 25 juin 1906. ? . Il entre dans la Résistance en novembre 1943 dans le Morbihan. Arrêté il est déporté le 15 juillet 1944 de Compiègne au KL Neuengamme (Matricule 36517). Revenu des camps.

MIGNOT Marcel, né le 25 février  1913 à La Selle-Craonnaise (53).(Son parcours)

MILLA-SERRANO Jésus. Espagnol, né le 14 août 1909. Arrêté le 20 mars 44 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 21 mai 1944 vers Neuengamme. (matricule 32081). Revenu.

MILLS Anne-Marie. née THOMAS le 30 septembre 1921 à Karachi (IND). De nationalité anglaise, elle signe un contrat d'engagement dans le F.F.C. le 25 juillet 1942. Elle appartient au réseau Johnny-Ker.  Elle travaille spécialement avec Mademoiselle Rabu. Elle est arrêtée par la Gestapo le 6 avril 1943 pour avoir secouru un parachustiste américain blessé. Incarcérée à Fresnes elle est déportée le 5 août 1943 vers la prison d'Aix-la-Chapelle. Autre lieux de détention: Prisons de Köln,  Flussbach, Mayence,Darmstadt. Elle est libérée le 8 avril 1945 à Darmstadt.

MINETTI Pierre, né le 4 août 1914 à Nice (06). Arrêté à saint-Servan lors d'une rafle par la gendarmerie allemande. Condamné par un tribunal allemand à 5 ans de travaux forcés pour réfractariat en travail obligatoire en Allemagne et non déclaration de détention d'armes. Emprisonné à Saint-Malo, puis à Fresnes de juillet 1942 à septembre 1942. Il est déporté en Allemagne le 27 septembre 1943. Son parcours: Karlshure, Sarrebruck, Zweibrücken, Francfort-sur-le-Main, Bamberg, Bayreuth où il est libéré en mai 1945. Source: AVCC Caen. 

MIRALLES Luis. Espagnol, né  le 29 janvier 1922 à Riudecanes Tarrag (Espagne). Arrêté à Pont-Réan (Ille-et-Vilaine) lors de la rafle du 22 juillet 1944, il est déporté le 3 août 1944 vers Belfort (Train dit de Langeais) puis est transféré à Natzweiler le 26 août.  (Matricule 23991). Autres lieux de déportation: Dachau, Neuengamme, Schandelah , Wöbbelin où il décède le 5 mai 1945 avant le rapatriement.

MISERIAUX Angèle, née  RACINEUX le 1er novembre  1891 à Thourie (Ille-et-Vilaine). ( Son parcours)

MISTERIEL Isaac (Jacques), né à Istanbul en Turquie en 1870.  Sujet turc, commerçant ambulant. Dénoncé comme juif par son beau-fils, il est arrêté le 5 janvier 1944 à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Il meurt le 25 janvier 1944 à Drancy.  Cette information est basée sur une liste de personnes persécutées trouvés dans le Service Européen de Recherches (SER-européen de recherche) Le catalogue de cartes de France pour la recherche de parents, de 1940 à 1946. Source Yadvashem.

MIZRAHI Elise, née BASSAN, Française, Juive, née le 21 mars 1902 à Andrinople-(Turquie). Arrêtée à Rennes le 4 janvier 1944 elle est internée jusqu'au 27 janvier 1944 à la prison Jacques Cartier de Rennes pour cause raciale, elle déportée par le convoi n° 67 parti de Drancy vers Auschwitz le 3 février 1944. où elle est exterminée le 8 février 1944 à Auschwitz. Source: AC 21P 482 040.

MIZRAHI Samy, 16 ans, Juif, né le 24 mai 1928 à Paris. Arrêté à Rennes, il est déporté par le convoi n° 67 parti de Drancy vers Auschwitz le 3 février 1944. Revenu des camps.

MOGE Pierre, né le 31 décembre 1903 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté le 5 mars 1943 à Rennes, suite à une dénonciation d'un nommé T... et de sa fille, interprète au service du Commandant Peck, Chef de la Gestapo de Rennes, à qui il avait reproché leur collaboration et leur sympathie pour les services ennemis. Il est déporté de Compiègne le 20 avril 1943 vers le KL Mauthausen.(Matricule: 28346). ADIV 167 J 50-3. ADIV 6ETP2/64.

Biographie

 

 

MOINE Louis Désiré, né  le 20 août 1890 à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine). Domicilié à Clermont-Ferrand. Secrétaire au rectorat de l'Académie de Clermont-Ferrand.  Arrêté le 30 novembre 1943 à Clermont-Ferrand par la Gestapo suite à l'arrestation des ses deux fils. Il est déporté le 28 juillet 1944 de Compiègne vers Neuengamme (Matricule 39307). Libéré le 8 mai 1945 à Brezani. (Personnalité otage). Source: AVCC Caen.

MOINE Louis Auguste François, né le 4 août 1922 à Rennes. (Son parcours)

 

 

 

 

 

MOINE René Jean, né le 13 septembre 1924 à Rennes. Frère de Louis Auguste François. Arrêté le 30 novembre 1943 à Clermont-Ferrand. Il est déporté par le convoi parti de Compiègne le 22 janvier 1944 vers le KL Buchenwald. (Matricule 42414). Il décède à Flossenbürg le 7 février 1945. Article.  AC 21P 517341

MOISON Jean, né le 3 juillet 1924 Rennes (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 15 juillet 1943 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 3 septembre  1943 vers Buchenwald. (matricule 20744) où il est libéré le 11 avril 1945.

MOLERO-ORTIGOSA Juan. Espagnol, né le 9 mars 1905. Arrêté le 20 mars 1944 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 21 mai 1944 vers Neuengamme. Non revenu

MONIMO Joaquin. Espagnol, né le 24 juin 1927 à Murcia (E). Arrivé à Pont-Réan au début 1939 en compagnie d'une trentaine de ses compatriotes. Hébergés à l'hôtel de France, ils furent tout d'abord employés aux carrières voisines de "Malroche". Après l'invasion du territoire par les Allemands, ils travaillèrent pour le compte des Allemands. Il est arrêté le 21 juillet 1944 lors de la rafle de Pont-Réan (Ille-et-Vilaine) en représailles d'actes de brigandages commis localement par la fameuse bande Tudo-Laurent. Interné au camp Margueritte, il est déporté le 3 août 1944 vers Belfort (Train dit de Langeais). Il décède quelques mois après son rapatriement en 1945. Il avait 17 ans. Il décède le 30 juin 1946 de la tuberculose au CHU Pontchaillou de Rennes. Non identifié dans le mémorial des déportés de France.

MONIMO Juanillo. Espagnol. de Grenade. Il est arrêté le 22 juillet 1944 lors de la rafle de Pont-Réan (Ille-et-Vilaine) en représailles d'actes de brigandages commis localement par la fameuse bande Tudo-Laurent. Déporté le 3 août 1944 vers Belfort (Train dit de Langeais). Décédé. Non identifié dans le mémorial des déportés de France.

MONIMO Mariano. Espagnol. Il est arrêté le 21 juillet 1944 lors de la rafle de Pont-Réan (Ille-et-Vilaine) en représailles d'actes de brigandages commis localement par la fameuse bande Tudo-Laurent. Interné au camp Margueritte, il est déporté le 3 août 1944 vers Belfort. Il s'évade au Lion d'Angers.

MONNERAY Auguste, né le 18 mai 1906 à Redon. Arrêté pour "détention d'armes" par la Gestapo le 17 juillet 1944 à Carquefou. , il est incarcéré à la prison de Nantes le 17 juillet 1944. Il rejoint le groupe de prisonniers venus de Rennes en direction de Belfort début août. Il est ensuite déporté le 29 août de Belfort vers le KL Neuengamme. (matricule: 44225). Autres lieux de déportation: Wilhelmshaven et Sandbostel. Source: AVCC Caen.

v-monner5.jpg (14474 octets)MONNERAIS Henri, né le 19 juillet  1915 à Ercé-près-Liffré (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 5 février 1944 à Rennes, il est transféré à Compiègne le 29 juin 1944. Déporté par le convoi parti de Compiègne le 29 juillet 1944 vers Neuengamme. (Matricule 44659). Décédé en avril 1945 à Neuengamme.

 Biographie

.

