Vous souhaitez compléter cette liste ou proposer un document  concernant un ou plusieurs déportés de cette liste écrivez-moi

02/03/2017

accueil-mdg1.gif (1380 octets)

plan-du-site.gif (1231 octets)

Liste des déportés arrêtés en Ille-et-Vilaine

Liste des déportés juifs arrêtés dans le département   Classement   par commune   Statistiques  Les lieux de déportation

A  B  C D  E  F G  H I J  K  L  M N  O P  Q R  S T U  V W X Y Z

dr-b.gif (310 octets)

CABRERA-MARTIN José. Espagnol, né le 13 février 1915 à Palmares-del- Rio (E).Célibataire. Manœuvre. Il adhère en 1942, dès sa constitution clandestine à l'Union nationale Républicaine Espagnole des Déportitas (Les Sportifs) et était chargé de propagande. Suite probablement à une dénonciation, il est arrêté le 20 mars au cours d'une rafle dans un café rue Saint-Malo à Rennes, ainsi que nombre de ses compatriotes. Conduit au siège de la Gestapo boulevard Sévigné, il est interné à la prison Jacques Cartier. Il est transféré avec 40 Espagnols vers Compiègne le 30 mars 1944. Il est ensuite déporté le 21 mai 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (matricule 30607). Il est rapatrié le 13 juillet 1945 et hospitalisé à Rennes.

CAHOUR Juliette. Membre du Front National, elle est arrêtée le 29 mai 1944 à Redon avec sa cousine Marie. Elle est internée à la prison Jacques Cartier avant d'être déportée. Libérée au Fort Hatry le 26 août 1944. Réfugiée dans une petite localité aux environs de Belfort, elle s'évade en passant la frontière suisse à Delle le 17 octobre 1944, avec un groupe de "libérés", guidée par une passeuse qui sera arrêtée, puis déportée quelques minutes après avoir fait passé le groupe.  Document

CAHOUR Marie, née le 29 janvier 1902 à Saint-Nicolas de Redon (44). Elle est arrêtée à Redon avec sa cousine Juliette le 29 mai 1944. Elle est internée à Jacques Cartier le 31 mai 44. Libérée au Fort Hatry le 26 août 1944. Aidé par le Secours national, le groupe est dirigé vers Giromagny à 15 km de Belfort. Logé par la population patriote, elle réussira  avec 7 autres prisonniers (Rosalie ROUAULT, Philémon FORESTIER, Prosper BREVET, Alice DUCHENE, Angèle DEPLANTAY et Juliette LE FLOCH) à passer en  Suisse à Delle le 16 octobre grâce à Madame MORANDINI (arrêtée le même jour lors de son passage le 16 octobre 1944.  Dirigée quelques jours plus tard vers la zone libérée à Pontarlier elle est rapatriée le 25 octobre 1945 à Redon. Croix de guerre. médaille de la reconnaissance française. Document. Sources: ADIV 6ETP2 - 43 ; 167 J 45; 167J 31/2)

CAILLARD Charles, né le 12 août 1912 à Paris (75). Mécanicien-auto. Domicilié à Saint-Malo. Marié. Arrêté le 7 janvier 1944 à Saint-Malo, il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers Mauthausen.( matricule:62066). Autre lieu de déportation: Gusen. Libéré le 5 mai 1945 à  Mauthausen.

CAMMAN Serge, né le 21 juillet 1912 à Roquecourbe (11). Secrétaire commercial. Domicilié à Paris. Arrêté le 24 avril 1944 à Rennes, il est déporté «NN» le 28 juillet 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (matricule 39379). Son parcours: Bremen (Brême)-Osterort. Il est libéré le 3 mai 1945 dans la Baie de Lübeck-Neustadt.

CARDENNET Roger René, né le 5 décembre 1923 à Saint-Méloir-des-Ondes (35).  Domicilié à la Réverdias à La-Fresnais. Commis boulanger. Arrêté le 5 avril 1944 à Cancale par la Milice allemande, il est transféré à Rennes. Le 2 août 1944, il fait partie d'un convoi partant pour l'Allemagne. Il est tué lors du mitraillage du convoi à Langeais. le 6 août 1944.Sources: AC 21 P 249 074 - 21P 433 274.