MONNET Alfred, né le 3 juin 1910 à Saint-Servan (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

 

 

 

 

MONNIER Eugène. (Son parcours)

MONNIER (Jean, Marie, Joseph), né le 2 juin 1881 à Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine), Domicilié à Changé ou Laval en Mayenne. Interné à Fontevrault, Blois et Compiègne. Il est déporté le 22 mars 1944 vers le KL Mauthausen. (Matricule 60320). Il décède le 8 septembre 1944 à Hartheim (Gazé) (Sources JO: 42-19 février 1997  -  AC 21 P 517 750).

MONNIER Raphaël, né le 15 mars 1921 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Boucher. Arrêté suite à une dénonciation le 22 avril 1944 au Vivier-sur-Mer (35) par la Police Française et remis à la feldgendarmerie. Emprisonné à Saint-Malo jusqu'au 19 juin 1944, il est transféré au camp Margueritte de Rennes et dirigé vers Belfort début août (convoi de Langeais) Il est  déporté à Natzweiler le 26 août 1944 en provenance de Belfort. (Matricule 23966). Le 6 septembre, il est transféré à dachau (Matricule 102235), le 8 septembre au commando Allach, le 22 octobre au camp de Neuengamme (Matricule 62101), le 15 février 1945 à la 11ème brigade SS de construction ferroviaire. Libéré le 23 avril 1945 à Flossenburg. Source: AVCC Caen.

MONSEGUR (de) Jacques, né le 17 décembre 1923. (Son parcours)

MONTERO-RUIZ Juan, né le 28 avril 1909 à Cacérès (E).. (Son parcours)

MONTROTHY Maurice Edmond, né le 10 mars 1920 à Baulon (Ille-et-Vilaine). Pris pour otage le 2 mai 1942, il est déporté le 6 juillet 1942 de Compiègne vers Auschwitz. (Matricule 45890). Il décède en septembre 1942 à Raisko. (Inscription JO:n°42 du 19 février 1997)

MOREAU Marcel, né le 30 avril 1908. Déporté en Allemagne à Oppeln. Revenu.

MOREL Claude, né le 2 avril 1926 à Saint-Aubin-du-Cormier (Ille-et-Vilaine). (Son parcours).

MOREL Louis, né le 31 août 1895 à Liffré (Ille-et-Vilaine). (Son parcours) .

MOREL Louis, né le 26 mars 1914 à Rennes. Employé SNCF. Agent P1 du réseau Résistance Fer. Arrêté le 12 février 1943 à Saintes pour avoir distribuer des tracts clandestins. Emprisonné au fort du Hâ à Bordeaux du 12 février 1943 au mois d'avril 1943. Transféré ensuite à Compiègne où il est déporté le 8 mai 1943  . Source: AVCC Caen.

MOREL Louis, membre du réseau Résistance Fer

Louis, Lucien Morel est né le 26 mars 1914 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est employé à la SNCF. Il appartient au réseau Résistance Fer des Forces Françaises Combattantes (FFC). Arrêté le 12 février 1943 à Saintes (Charente-Maritime) pour distribution de tracts, il est interné du 12 février 1943 au mois d’avril 1943 au fort du Hâ de Bordeaux, prison politique, puis à Compiègne jusqu’au 8 mai 1943. Il est ensuite déporté vers le KL Sachsenhausen. (Matricule 66188). Autres lieux de déportation: Heinkel, Buchenwald. Il est rapatrié le 23 juin 1945 à son domicile. Le chef au bureau liquidateur lui reconnait le grade de sous-lieutenant, pour avoir servi comme agent P2 et en qualité de chargé de mission de 3è classe.

Déporté résistant.

Source: AVCC, Caen, 21 P 601 020

Daniel Heudré

MOREL René. Il est né le 9 août 1911 à Liffré (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

MORIN Jean, né le 16 mai 1914 à Lehon (Côtes-d'Armor). (Son parcours)

MORIOUSSEFF Fortunée, née Atlan le 30 novembre 1905 à Alger. (Son parcours)

MOSBACHER Edmée, née le 3 janvier 1895 à Durmenach (68 - Haut-Rhin) (Son parcours)

MOSBACHER Sophie , née NETTER, née le 2 janvier 1867 à Reguisheim (68 - Haut-Rhin). (Son parcours)

MORICE Alexis, né le 21 janvier 1920 à Sainte-Marie-de Redon (Ille-et-Vilaine). Non identifié dans la base FMD. Non revenu.

MOUREAUX Pierre Laurent Marcel, né le 13 avril 1920 à Nancy (54).(Son parcours)

MOURLIN Émile, né 30 décembre 1898 à Dijon (21). Il est déporté de Compiègne le 17 septembre 1943 vers le KL Buchenwald. Autres lieux de déportation: Dora, Sang. Il est libéré à Dora le 11 avril 1945.

MOUNIER André, Francis, Émile), né le 18 janvier 1918 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Alors qu'il fut arrêté, André Mounier fut déporté en Allemagne par un convoi qui regroupait des détenus provenant des prisons de Clermont-Ferrand (241 prisonniers), Epinal (66 prisonniers) et Nancy (74 prisonniers). Ainsi, le 30 août 1944, ce sont au moins 381 hommes, presque tous des Résistants, dont André Mounier qui furent immatriculés dans le camp de Natzweiler (Alsace) après avoir fait un voyage de 10 jours depuis le départ du convoi qui avait quitté Clermont-Ferrand le 20 août 1944.

A cette époque, l'Alsace et la Moselle étaient annexées au Troisième Reich et le camp de Natzweiler était sous l'autorité du KL Dachau situé en Bavière, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Munich. Ce fut le premier camp de concentration créé par le IIIème Reich, le 20 mars 1933.

Peu après son arrivé à Natzweiler André Mounier fut transféré vers le KL Dachau où il décèda le 25 août 1944. Le nom d'André Francis Emile Mounier est inscrit dans le Livre-Mémorial des déportés de France.

Le nom d'André Francis Emile Mounier est inscrit sur l'une des plaques commémoratives fixées sur un muret érigé derrière le Monument aux Morts de Saint-Malo situé dans l'enclos de la Résistance (Ille-et-Vilaine) Ille-et-Vilaine.

 Sources: Mémorial Déportés : Partie I, liste n°275 - Source JO: 290-18 mai 1997.- Carphaz.

MOY Raymond, né le 28 mars 1922 à Quintin (Côtes-d'Armor).(Son parcours)

MULIN Joseph.  Né le 30 janvier 1911 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 vers Buchenwald  . (Matricule 44826). Revenu.

MURIEL Louis est né le 9 janvier 1920 à Avranches (Manche). (Son parcours)

MURY Léon, né le 21 novembre 1920 à Tressé (Ille-et-Vilaine).  (Son parcours)

NABITZ Khemissa, Juive, Française, née à Constantine le 23 février 1909. (Son parcours)

NAHMIAS Mayer Maurice, Français, mari de Bonoza, né le 17 octobre 1887 à Salonique en Grèce. Résidait à Dinard. Interné le 22 octobre 1942, il est déporté le 11 novembre 1942 par le convoi n° 45 parti de Drancy vers Auschwitz. Non revenu. Source: AC 21 P 519 785.

NAHMIAS née CARASSO Bonoza, épouse de Mayer Nahmias, née le 17 février 1890 à Salonique en Grèce. Résidait à Dinard. Interné le 22 octobre 1942, Déportée le 11 novembre 1942 par le convoi n° 45 parti de Drancy vers Auschwitz. Non revenue. Source: AC 21 P 519 781

NAHOUM Vidal. Grec est né le 17 juin 1890 à Salonique. Marié, un enfant. Arrêté au titre de Juif, à Cesson-Sévigné le 9 novembre 1942 où il résidait depuis 1939 par les gendarmes. Il a été déporté le 11 novembre 1942 par le convoi n° 45 parti de Drancy vers Auschwitz. Non revenu.

NATU Joseph, Louis, né le 7 avril 1919 à La-Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 10 décembre 1942 à Rennes, il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (Matricule 34795). Lieu de déportation: Hannover-Stöcken. Il décède en avril 1945 à Stoken (All.). Non revenu. (Source JO: 116-18 mai 1995)

NEIMANN Robert. "Apatride d'origine russe" né le 29 septembre 1924 à Paris. Arrêté le 16 juillet 1942 à Rennes. Il était le fils de tailleurs (Suclam Neimann et Rachel Matline) installés rue Duhamel. Âgé de 17 ans, il fréquentait le lycée de Rennes où il était élève de première. Déporté par le convoi n° 8 de Angers vers Auschwitz le 20 juillet 1942. Non revenu.

NEIMANN Suberu. Juif. Arrêté à Rennes le 6 août 1941. Interné à Compiègne. NC

NERBONNE Yves, né le 2 juin 1899 à Bains-sur-Oust. Arrêté sur dénonciation. Meunier à Bains-sur-Oust. Il est dans l'un des deux derniers convois qui quittent Rennes début août 44 en direction de Belfort (Convoi dit de Langeais). Il est transféré de Belfort le 29 août 44 vers Neuengamme. Il décède dans les camps. Autre lieu de déportation:  Wilhelmshaven

NEURIER André, né le 12 juillet 1904 (de Rennes). Il se trouve dans le convoi parti de Rennes début août 1944 à destination de l'Allemagne. Libéré le 27 août 1944 à Belfort.

NEVEU André, né le 15 septembre 1925 à Rouen (Seine-Maritime). Chiffonnier en détail. Domicilié à Vitré. Arrêté début février 1943 à Coblence en Allemagne. S.T.O., il est arrêté à Coblence pour refus de travail. Il est déporté à Buchenwald (Matricule 9119 ou 9993). Son parcours: Koblenz, Buchenwald , Riga, Buchenwald, Dora, Wieda. Rapatrié à Vitré le 5 mai 1945. Article

NEVEU (Jean, Marie, François, Arnaud), né le 12 mars 1900 à La Bouexière (Ille-et-Vilaine), Membre des FTPF, il est arrêté devant la Poste.  Incarcéré à la prison de Troyes du 22 juillet 1942 jusqu'à mi-octobre, puis transféré à Fresnes, il est déporté «NN» le 12 novembre 1942 de Paris, gare de l’Est vers Hinzert.. Autres lieux de déportation: Diez / Lahn, Brieg, Breslau (condamné par le Tribunal militaire allemand à sept ans de travaux forcés pour aide aux forces alliées), Gross-Rosen, Dora où il décède  le 15 février 1945   (Sources JO: 116-18 mai 1995 - AC 21P 520 400).

NEVEU Georges, né le 10 octobre 1896 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Il a été arrêté à son domicile à Fougères par les agents de la S.D. (Service de Sécurité allemande) et la gendarmerie de Fougères pour avoir apposé des tracts communistes. Condamné à 5 ans de prison, Georges Neveu fut déporté le 22 mars 1944 vers le KL Mauthausen. (Matricule 60363). Autre lieu de déportation : Wiener-Neudorf, kommando du KL Mauthausen, créé le 3 août 1943 pour le montage de moteurs d’avions et situé dans la banlieue de Vienne. ADIV 167 J 51

Photo: Collection famille Mentec

NICOL Joseph, né le 3 novembre 1919 à Plumelin (56) il demeurait à Rennes. Membre du réseau « Libé-Nord », chef du bureau circulation aux Ponts-et-Chaussées, il délivrait des laissez-passer de circulation. Le 13 juillet 1944, il remet aux F.T.P.F. un paquet de 50 laissez-passer de circulation automobile en blanc, mais comportant les cachets et signatures du service des Ponts-et-Chaussées et de la Feldkommandantur. Ces documents sont saisis par les autorités allemandes le 14 juillet lors de l’embuscade où quatre résistants tombèrent sous les balles allemandes à Vern-sur-Seiche . Arrêté le 18 juillet et torturé dans les locaux rue de Fougères à Rennes, il est conduit interné au camp Margueritte, annexe de la prison Jacques Cartier. Le 3 août, il quitte ce camp à destination de l’Allemagne. Il réussit à s’échapper le 6 août à Langeais lors du mitraillage du convoi. Il trouve refuge auprès de membres d’un maquis.

NICOLAS Paul, né le 21 avril 1899 à Campbon (44). Membre de l’Armée des volontaires. Arrêté à Rennes, il est déporté « NN » de Paris gare de l’Est vers Hinzert le 22 juillet 1943 . Autres lieux de déportation: Wittlich, Dieburg-Rodgau. Libéré le 26 mars 1945 à Rollwald.

NIVOLLE Lucien, né le 21 décembre 1893 à Lecousse (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 6 avril 1943 à Rennes. (Matricule 6854). Médecin, il entre au réseau Ker (Responsable Yves Milon (préparation des maquis, placement des réfractaires STO, envoi de plans aux Alliés). Interné à Rennes puis Fresnes. Déporté NN le 6 janvier 1944 de Paris, gare de l'Est vers Natzweiler, puis Breslau et Dora.

NOBILET Albert, né le 18 février 1886 à Tréverien (Ille-et-Vilaine). Son parcours

NOBILET Jean Baptiste Albert, né le 25 juillet 1927 à Saint-Brieuc-des-Iffs (Ille-et-Vilaine).  Son parcours

 

 

 

 

NOBILET Jean-Baptiste Eugène, né le 13 août 1888 à Tréverien (Ille-et-Vilaine).  Son parcours

NOBILET Joseph, né le 6 juin 1920 à Combourg (Ille-et-Vilaine) (Non identifié dans la base de la FMD.

NOBILET Marie-Eugène, né le 17 août 1925 à Saint-Brieuc-des-Iffs (Ille-et-Vilaine).  Son parcours

NOEL Émile, né le 25 novembre 1920 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Contremaître. Contraint au travail forcé en Allemagne (S.T.O.) aux établissements Auto-Haus, il est arrêté à Wiesbaden en mai 1944 accusé de sabotage d'un poste de soudure autogène, il est interné au KL Dachau (Matricule 67655) du 12 mai 1944 au 16 juin 1944. Transféré à Allach où il est libéré le 30 avril 1945. Source: AVCC Caen. Document

 

 

 

h-nogret.jpg (14548 octets)NOGRET (Henri, Michel, Ange, Marie), né le 16 avril 1905 à Plerguer (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 3 novembre 1943, Il est interné le 28 juin 1944 de Rennes à Compiègne où il déporté le 28 juillet 1944 vers le KL Neuengamme. (Matricule 39915). Il décède le 4 mai 1945 à Sandbostel (All.) (Source 191-18 août 1995) (Document). Sources: AC 21 P 266 708 - AC 21P 520 886.

NOGUERA GARCIA Juan. Espagnol, né le 11 octobre  1906 à Totana (E). Arrêté à Saint-Malo le 15 février  1942, il est déporté à Aurigny le 22 février 1942. Revenu.

NOGUES André, né le 12 janvier 1919. Réfugié à Guignen (Ille-et-Vilaine). Otage lors de la rafle de Guignen du 28 juillet 1944, il est dans le convoi de prisonniers partis de Rennes début août 1944 à destination de l'Allemagne. Il est libéré le 28 août 1944 à Belfort. Source: ACP 27 P6 Caen.

NOLIN Bernard, né le 15 mars  1920 à Clamecy (58). Arrêté le 2 mai 1944 à Rennes. Transféré le 28 juin  1944 de Rennes. Déporté "NN"  le 28 juillet 1944 de Compiègne. Arrivé le 31 juillet 1944 au KL Neuengamme. (Matricule 39519. Revenu.

NORDMANN Philippe, né le 3 décembre  1914 à Paris (8e). Agrégé de lettres à 21 ans, professeur au Lycée de Lille. Affecté comme officier sur la ligne Maginot, après un stage dans l’école des élèves officiers de réserve (EOR) de Poitiers. Blessé à Sedan en mai 1940, il est évacué sur Toulouse. Sous l’occupation, il sera successivement nommé comme enseignant - avec Paule, son épouse à Lorient (Lycée Dupuy de Lôme), Angers et Rennes. Arrêté le 25 mai 1944 à Rennes par la milice, rue Paul Bert, il est transféré le 28 juin 1944 de Rennes vers Compiègne où il est déporté le 28 juillet 1944 vers Neuengamme. (Matricule 39520). Décédé le 1er mai 1945 à Bergen-Belsen (All.). Biographie.  JO1995p12379-12388. ADIV 6ETP2-151

NORMAND Louis. (Fils de Marie Gabrielle). Né le 17 juillet 1920 à Morlaix (29). (Son parcours)

NORMAND Marie Gabrielle. (Mère de Louis), née le 7 septembre 1893 à Saint-Martin-des-Champs (29). (Son parcours)

 