CARPENTIER Gérard, né le 20 septembre 1920 à Courcelles-les-Lens (62). Étudiant en médecine, domicilié à Rennes. Arrêté le 29 juin 1943 à Rennes, il est déporté de Compiègne vers le KL Mauthausen. (matricule 62080). Autres lieux de déportation: Melk, Ebensee où il est libéré le 6 mai 1945. Source: Fichier de DAVCC Caen.

CARRASCOSA SANZ Juan. Espagnol, né le 31 mai 1909 à Torrès (E). A fait partie de l’UNE (Union nationale espagnole) et du réseau de Résistance « Deportitas ». Arrêté à son domicile, 1 rue Tournemine à Rennes le 20 mars 1944, il est déporté le 21 mai 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme (matricule 31059). Il est mort fin mai 1944. Source AC 21 P 433 578.

CARRÉ Ernest, né le 31 août 1924 à Chantepie (35). Il entre en mars 1944 dans le groupe de Résistance F.T.P. de Rennes et participe avec le groupe sous les ordres du Lt Favennec et André Kermarec au désarmement de plusieurs Allemands, rue de Saint-Malo, rue de Brest et de plusieurs agents de police 1944 devant les immeubles de la L.V.F., R.R.P., Franciste, P.P.F. de Rennes, pendant les mois de mars, avril, mai. Reconnu, place de la République, par un Allemand qu'il avait agressé un mois auparavant, il est arrêté par la Gestapo et la milice le 27 juin 1944 à Rennes. Incarcéré à la prison Jacques Cartier à Rennes, Arrêté le 26 juin 1944 à Rennes, il est déporté de Rennes le 3 août 1944 vers Belfort, puis est transféré le 29 août 1944 de Belfort vers le KL Neuengamme. (matricule: 43628). Autre lieu de déportation:  Wilhelmshaven. Libéré le 9 mai 1945, il est rapatrié le 17 octobre 1945, gravement malade. Pensionné à 100 %. (Source: DAVCC Caen.) Article

CARRÉ Joseph, né le 14 décembre 1914 à Muël (35). Charcutier, domicilié à Muel. Arrêté le 7 mars 1943 à Muel, il est déporté le 22 juillet 1943. Lieux de déportation: Kassel, Ensisheim, Bruchsal , Ebrach, Bamberg . Libéré le 18 avril 1945 à Bamberg.

CERTIN Félix, né le 5 septembre 1896 à Martigné-Ferchaud (35), ancien combattant et prisonnier de guerre 14-18, marié, père de six enfants, agriculteur à l’Épine à Forges-la-Forêt (35) où il a été arrêté le 7 décembre 1943, pour avoir hébergé  des parachutistes de l'armée anglaise hindous.  Membre du réseau "Oscar-Parson" Buckmaster secteur de Martigné-Ferchaud. Interné à la prison Jacques Cartier à Rennes, il a été transféré à Compiègne le 13 mars 1944. Il a quitté Compiègne le 6 avril 1944 vers le KL de Mauthausen (Autriche) - matricule 62 094 - où il décède le 13 mai 1944 . Croix de Guerre avec étoile de bronze. (Sources: ACP 27 P6 DAVCC Caen. Arrêté du 06/10/1987 - JO 20/11/1987). ADIV 6ETP2/35

 

 

CHACON CASTRO Pedro. Espagnol, né le 5 août 1912 à Madrid. Arrêté le à Saint-Servan (35), il est déporté le 18 juin 1944 de Compiègne vers le KL Dachau.

CHAILLOUX Félix, né le 25 juillet 1913 aux Sables-d'Olonne (85). Ouvrier en chaussures, il est arrêté le 12 octobre 1941 à Fougères (35) pour avoir distribué des tracts communistes. Il est condamné le 24 octobre 1941 par la section spéciale de la Cour d'Appel de Rennes à 3 ans de prison. Il est déporté par le convoi parti de Compiègne le 22 mars 1944 vers le KL Mauthausen le 25 mars. (matricule 59707). Il décède le 18 mars 1945 à Mauthausen.

CHALMEL Alexandre, né le 12 août 1913 à Fougères (35). Cheminot. Domicilié à Rennes, 8 bis rue Anatole France.. Arrêté pour activités communistes le 16 décembre 1942 à Rennes, il est incarcéré à la prison St-Hélier jusqu'à son jugement le 14 janvier 1943, il est est ensuite condamné, (sans avocat pour sa défense) à un an de prison par la Cour Spéciale.  Transféré à Compiègne, il est déporté le 17 septembre 1943 vers Buchenwald. (matricule: 21357). Autre lieu de déportation: Weimar. Revenu. Source: ACP 27 P6 DAVCC Caen.