NOURY Anne, Reine, Marie, Jeanne, née  le 3 juin 1901 à Saint-Malo. Elle était le fille d'un médecin Malouin. Elle fut diplômée de la Faculté de Médecine de Paris en 1937 (thèse : Etude médico-sociale de la tuberculose ostéo-articulaire en France) puis elle devint médecin du Travail et gynécologue au dispensaire de la Butte Rouge à Châtenay-Malabry (92 - Haut-de-Seine), auquel le Conseil municipal donna son nom. C'est ici, en 1938 qu'elle mît en place une 2ème consultation de nourrissons. Au début de la guerre elle était installée à Paris dans la villa Pasteur lorsqu'elle entra dans le groupe de Résistants "Combat Zone Nord". C'est ici qu'elle cacha un agent secret anglais qui fut par la suite arrêté et torturé puis livra le nom du médecin qui l'avait abrité. Anne Reine Marie Jeanne Noury fut arrêtée le 25 octobre 1941 et incarcérée à Paris dans la prison de La Santé et ensuite déportée en Allemagne le 14 avril 1942 vers Sarrebruck. Elle fut condamnée le 12 octobre 1943, premier jour du procès des militants de "Combat Zone Nord", à sept ans de travaux forcés par le 2ème Sénat du Volksgerichtshof (Tribunal du Peuple) dans la cadre de l'affaire "Continent" qui fut jugée du 12 au 19 octobre 1943 à Sarrebruck. D'ici elle fut transférée le 3 novembre 1943 vers la prison de  Lübeck-Lauerhof d'où elle fut de nouveau transférée le 2 avril 1944 pour la prison de Cottbus puis le 15 novembre suivant à Ravensbrück et le 3 mars 1945 à Mauthausen d'où durant le mois d'avril suivant elle accompagna un convoi de malades vers la camp de Bergen-Belsen où elle décéda du typhus le 10 mai 1945 avant le rapatriement. Le Conseil Municipal de Châtenay-Malabry honora la mémoire de cette Malouine et en 1951 on trouvait dans cette commune le Dispensaire Municipal Anne Noury situé au n°20 rue Benoist-Malon (Benoît Malon) qui était aussi le Centre de protection maternelle et infantile devenu aujourd'hui, au même endroit, le Centre de Santé Anne Noury.

Depuis le 30 mai 1994 une avenue de Saint-Malo porte le nom du Docteur Anne Noury. Une impasse du Docteur Anne Noury honore également la mémoire de cette Malouine.

Sources JO: 174-28 juillet 1995 - Mémorial Déportés : Partie I, liste n°30 - Carphaz.

NOUVEL  (Georges, Désiré, Victor), né le 7 février 1926 à Rennes (Ille-et-Vilaine), Il est déporté  de Compiègne le 14 décembre 1943 vers le KL Buchenwald. (Matricule: 38883). Il décède le 17 mars 1944 à Weimar (All.)  (Source 191-18 août 1995)

NOUYOU Raymond, né le 12 avril 1915 à Rennes. Arrêté le 23 avril 1943 à Saint-Malo, 5 rue Traversière,, il est déporté de Compiègne le 3 septembre vers le KL Buchenwald. (matricule 20591). Autres lieux de déportation: Dora, Bergen-Belsen où il est libéré le 15 avril 1945. Source: ACP 27 P6 Caen.

NUSS Fernande, née le 23 juillet 1912 à St-Saturnin-sur-Loire (49). Épouse de Louis Eugène NUSS, un des chefs du  réseau Turquoise.. Domiciliée 11 rue Gutemberg à Rennes, elle est arrêtée le 14 avril 1944, à la suite d'une perquisition au cours de laquelle fut découvert un poste émetteur. Elles déportée le 2 août 1944 de Rennes vers Belfort (Train dit de Langeais). Transférée vers Ravensbrück le 1er septembre . (matricule 62856). Libérée le 30 avril 45 à Ravensbrück. Autres lieux de déportation: Sachsenhausen, Genshagen.  Source: ACP 27 P6 Caen. ADIV 6ETP2/66.

OCTAVIEN René, né le 13 décembre 1909 à Dinan (Côtes-d'Armor). Arrêté le 23 avril 1943 à Saint-Malo, rue du Puits Aubray, il est déporté de Compiègne le 3 septembre vers le KL Buchenwald ((matricule 20610). Autres lieux de déportation: Schönebeck, Mühlhausen. Revenu.

 

OLIVEROS Benito. Espagnol. Déporté par le convoi parti de Compiègne le 21 mai 1944 vers le KL Neuengamme. Non identifié dans le Mémorial de la FMD. Revenu.

OLIVEROS-LAGUNAS Valentin. Espagnol, né le 25 décembre 1919. Il fait partie du groupe de Résistance "Union Espagnole". Il participe au sabotage de voiture allemandes. Arrêté sur dénonciation, le 20 mars 1944 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 21 mai 1944 vers le KL Neuengamme. Revenu. ADIV 167 J 51

OLIVIER André, né le 25 février 1914 à Bruz. Arrêté sur le territoire du IIIe Reich (hors Alsace-Moselle), il est interné au KL Dachau (Matricule 117029). Autre lieu de déportation: Würzburg . Revenu.

OLLIVIER André, né le 19 janvier 1923 à Plouha (Côtes-d'Armor).Crêpier. F.F.I. dans le maquis de Broualan, blessé, il est arrêté le 23 juillet 44 à Feins (Ille-et-Vilaine), il est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 en direction de Belfort, puis est déporté le 29 août 1944 vers le KL Neuengamme. (Matricule 44044). Lieux de déportation. Wilhelmshaven, Sandbostel. Rescapé des camps. Sources: ACP 27 P6 Caen. ADIV 167 J 51

ORLANDE Henriette. Juive, née le 7 mars 1920 à Paris. Arrêtée le 1er mai 1944 à Rennes, elle est déportée par le convoi n° 74 de Drancy vers Auschwitz le 20 mai 1944.

ORSATTI Pierre est né le 26 avril 1892 à Feins (Ille et Vilaine). Il habite au 29 rue Cartault à Puteaux (ancien département de la Seine) au moment de son arrestation. Il est déporté à Auschwitz dans le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 ». Il meurt à Auschwitz le 23 août 1942 d’après les registres du camp. (Biographie)

ORVAIN Pierre Alexandre, né le 9 mai 1909 à Saint-Aubin-du-Cormier (Ille-et-Vilaine). Substitut près du Procureur général de la cour d'Appel de Rennes. Arrêté le 6 juin 1944 à Reims, pour avoir détourné des correspondances adressées à l'ennemi ou organisation pro-ennemies. il a aidé les résistants inculpés de détentions d'armes ou d'actes anti-nationaux. Il a classé sans suite les procédures concernant les réfractaires ou les jeunes gens se trouvant irrégulièrement en zone occupée.... Torturé par la Gestapo, il est déporté le 2 juillet 1944 de Compiègne vers le KL Dachau (Matricule 77222) . Revenu. Chevalier de la Légion d'Honneur. Sources: ADIV 6ETP2/66. AVCC Caen. Document

ORY Louis Marie, né le 13 février 1884 à Bazouges-la-Pérouse (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté le par la police allemande le 5 août 1943 à Bazouges suite à une opposition de perquisition de son domicile. Incarcéré à Rennes et condamné par les Allemands, il est libéré le 16 mars 1944. Arrêté de nouveau le 3 mai 1944 à Bazouges pour appartenance au groupe de résistance de Bazouges, les Allemands ayant découvert un fusil lors d'une perquisition à son domicile, il est déporté début août, de Rennes vers Belfort puis Neuengamme (matricule 43886) où il décède des suites de mauvais traitements le 26 octobre 1944. (ADIV 167 J 26/2 - ADIV 6ETP2/66.)

OSSATO Antoine, né le 1er mars 1922 à Nantes (44). Il milite au sein des FFI et du groupe FTPF de Fougères, du 1er janvier 1943 au 27 août 1943. À cette date, il est arrêté par la Gestapo à Saint-Servan-sur-Mer, sa mission étant de trouver la filière d’embarquement pour rejoindre les Forces Françaises Libres cantonnées en Angleterre. Dénoncé par un Français au service de l’ennemi. Interné à Rennes, il est déporté le 27 avril 1944 de Compiègne vers le KL Auschwitz-Birkenau. (matricule 186154). Autres lieux de déportation: Buchenwald, Flossenbürg. Il décède le 29 octobre 1944 à Hersbruck. Sources: ACP 27 P6 Caen, ADIV 167 J 26/2. Document

 

OSSJA Abraham. Juif, né le 15 juillet 1906 à Pierchowice. Arrêté le 16 juillet 1942 à Sainte-Marie, il est déporté par le convoi n° 8 d' Angers vers Auschwitz le 20 juillet 1942. Revenu.