CHALOPIN Pierre, né le 24 juillet 1920 à Saint-Servan-sur-Mer (35). Sellier-garnisseur. Arrêté à Rennes le 7 août 1942. Il est jugé par une tribunal allemand en décembre 1942. Gracié, il est déporté de la prison de Troyes vers celle de Fribourg-en-Brisgau le 14 mai 1943. Autres lieux de déportation: Kislau, prison située en Pays de Bade, au nord de Bruchsal et Dieburg-Rodgau ou Rollwald ou Nieder-Roden, camp disciplinaire situé au sud de Francfort-sur-le-Main. Libéré le 19 février 1944 à la fin de sa peine. Sources:  Mémorial Déportés : Partie I, liste n°102. (I.102.) - ADIV 167J 33 - Carphaz

CHAMBRON Joseph Marie, né le 9 juillet 1909 au Vivier-sur-Mer (35), père de 5 enfants. Il a été arrêté à son domicile, à Saint-Grégoire, le 30 mars 1942, à la suite d'une perquisition amenant la découverte de 800 tracts et de sa carte d'adhérent au parti communiste. Cantonnier à la SNCF, il était en relation avec Boulanger, lequel en possession d'une machine à ronéotyper, imprimait les tracts et les lui livrait  pour les distribuer. Inculpé de "Reconstitution de ligue dissoute, impression, détention et distribution de tracts en vue de la propagande communiste". Interné à la prison Jacques Cartier à Rennes, il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme où il décèdera.

CHAMPEIX Georges Marcel, né le 27 mars 1924 à Paris. Il entre dans le groupe de Résistance de Dingé (35) en novembre 1943. Réfractaire au STO, il vit dans l'illégalité et participe à la diffusion de tracts et journaux clandestins. Il participe à l'organisation de plusieurs groupes du secteur de Dingé. Le 1er juin 1944, il participe à plusieurs attaques de convois, dans le secteur de Dingé. En mission à La-Chapelle-des-Filtzméens, il est arrêté par la Milice le 31 juillet Transféré à la prison Jacques Cartier de Rennes, il est déporté vers l'Allemagne début août. Il est abattu  par les Allemands lors d'une tentative d'évasion à Langeais.

CHAPLAIS Pierre, né le 8 juillet 1920 à Châteaubriant (44). Bûcheron. Domicilié à Rennes. Arrêté le 21 décembre 1943 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 vers Buchenwald le 29 janvier 1944.( matricule 43485) où il est libéré le 11 avril 1945.

CHAPLET Pierre, né le 2 avril 1902 à Laval (53). Marié, 2 enfants. Avocat à la Cour. Domicilié à Rennes. Entré au Mouvement de Résistance "Défense de la France en octobre 1942. A appartenu aux Forces Françaises de l'Intérieur du 1er juin 1943 au 21 décembre 1943. Arrêté le 21 décembre 1943 à Rennes, il est déporté de Compiègne le 27 janvier 1944 vers Buchenwald. (matricule 43485). Autres lieux de déportation: Dora, Bergen-Belsen. Libéré le 27 avril 1945. Homologué au grade de lieutenant. Distinctions. Chevalier de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre, Médaille de la Résistance. ADIV 6ETP2/35.

CHARLOT Brice, né le 4 novembre 1924 à Josselin (56). Étudiant à Rennes. Il est pris pour otage la veille de la fête de Jeanne d'Arc à Rennes le 8 mai 1943.(Il avait été repéré avec 7 autres camarades _  Michel Delais, Xavier Comte, Félix Primot, Jean Dauphin, Bernard Deva, Joseph Huchet, Henri Ruellan. Il est probable que cette arrestation faisait suite à la manifestation  de "démonstration communo gaulliste" du 1er mai 1942 place de la mairie au  cours de laquelle son identité avait été relevée. Incarcéré à la prison Jacques Cartier), il est transféré vers Compiègne le 18 mai 1943, puis déporté le 25 juin 1943 vers le KL Buchenwald. (matricule 14880). Libéré le 30 avril 1944 à Allach.  (ADIV 167J 33)

CHARPENTIER Eugène, né le 26 janvier 1903 à Bédée (35). Ouvrier agricole. Le 28 novembre 1943, la Gestapo arrête, la famille Nobilet, Jean-Baptiste Nobilet, le propriétaire de la ferme où il travaillait, le frère Albert Nobilet, Jean et Marie Nobilet, les fils, Henri Levey, un domestique, Louis Moyne agent du réseau Oscar -Buckmaster, et un soldat anglais détaché à l'organisation du réseau. Un dépôt d'armes parachuté fut découvert dans un champ dépendant de la ferme. Il a été déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers Mauthausen.(matricule 62135). Décédé le 13 avril 1945 à Mauthausen. Source: ACP 27 P6 DAVCC Caen.

CHARPENTIER Francis, né le 4 octobre 1894 à Rennes. Ancien gendarme, il est arrêté à Dol-de-Bretagne le 4 décembre 1942 par la Gestapo suite à une dénonciation de l'adjudant Meigné. Interné à la Prison de Saint-Malo, puis à Rennes. Le 24 janvier 1943, il est déporté de Compiègne vers le KL Sachsenhausen. (matricule 58166). Autres lieux de déportation: Heinkel, Ravensbrück (Rechlin), Ellrich , Nordhausen . Décédé le 14 avril 1945 à Bergen Belsen.  Biographie. Source: 6ETP2/36.

CHARTIER Eugène, né le 31 octobre 1914 à St-Pierre-de-Plesguen (35). Médecin ?. Arrêté le 19 juillet1943 à Saint-Servan (35), il est déporté de Compiègne le 14 décembre 1943 vers Buchenwald.( matricule 38232). Revenu.

CHATEAU Francis, né le 29 octobre 1925 à Renazé (53).Célibataire. Couvreur congrier. Arrêté le 30 juillet 1944 à La-Guerche -de-Bretagne (35, il est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. A Belfort, il est déporté le 29 août vers le KL Neuengamme. (matricule 43689). Il décède le 15 novembre 1944 à Wilhelmshaven.)

CHAUVIN Emile, né le 21 novembre 1926 à Aiglepierre (39). Arrêté à Saint-Pierre-de-Plesguen (35) le 13 octobre 1943, il est dans le convoi parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. Le 29 août 1944, il est déporté de Belfort vers le KL Neuengamme (matricule: 43685). Autres lieux de déportation: Wilhelmshaven, Farge, Sandbostel. Revenu des camps.

CHEENNE Guy, né le 16 décembre 1919 à Quévert (Côtes-d'Armor). Réfractaire au STO, il est arrêté le 3 août 1943 au lieu-dit Les Gâts sur la commune de Meillac entre St-Pierre-de-Plesguen et Combourg. Emmené à la gendarmerie de Combourg, il est porteur d'un couteau à cran d'arrêt et d'une fausse carte d'identité. Le 2 septembre il est condamné par le tribunal militaire allemand à un an et demi de prison. Emprisonné à Fresnes, il est déporté le 25 octobre 1943 à la prison de Karlsruhe, puis celle de Francfort-sur-le Main, et enfin à la prison forteresse de Hanau. Rapatrié le 13 avril 1945.

 

CHEVALIER Émile François, né le 4 décembre 1890 à Bais (35). Forgeron, Employé chez M. Defrance, marchand de charbon à Rennes. Son travail consistait à abattre des arbres en forêt de Rennes. Il rapporta à son domicile des armes et des munitions vraisemblablement trouvées dans la forêt. Il est arrêté le 1er juillet 1941, route de Saint-Malo à Rennes suite à son intervention contre un officier allemand qui voulait arrêter un jeune Français. Lors d'une perquisition à son domicile à Rennes, la feldgendarmerie découvre des armes et des munitions. Incarcéré à Jacques Cartier, Émile Chevalier  est condamné par le tribunal allemand à 9 ans de réclusion pour  coups portés à un officier allemand et détention d'armes prohibées et munitions de guerre, et sa femme à 6 mois de prison pour résistance et voie de fait. Interné pendant 9 mois à la prison Jacques Cartier, il est transféré le 13 avril 1942 à Villeneuve-Saint-Georges. Il est ensuite déporté en Allemagne le 19 avril 1943. Lieux d'internement : prisons de Karlsruhe, Bayreuth, Creussen, Rheinbach. Il décèdera le 19 mars 1945 à Siegburg. Source: ACP 27 P6 DAVCC Caen