OSSJA Elie est né le 27 janvier 1934 à Saint-Quentin ( Aisne). C’est lors de l’exode, en mai 1940, qu’il vint résider à Sainte-Marie avec toute sa famille. Son père ayant été arrêté par les Allemands en juin 1942, le jeune OSSJA continua à habiter Sainte-Marie avec sa mère jusqu’au 23 novembre 1943. A cette date, la mère et le fils ( il avait 9 ans) furent à leur tour arrêtés et dirigés sur le centre d’internement de Drancy. Il fut déporté par le convoi n° 63 de Drancy vers Auschwitz le 17 décembre 1943. Non revenu.

OSSJA Sarah. Juive, née  le 27 octobre 1907 à Checiny en Pologne. Arrêtée le 16 juillet 1942 à Sainte-Marie, elle déportée par le convoi n° 8 de Angers vers Auschwitz le 20 juillet 1942. Non revenu.

PACTON Jacques, Paul, né le 21 mars 1922 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Mécanicien. Arrêté le 15 avril 1944 à Vitré, il est déporté de Compiègne le 21 mai 1944 vers Neuengamme. Autre lieu de déportation: Bergen-Belsen où il décède le 19 avril 1945.

PAILHERET André, Jean, né le 12 mars 1919 à Rennes.(Son parcours)

PAILLOU Alexandre, Charles, Auguste, Ferdinand, né le 4 septembre 1902 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 14 juillet 1944 à Bordeaux, il est déporté le 9 août 1944 de Bordeaux vers le KL Dachau. (Matricule 94009). Autres lieux de déportation: Mauthausen, Gusen, où il décède le 11 novembre 1944. (Sources JO: 2-24 janvier 1994 - AC 21 P 267 183 - AC 21P 522 448).

PAITEL (Olivier, Marie), né le 22 septembre 1903 à Saint-Sulpice-des-Landes (Ille-et-Vilaine). Couvreur. Agent P2 du réseau CND Castille depuis le novembre 1942. Résidait à Vannes. Il est déporté le 21 mai 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (Matricule 31305) où il décède en décembre 1944. Homologué au grade de sous-lieutenant. (Sources JO: 2-24 janvier 1994 - ADIV 6ETP2/66).

PALLUEL Robert, né le 12 octobre 1914 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est déporté le 18 juin 1944 vers le KL Dachau (Matricule 72819). où il est libéré le 29 avril 1915.

PANNETIER Victor, né le 11 novembre 1906 à Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

PARIS Daniel, né le 15 juin 1924  à Antony (75). (Son parcours)

PATY née VALMY Marie le 13 septembre 1888 à Barneville-Carteret (Manche).Son parcours)

PAUL Gérard. non identifié dans la base FMD

PAUL  René, prisonnier transformé

René, Auguste, Léon  PAUL est né le 19 février 1921 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Célibataire, il   est prisonnier de guerre transformé en travailleur civil pour le Reich, à Gersdorf (Allemagne). Il est arrêté le 2 décembre  1944 à Gersdorf , sur son lieu de travail, par la Gendarmerie allemande. Il est interné à la prison de Chemnitz (Allemagne), du 2 décembre au 24 décembre 1944,  puis déporté  au camp de Flossenbürg (Allemagne), du 25 décembre au 29 décembre 1944, à Schlackenwerth (autre nom : Ostrov),  matricule  41 271, du 1er janvier 1945 au 15 avril 1945.  Il est ensuite évacué sur la Tchécoslovaquie. Il est libéré le 9 mai 1945 par la Résistance tchécoslovaque. 1945. Il est rapatrié le 16 juin 1945. Déporté résistant.

Source: AVCC, Caen

Daniel Heudré

PAVOINE Arsène, né le 13 août 1899 à Guichen. Il est déporté de Compiègne le 14 décembre 1943 vers le KL Buchenwald le 16 décembre 1943. Disparu

PAVOINE Pierre, né le 12 septembre 1923. (Son parcours)

 

 

 

PAYEN René, Marcel, Marie, né le 19 avril 1925 à Landéan (Ille-et-Vilaine). Il est déporté le 6 avril 1944 de Compiègne vers le KL Natzweiler (Matricule 11811). Autre lieu de déportation Dachau où il décède le 15 janvier 1945. ( Source JO: 199-27 août 1996)

PEGARD Maurice, né le 9 mai 1926 à Fougères (Ille-et-Vilaine).  Chaussonnier, employé aux usines J.B. Martin de Fougères. Il entre dans le groupe de Résistance du Front National de Fougères. et participe à l'organisation des groupes F.U.J.P. préparation militaire des jeunes et à la diffusion de tracts et journaux clandestins. Il assure différentes liaisons et transports de matériels dans la région de Fougères. Il est arrêté le 2 décembre 1943 à Fougères le même jour que  Christian Lepenant et Louis Marijuan. Interné à la prison Jacques Cartier de Rennes, puis Laval et Angers, il est déporté dans le "train de la mort" parti de Compiègne vers Dachau le 2 juillet 44. (Matricule 77244). Il décède le 1er août 1944 à Dachau (All.) Croix de guerre avec étoile de bronze. Sources: ACP 27 P6 Caen, ADIV 167 J 27/1. ADIV 6ETP2/66.

PELARD Albert, né le 6 août 1914 à Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 23 février 1943 à Saint-Malo, 10 rue de Dinan, il est déporté de Compiègne le 16 avril 1943 vers le KL Mauthausen. (Matricule 27129). Autre lieu de déportation: Loibl Pass. Revenu.

PELÉ Marcel, né le 18 janvier 1898 à Fougères (Ille-et-Vilaine). Il est arrêté par les Allemands, le 16 juillet 1943, comme otage, à la suite d’un attentat à la grenade commis contre la Feldgendarmerie. Incarcéré à Fougères puis à Rennes, il est déporté le 17 septembre 1943 de Compiègne vers Buchenwald. (Matricule 21655). Il décède le 8 décembre 1943 à Weimar-Buchenwald (All.) Autres lieux de déportation: Dora et Lublin-Majdaneck.

 

 

 

PELLAN Marcel Léon est né le 5 juillet 1918 à Vezin-le-Coquet (Ille-et-Vilaine). Il milite dans les FFI à partir du mois de février 1943. Il est arrêté le 11 novembre 1943 à Grenoble (Isère). Interné à Compiègne, il est ensuite déporté le 25 mars 1944 à Mauthausen (Autriche), avec le matricule 60411. Il est libéré le 5 mai 1945, mais hospitalisé le 1er juin 1945 pour différents pathologies, notamment la tuberculose, au sanatorium « Alsace » à Saint-Blasien (Allemagne). Il est rapatrié le 7 mars 1947.

Déporté résistant. Pensionné à 100% pour tuberculose.

Source: AVCC, Caen, 21P 2675 68

Daniel Heudré

PELTIER Fernand, né à Rivarennes (Indre-et-Loire) le 22 avril 1909. Marié, 3 enfants. Domicilié au lieu-dit "Béroizette" à Domloup (Ille-et-Vilaine);  Forgeron à la SNCF., il entre dans le groupe de résistance O.S. de Rennes et participe à la propagande anti-allemande dans les service S.N.C.F. De 1941 à 1943, il participe au sabotage de matériel roulant. Il est arrêté par la  S.P.A.C. (Service de police anti-communiste) à Rennes, 95 rue de Chateaugiron le 11 décembre 1943 à Rennes. Incarcéré à Jacques Cartie puis à Laval le 24 décembre 1942, Angers et Compiègne. Il est déporté le 4 juin 1944 vers le KL Neuengamme. Il décède postérieurement au mois d'avril 1945 à Ravensbrück. Croix de guerre avec étoile de bronze. Sources: ACP 27 P6 Caen, ADIV 167 J 27/1 - ADIV 43 W 30 - ADIV 6ETP2/66.

PENNEC Charles, né le 10 juin 1905 à Kernevel (29). Patron boucher à Saint-Briac (Ille-et-Vilaine), il est arrêté, suite à une dénonciation, le 29 juillet 1942 pour avoir caché un fusil Lebel et 400 balles de fusil dans son garage. Déporté le 2 novembre  1942. Décédé le 21 avril 1945  lors de l'évacuation en direction de Cham .(Non répertorié dans le livre mémorial des déportés), Source: JO du 19 février 1997 page 2752

PENNEC Jeanne, alias BERNARD Suzanne, née le 6 septembre 1909 à Rennes. Crémière. Elle entre dans le groupe de Résistance FTPF de Châlons-sur-Saône. Elle participe à l'évasion de réfractaires au STO venant d'Alsace et passant en zone sud non occupée. Elle assure le transport de matériel de propagande anti-allemande et les liaisons entre les groupes, transporte des armes. Dénoncée par un milicien, elle est arrêtée en gare de Châlons-sur-Saône le 4 mars 1942. Inculpée d'activité anti-allemande, elle est jugée à Dijon et condamnée aux travaux forcés. Transférée à Romainville, puis à Compiègne, elle est déportée à Auschwitz le 24 janvier 1943 (Matricule 31817). Le 8 janvier 1944, elle est transférée au KL Ravensbrück et le 16 avril aux usines de guerre de Swodau où elle est de nouveau condamnée pour sabotage. Autre lieux de déportation: Raisko, Flossenburg. Elle est libérée le 6 mai 1945 à Swodau et rapatriée le 9 juin1945. ADIV 167 J 51. Mémorial de la FMD Tome 1 page 589. - ADIV 6ETP2/66. Article.

PEREZ Antoine, né le 24 février 1911 à La Ferrière-aux-Etampes. Arrêté le 9 octobre 1941, 56 boulevard de Rennes à Fougères avec une cinquantaine de personnes (Opération "Porto"), il est déporté NN le 18 décembre 1941. Il sera décapité avec sept autres camarades le 21 septembre 1943 à Munich. Autre lieu de déportation: Ausburg, prison située dans l'ouest de la Bavière. Source: ACP 27 P6 Caen

 

PEREZ Salvador. Espagnol, né le 28 août 1923 à Motril (E). Arrêté le 22 juillet 1944 à Guichen lors de la rafle de Pont-Réan (Ille-et-Vilaine) en représailles d'actes de brigandages commis localement par la fameuse bande Tudo-Laurent, il est déporté le 3 août 1944  de Rennes vers Belfort.( Train dit de Langeais). Transféré le 26 août 1945 de Belfort vers Natzweiller. ((Matricule 24005). Autre lieu de déportation: Bergen-Belsen où il est libéré le 15 avril 1945. ADIV 167 J 51.

 

PERQUIS Marie, Joséphine Perquis est née le 5 mars 1915 à Paramé (Ille-et-Vilaine). Célibataire, secrétaire, elle milite au sein d’organisations de Résistance, comme agent de liaison et au titre de la diffusion des journaux : Libération, Résistance Ouvrière. Elle est arrêtée le 6 mai 1944 par la Milice, rue Lautonnet, Paris IXè. Conduite au siège de la Milice, elle est brutalisée et reconnait être en relation avec un nommé Jean Lauzet (décédé en déportation) et qu’elle héberge à son domicile, un israélite, Marcel Steremberg. Livrée à la Gestapo, rue de Chateaudun (Paris), écrouée à Fresnes (Val-de-Marne), elle est déportée à Ravensbrück (Allemagne) (Matricule 57631), camp de concentration réservé aux femmes. Autres lieux de déportation: Torgau, Kommando du KL Buchenwald. Ce Kommando de femmes, situé à 50 km au nord-est de Leipzig, ouvert en septembre 1944, travaille pour une usine de munitions et d’explosifs.  Abterode, Abteroda ou « Anton » kommando de Buchenwald, une fabrique d'explosifs. Elle est libérée le 30 mai 1945.

Le Conseil national de la Résistance lui reconnait ses activités de Résistance.

Source: AVCC, Caen.

Daniel Heudré

v-perrault.jpg (15685 octets)PERRAULT René, né le 21 octobre 1919 à Segré (Maine-et-Loire). (Biographie).

 

 

PERRIER Jean, né le 26 novembre 1918 à Paris. Son parcours

PERRINEL Roger, né le 18 octobre 1916 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Son parcours

PERROT France Urbain Claude, né le 25 janvier 1895 à Loudun (Vienne).Son parcours

PERROT (Norbert, Eugène, Émile), né le 19 février 1893, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est déporté le 21 mai 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme (Matricule 30433). Autre lieu de déportation: Bergen-Belsen où il décède le 28 avril 1945. (Source JO: 57-8 mars 1997).

PERRU Laurent, né le 10 août 1892 à La Forêt-Fouesnant (29). Son parcours.

PERSAIS Jean-Louis, né le 10 mai 1894, à Bréal-sous-Montfort (Ille-et-Vilaine). Son parcours

 

 

 

 

PETILLON Angèle, née TALLEC le 2 janvier 1892 à Plounevezel (29). Son parcours

PETILLON Germain, né le 23 octobre 1926 à Coetlogon (Côtes-d'Armor). Son parcours

PETILLON Hervé Yves Marie, né le 24 février 1891 à Trégourez (29). Son parcours

PEUCAT Marcel, dit LE GOFF Jean, né le 7 décembre 1921 à Oran (ALG). (Suite)

PEULEVEY André, dit LE NEVEU né le 7 novembre 1915 à Gucourt ? (Pas-de-Calais). Joseph Scheinmann, C'était un juif autrichien dont la famille avait émigré en France pour fuir le nazisme. Une nouvelle identité, André PEULEVEY lui a alors été donnée. Il s'est fait engager comme interprète par les Allemands à Rennes, ce qui lui permettait de collecter beaucoup de renseignements. Domicilié, 7 rue de Rohan à Rennes, il est arrêté à Rennes le 2 février 1942. Il fait partie du groupe de résistants, Louis Turban, Yves Le Tac et Edouard Le Deuff, André Ménard, André Lacaze, qui se consacrait aux émissions clandestines et à la propagande (Réseau Overcloud). Déporté «NN» vers Natzweiler le 9 juillet 1943 (Matricule 4368). Libéré le 29 avril 1945 à Dachau.

Sources
http://dianamarahenry.com/CALLMEANDRE.htm
The Man and the book. The Memoirs of André Scheinmann: A Hero’s Journey
Yvonne Le Tac: Une Femme dans le Siècle (de Montmartre à Ravensbrück), Monique Le Tac (Paris: Editions Tirésias, 2000), pages 124-126
Joël Le Tac, 
Le Breton de Montmartre , Franck Reynaud  (Rennes: Editions Ouest-France, 1994)  pages 109, 110, 111, 118 124 et 125
1943-1945: La Résistance en Enfer , Roger Leroy, Roger Linet, Max Nevers (Paris, Messidor, 1991), pages 88, 154, 159, 204
Par les nuits les plus les longues , Roger HUGUEN (Ouest-France), page 39
 
Le Camp de Concentration du Struthof / Konzentrationslager Natzweiler: Témoignages
 . Ed.Jean Simon. (Schirmeck: Esso)

PEYTHIEU Odette, née le 25 novembre 1919 à Paris. Elle entre dans la Résistance (FTPF) en septembre 1940. Arrêtée à Rennes le 19 août 1942, elle est emprisonnée à Shirmeck en Alsace. Sort inconnu. ADIV 167 J 52.

PHILOUZE Victor, né le 17 juin 1890 à La-Mézière (Ille-et-Vilaine). Arrêté le 21 septembre 1942 à Rennes pour appartenance au parti communiste et propagande à la Kriegsmarine de Rennes, il est torturé par le commissaire Morellon pendant son interrogatoire. Condamné par le Tribunal spécial de Rennes le 14 janvier 1943 à un an de prison pour activité communiste, il est déporté le 18 juin 1943 de Compiègne vers le KL Buchenwald. (Matricule 31348). Revenu. ADIV 167 J 52 ADIV 6ETP2/68.

PICHARD Charles, né le 28 septembre 1920 à Dragey (Manche). Il est déporté de Compiègne le 20 avril 1943 vers le KL Mauthausen (Matricule 28426). Autre lieu de déportation: Loibl Pass.  Sort inconnu.

PICHARD Marcel, né le 1er septembre 1920 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Il est déporté vers les prisons de la Belgique et du Reich le 10 décembre 1940. Lieux de déportation: Bruxelles, Aachen, Rheinbach, Diez/Lahn où il est libéré le 23 mars 1945.

PICOT André, né le 19 août 1922 à Orléans (45). Il est déporté à Buchenwald (Matricule 81781). Son parcours: Brau, Ko¨ , Buchenwald. Libéré le 23 avril 1945 à Wetterfeld.