CHEVALIER Emmanuel, né le 30 décembre 1922 à St-Briac-sur-Mer (35). Electricien automobile. Domicilié 4 place de la Concorde à Dinard (35). Embarqué à bord du Buhara, il est arrêté le 13 février 1941 à 50 km au nord de Guernesey. Déporté en Allemagne le 28 avril 1941, il est libéré le 15 avril 1945 à Luttringhausen. Autre lieu de déportation: Düsseldorf. (Document)

CHEVALIER Gabriel, né le 26 août 1890. Résidant 7 rue des Moines à Saint-Malo. Chauffeur de car sur la ligne Rennes-St-Malo. Dénoncé par Gérard D..., le 20 mai 1944, il est incarcéré à Rennes. Début août 1944, il est dans le convoi de déportés parti de Rennes à destination de l'Allemagne. Arrivé à Belfort le 15 août 1944, il est libéré le 27 août 1944. Source: ACP 27 P6 DAVCC Caen.

Maurice Ange CEVALIER, résistant déportéCHEVALIER Maurice Ange, né le 16 mars 1899 à Dinan (32). Chauffeur aux Cars Bleus. Agent P2 du réseau Buckmaster,  Il assure le transport de parachutistes américains de Pipriac à St-Malo le 15 septembre 1943. En décembre 1943, avec l'aide du commissaire central Lauradour de St-Malo, il transporte son chef de réseau et son adjoint, Pierre Morel, traqué par la Gestapo ainsi que son camarade Pierre Tumoine, inspecteur de police vers le lieu de rassemblement pour passer en Angleterre.  Arrêté le 18 février 1944 à Rennes, rue Maréchal Joffre, par la Gestapo. Blessé par balle lors de son arrestation. Transféré de Rennes vers Compiègne le 29 juin 1944. Déporté de Compiègne vers Neuengamme le 28 juillet 1944.  (matricule 39816).Autre lieu de déportation: Ravensbrück du 20 avril 1945 au 28 avril 1945. Homologué au grade de sous-lieutenant. Croix de Guerre avec étoile de vermeil.  Sources: ACP 27 P6 DAVCC Caen - ADIV 167J 33 ADIV 6ETP2/38

CHEVALIER René, né le 28 janvier 1924 à Bazouges-la-Pérouse (35). Réfractaire au STO. Emballeur. Membre du réseau Buckmaster (secteur de Martigné-Ferchaud). Arrêté le 9 octobre 1943 à Martigné-Ferchaud (35) pour s'être occupé des soldats britanniques évadés chez des fermiers, il est interné à Rennes jusqu'au 13 mars 1944. il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen. (matricule 62148). Il décède le 8 juillet 1944 suite à un bombardement anglais sur le Kommando de Melk. Croix de guerre avec étoile de bronze. Sources: ACP 27 P6 ; 21P557 759; 21P 4442 DAVCC Caen.

CHEVAUCHE Alain Clément, né le 18 mars 1907 à St-Cast (Côtes-d'Armor). Contremaître-mécanicien aux Etablissements Daillet de Rennes Il entre dans le mouvement "Défense de la France" en octobre 1943. Il diffuse des journaux clandestins, fourni des renseignements. Il constitue des stocks d'armes et prend le commandement d'un groupe. Il est arrêté par la Gestapo à Rennes le 17 mai 1944. Incarcéré à la prison Jacques Cartier de Rennes, il est transféré le 28 juin 1944 vers Compiègne puis déporté le 28 juillet 1944 vers le KL Neuengamme. (matricule: 40143). Lieux de déportation: Neuengamme. Il décède le 3 mai 1945 dans la baie de Lübeck-Neustadt. Homologué au grade de sous-lieutenant.  décoré de la Croix de guerre et de la Légion d'Honneur.  (ADIV 167J21 -  ADIV  6ETP2/38)

CHEVREL Léon, né le 15 août 1905 à Sens-de-Bretagne (35). Commerçant à Dinard. Arrêté à Dinard le 6 octobre 1943, il est déporté de Compiègne le 22 janvier 1944 vers le KL Buchenwald. (matricule: 42322 ). Autre lieu de déportation: Steyr-Münichholz (Steyr)- Kommando du KL Mauthausen, Güsen. Il est libéré le 5 mai 1945 à Mauthausen.