PIEDBOUT Gaston, né le 7 juin 1901 à Vitré (Ille-et-Vilaine). Il est déporté de Compiègne le 2 juillet 1944 vers Dachau (train de la mort). (matricule: 77652). Autre lieu de déportation: Allach où il est libéré le 30 avril 1945.

PIERRE Émilienne. Non identifié dans la base FMD

PIERRE Aimé, né le 18 février 1916 à Tours (Indre-et-Loire). (Son parcours)

PIERRE André, né le 30 mai 1917 à  Rennes (Ille-et-Vilaine).(Son parcours)

PIETTE Victor, né le 7 octobre 1899 à Baillé (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

PIGUEL René, né le 28 mars 1922 à Rennes. (Son parcours)

 

 

 

 

PIGUILLEM Aimé, né le 15 août 1918 (Espagne).(Son parcours) Arrêté le 20 mars 1944 à Rennes, il est déporté le 21 mai 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (Matricule 31336). Revenu.

PILORGET Victor, né le 12 décembre 1894 à Saint-Glen (Côtes-d'Armor).Son parcours

PINEAU Ernest Marcel, né le 19 avril 1900 à Saint-Martin-des-Monts (Sarthe). Son parcours

PINEL Baptistine, née le 4 avril 1900 (de Brain-sur-Vilaine - Ille-et-Vilaine).Son parcours

PINSARD Alfred, né le 26 juillet 1920 à La-Bouexière (Ille-et-Vilaine).Son parcours

PIQUET Désiré, né le 29 mars 1913 à Néant-sur-Yvel (56). Son parcours

PIRIOU Germaine

PITOIS Louise, née Poullin le 20 octobre 1904. Commerçante. Arrêtée le 9 octobre 1941 à Fougères avec une cinquantaine de personnes (Opération "Porto"), elle est déportée NN le 18 décembre 1941. Ausburg, elle est condamnée par le tribunal militaire le 23 février 1943 pour espionnage, avantages procurés à l'ennemi. Son parcours: Ausburg, Munich, Leipzig, Breslau, Lübeck-Lauerhof , Cottbus le 5 avril 1944, Ravensbrück le 15 novembre 1944 (n° 84099), Mauthausen le 7 mars 1945 (Matricule 2376), Bergen-Belsen le 17 mars 1945 où elle décède le 10 mai 1945 avant le rapatriement.

PITOIS Marcel, né le 12 mars 1912 à Fougères (Ille-et-Vilaine).  Cordonnier. Arrêté le 9 octobre 1941 à Fougères avec une cinquantaine de personnes. (Opération "Porto"). Déporté NN le 18 décembre 1941. Condamné à mort le 23 février 1943 pour"espionnage, avantages procurés à l'ennemi.  Emprisonné à Ausburg, prison située dans l'ouest de la Bavière. Il sera décapité avec sept autres camarades le 21 septembre 1943 à Munich.

PITON Georges Auguste, né le 15 juin 1888 à Rennes. Il entre dans la Résistance dès l'année 41. Directeur des services de l'Assistance à la mairie de Rennes et Chef des services de rationnement de la ville de Rennes, il a délivré au cours des années 1941, 1942 et 1943 des cartes d'alimentation, cartes de textiles et bons de chaussures destinés à des prisonniers évadés, réfractaires au S.T.O. et résistants individuels ou appartenant à des groupes de résistance. Il est arrêté le 4 janvier 1944 par les Allemands suite à des irrégularités découvertes. Interné à la prison Jacques Cartier de Rennes, il est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 en direction de Belfort où il sera libéré le 26 août. ADIV 167 J 52. ADIV 6ETP2/68.

PITON Louis, né le 14 juin 1921 ou 14 novembre 1921 à Rennes. (Son parcours)

PLANCHAIS Jean-Baptiste, né le 19 juin 1900 au Grand-Fougeray (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

PLATIER Henri, né le 4 septembre 1906 La Guerche-de-Bourg (37). (Son parcours)

PLESSIX,  Père Montfortain, né le 5 mars 1905.  (Son parcours)

PLISSON (Christian, Yves, André, Marie), né le 10 septembre 1900 à Saint-Servan-sur-Mer (Ille-et-Vilaine). Employé au Secours national. Père de deux enfants. Il habite 30 quai Portillon à St-Cyr. Il est arrêté le 24 juillet 1944 pour activité dans la Résistance (Réseau Marco Polo). Emprisonné à Tours, il rejoint le groupe de prisonniers venus de Rennes. Le convoi reconstitué à La-Ville-aux-Dames, repart le 10 août vers Belfort. Il est ensuite transféré de Belfort le 29 août vers Neuengamme. Matricule 43736. Il décède le 7 avril 1945 à Lüneburg. Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Sources:  JO: 22-27 janvier 1998 - Mémorial Déportés : Partie I, liste n°267

PLUET Jean-Marie est né le 15 mars 1889 à Plouguiel (Côtes-d'Armor).(Son parcours)

POCHARD Jean-Baptiste, né le 28 avril 1884 à Brest (29). Arrêté le 2 février 1944 à Rennes. Transféré le 28 juin 1944 de Rennes, il est le 28 juillet 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (Matricule 40466). Il décède le 13 novembre 1944 à Neuengamme.  Source: ACP 27 P6 Caen.

POCHARD Paul, né le 15 août 1914 à L'Aberwrach. (29). Il est arrêté le 22 avril 1944 à Noyal-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Transféré le 28 juin 1944 de Rennes, il est déporté "NN" le 28 juillet 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (Matricule 39534). Libéré le 29 avril 1945 à Sandbostel.  Source: ACP 27 P6 Caen.

POCHON Pierre Louis, né le 15 juin 1922 à Carhaix-Plouguer (29). Serrurier à la SNCF, il a été arrêté le 16 septembre 1941 à Rennes par la police française, Hôtel Signe de Croix, rue Saint-Hélier et incarcéré à la prison Jacques Cartier. Il a été condamné à 18 mois de prison pour propagande communiste et tentative de reconstitution de ligue dissoute par le tribunal spécial de Rennes le 10 octobre 1941. Il a été ensuite transféré à Vitré, à Laval, Le-Mans et enfin à la Centrale de Poissy de janvier 1942 au 19 mars 1943. Le 20 avril 1943, il a été déporté de Compiègne vers les camps suivants : Buchenwald du 20 avril 1943 au 6 janvier 1944 (matricule: 10769), Lublin du 6 janvier 1944 au 13 avril 1944, Gross-Rosen du 13 avril 1944 au 5 juin 1944 et à Leitmeritz (Tchécoslovaquie) jusqu’au 12 février 1945, date de son décès.

PODEZASKI ou PODCZASKI Henri, né le 17 janvier 1913 à Dinard (Ille-et-Vilaine). (Frère de Marie). Arrêté le 27 février 1943 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 20 avril 1943 vers le KL Mauthausen. (Matricule 28437). Autre lieu de déportation: Loibl Pass. Revenu. Source: ACP 27 P6 Caen.

PODEZASKI  Marie, née le 28 mars 1911 à Dinard (Ille-et-Vilaine). (Sœur d'Henri). Arrêtée le18 mai 1942 à Rennes, elle est déportée " NN" le 25 juin 1942 de Paris, gare de l'Est vers Aix-la-Chapelle. Autre lieux de déportation: Prison de Flussbach située près de Cologne, prison de Lauban située près de Breslau, Jauer, Breslau. Évadée le 4 février 1945 à Lauverberg. Source: ACP 27 P6 Caen.

POINÇON de la BLANCHARDIÈRE Michel, né le 27 avril 1898 à St-Malo (Ille-et-Vilaine). Biographie

POIREL, née GUINARD (Yvonne, Marie) le 30 août 1893 à Dinard (Ille-et-Vilaine). Elle est déportée de Paris, gare de l'Est le 14 juin 1944 vers Sarrebruck (camp de Neue Bremm). Son parcours: Ravensbrück (matricule 44652), Schönefeld-Leipzig situé dans le Brandebourg. ce Kommando travaille pour une usine d’armement et d’aviation à la fabrication de Panzerfaust), Oranienburg, Ravensbrück  où elle décède le 20 février 1945.( Source JO: 22-27 janvier 1998). Le lieu d’arrestation n’est pas connu.

POIT Alfred, né le 27 mai 1904 à Mellé (Ille-et-Vilaine).  Domicilié à Ducey dans la Manche, il est arrêté le 25 mai 1943 à Mellé, pour avoir coupé des pneus de bicyclettes appartenant aux Allemands à Courtils. Interné à Saint-Malo, il est déporté de Compiègne le 14 décembre 1943 vers le KL Buchenwald (matricule 38038). Il est transféré à Neuengamme le 29 mars 1944. Il est décédé en gare de Celle en Allemagne alors qu’il était dans un train pour un transfert, victime d’un bombardement aérien. Sources: AC 21 P 268 377 - 21P 526 734.

PONDARD Rosalie, née CHILOU le 15 janvier 1907 à Caulnes (Côtes-d'Armor). Elle rentre en mars 1943 dans le groupe de Résistance du Front National de Rennes où elle est affectée à l'organisation de l'Union des Femmes Patriotes, groupe de l'usine de chaussures du 44 bd de Chézy à Rennes. Elle participe à la propagande anti-allemande et le S.T.O. par la diffusion de tracts et journaux clandestins dont le Pays Gallo. Elle assure le collectage avec d'autres femmes du groupe, pour l'envoi de ravitaillement aux patriotes emprisonnés et aux réfractaires du S.T.O. et patriotes en illégalité. Elle est arrêtée par la S.PA.C. le 13 décembre 1943 à son travail à l'usine de chaussures 44 bd de Chézy en même temps que 3 autres femmes du Groupe. Internée à la prison Jacques Cartier, elle est condamnée à un an de prison et 1200 F d'amende pour  appartenance à un groupe de Résistance. Transférée à la prison de Vitré le 28 décembre 1943 au 8 mai 1944, 9 mai au 15 mai 1944 à Rennes, 15 mai au 30 mai 1944 Fort de Romainville. Elle est déportée de Paris gare de l'Est vers le camp de Neue Bremm le 30 mai 1944 Matricule 42215). Autres lieux de déportation: Ravensbrück, Leipzig. Elle est libérée le 15 mai 1945 à Polenz. ADIV 167 J 52 - 6ETP2/69 - ADIV 6ETP2/70.

POULAIN Jean, né le 21 avril 1923 à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine). (Suite)  

POULAIN Jeanne, convoyeuse arrêtée et déportée

POULAIN Jeanne, Joséphine est née le 10 septembre 1922 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Agent commerciale, elle réside à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime).  Elle signe un contrat d’engagement dans le réseau Pat O’ Leary (réseau d’évasion de la Résistance française).  Elle est arrêtée le 3 mars 1941, par la Gestapo, à Montpon (Dordogne), au passage de la ligne de démarcation qu’elle tente de franchir en convoyant et  évacuant sept soldats britanniques vers la zone libre. Elle est internée  du 3 mars 1941 au 12 octobre 1941  aux prisons d’Angoulême, du Cherche-Midi et de la Santé, à Paris. Elle est condamnée le 31 juillet 1941 par le tribunal militaire allemand de Paris, sous les chefs d’inculpation suivants : aide à l’ennemi et espionnage. Condamnée à mort, sa peine est commuée en détention à perpétuité. Elle est ensuite déportée à partir du 12 octobre 1941 à Karlshrure, Koblentz. Elle est enfermée dans les forteresses d’Anrath (prison de travaux forcés pour femmes, Allemagne), de la fin octobre 1941 à mai 1944, Jauer (Pologne), de mai 1944 au 22 janvier 1945  et Aichach, de février 1945 au 19 mai 1945. Elle est libérée le 20 mai 1945 par les Américains. Elle est rapatriée le 28 mai 1945.

Déportée résistante. Homologuée au grade de sous-lieutenant. Médaille de la Résistance. King’s Medal (Anglaise) Croix de guerre avec citation à l’ordre de la division.

Source: AVCC, Caen, 21P 650 496

Daniel Heudré

POULAIN Raymond, né le 22 juin 1922  à Martigné-Ferchaud (Ille-et-Vilaine). (Son parcours)

 

 

 

 

PRIMAULT (Auguste, Louis, Marie), né le 25 février 1907 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Débitant au bourg de Cherré dans la Sarthe, Arrêté, suite à une dénonciation, par la Gestapo le 28 juillet 1944, pour faits de résistance (Dépôt d'armes chez lui, réunion des groupes), il est déporté le 15 août 1944 de Pantin vers le KL Buchenwald. (Matricule 78167). Autres lieux de déportation: Dora, Nordhausen où il décède le 4 avril 1945. ( Sources: JO: 91-18 avril 1998  - AC 21P 527 946)

PRIMOT Félix, né le 8 janvier 1923 à Landerneau (29). Il est arrêté comme otage, avec 7 autres camarades( Michel Delais, Brice Charlot, Xavier Comte, Jean Dauphin, Bernard Deva, Joseph Huchet, Henri Ruellan), le 8 mai 1943 dans les locaux de la Préfecture de Rennes où il est employé, par la Gestapo. Il est probable que cette arrestation faisait suite à la manifestation du 1er mai 1942 et au cours de laquelle son identité avait été relevée. Il est déporté de Compiègne le 25 juin 1943 vers le Buchenwald. (Matricule 14888). Il décède le 17 décembre 1944 à Weimar-Buchenwald (All.) Weimar-Buchenwald (All.). (Source JO: 91-18 avril 1998)

PRIOLET Charles, né le 12 septembre 1911 à Valloire (26). Arrêté le 2 décembre 1943 à Rennes, il est  le 27 mars 1944 de Paris, gare de l'Est vers Sarrebruck (camp de Neue Bremm). il décède le 22 avril 1944 à Mauthausen. Source: ACP 27 P6 Caen.

PRIOUL Joseph, François, Jean, Marie, né le 28 février 1883 à Saint-Helen (Côtes-d'Armor). Arrêté le 26 juillet 1943 rue des Ecoles à Dinard, il est déporté.«NN» le 18 mai 1944 de Paris, gare de l’Est vers le KL Natzweiler. ((Matricule 14975). Il décède le 25 janvier 1945 à Dachau (All.)

PROD'HOMME Herminie épouse HIRBEC, née le 11 avril 1887 à Servon (Ille-et-Vilaine).(Son parcours)

 

 

 

 

PROST Marcel Aimé Georges, né le 23 février 1898 à Vescles (Jura)..(Son parcours)

PROTAT (Raymond, Lucien, Pierre), né le 21 mars 1920 à Nouvoitou (Ille-et-Vilaine). Il appartenait au groupe de Résistance "Prima" du détachement "Gilloux", sous les ordres de Jean Sizorn, il procurait des renseignements d'ordre militaire. Employé temporaire à la mairie de Landerneau, au service de la réquisition, il est arrêté par la Gestapo pour port d'armes et incarcéré à la prison militaire de Pontaniou de Brest avant d'être déporté le 12 mai 1944 de Compiègne vers le KL Buchenwald (Matricule 49657). Son parcours: Dora (du 30 juillet 1944 avec 29 mars 1945, Wieda, Dora, Nordhausen (arrivé le 29 mars 1945) où il décède le 31 mars 1945.( Sources JO: 91-18 avril 1998 -. AC 21 P 544 991.)

PRZYBYSZ David. Juif, maroquinier né le 17 juin 1904 à Gojec (Pol.). Son parcours

PRZYBYSZ Chana, née le 22 juin 1906 à Berliner à Varsovie.Son parcours

 

PRZYBYSZ Charles, né le 23 septembre 1930 à Paris. Son parcours

 

PRZYBYSZ Hélène, née le 15 avril 1933 à Paris. Son parcours

 

PULCE René, né le 14 septembre 1914 à St-Servan (Ille-et-Vilaine). Déporté le 8 mai 1943 de Compiègne et arrivé le 10 mai au KL de Sachsenhausen. (Matricule 66057). Lieu de déportation: Heinkel. Revenu.

PUPETO Robert.  Réfractaire maquisard (réseau Oscar Buckmaster), Son parcours

     h-b.gif (328 octets)    
A à G   H à L  M à P Q à W

Ces listes sont incomplètes et peuvent comporter des inexactitudes. Les personnes pouvant relever des erreurs ou donner des informations complémentaires sont invitées à le faire savoir..

                                                               Connaissance de la Résistance | Réglement des camps | Carte des camps | Mémorial des déportés | Liste des déportés d'Ille-et-Vilaine

Contact de l'administrateur du site

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)plan-du-site.gif (1231 octets)