CHEVREL Roger, né le 28 décembre 1920 à Rennes. Boucher à l'Economat de la SNCF. Ne voulant pas adhérer à la "Ligue Française des Auberges" –- Organe créé par le gouvernement de Vichy–- il entre dans le mouvement "des Compagnons de France"( C.C.F.). (La plupart des membres adhérents appartenaient à des organismes distincts de résistance, tel Buckmaster) Il participait aux distributions de tracts et fausses cartes d'identité. Il recherchait des fermes pour accueillir des jeunes requis au STO Arrêté le 2 décembre 1943 au domicile de ses parents rue de Riaval à Rennes par les services de la S.D. Transféré de Rennes vers Compiègne le 29 juin 1944, il est déporté de Compiègne vers Neuengamme le 28 juillet 1944. (matricule 39742). Il décède le 19 avril 1945 à Bergen-Belsen.(Source AD35- 514W4 et  (AD35 167J21   6ETP2-151)

CHEVRETON Abel, né le 30 août 1911 à Lille (59). Entrepreneur à Dinard. Prisonnier de guerre évadé. Il entre dans la Résistance fin 1942. Arrêté le 31 août 1943 à Saint-Malo (35), il est déporté le 27 avril 1944 de Compiègne vers  Auschwitz-Birkeneau. (matricule 185289). Revenu. (ADIV 167 J 34)

CICI Salvator, né le 14 février 1928  à Saint-Malo (35). Peintre. Célibataire. Arrêté le 15 mars 1944 à l'Hôtel Moderne à Courtoisville à Paramé en compagnie de Georges Le Polozec, André Martin, Albert Forget et Robert Marc. Accusé de menées terroristes, il est déporté de Compiègne vers Neuengamme le 4 juin 1944. (matricule 34230). Autre lieu de déportation: Sachsenhausen. De retour des camps, il a indiqué qu'il n'avait jamais appartenu à un groupe de Résistance et n'avait jamais fait aucun acte de résistance isolé. Sources: Mémorial Déportés : Partie I, liste n°223. (I.223.) - ADIV 167 J 34 - Carphaz.

CIRRODE Paul, né le 13 décembre 1920 à Rennes. Marié, père de 2 enfants, il est réfractaire au STO Il se réfugia à Noyal-sur-Vilaine puis fut employé dans les bureaux de la direction régionale du STO à Rennes. C'est dans ces fonctions qu'il établit de fausses cartes d'identité. Il se cache en 1943 à Guignen. Il est arrêté lors la rafle du 28 juillet avec 19 autres personnes. Interné au camp d'internement de Margueritte, il est déporté le 3 août 1944 vers l'Allemagne. Arrivé au Fort-Hatry à Belfort, il est libéré le 27 août 1944.

CHOMBART de LAUWE née WILBORTS Marie José  (Voir WILBORTS)

Biographie sur Wikipedia 

Vidéo de l'INA (16'47")
I
nterview de Marie-José CHOMBART DE LAUWE, agent de réseau de résistance breton, déportée à Ravensbrück et Mauthausen et présidente de la Fondation pour la mémoire de la déportation. Elle témoigne de l'horreur du camp de Ravensbrück, des expériences sur les femmes, du "bloc des enfants" et de la solidarité entre prisonnières.

CLOTEAUX Auguste. Il est arrêté le 28 juillet 1944 lors de la rafle de Guignen, avec 19 autres personnes. Il est interné au camp Margueritte jusqu'au 3 août 1944, date à laquelle un convoi  de détenus fut formé à destination de l'Allemagne. Il réussit à s'évader à Langeais le 6 août 44 lors du mitraillage du convoi par l'aviation alliée.

CLOTEAUX Gervais, né le 20 avril 1924 à Guignen 35). Cordonnier. Arrêté lors de la rafle de Guignen le 28 juillet 1944. Interné à la caserne Margueritte jusqu'au 3 août 1944, date à laquelle fut formé un convoi de détenus. Il s'évade le 6 août à Langeais. Après avoir séjourné à La-Chapelle-aux-Naux puis à Saumur, il rentrera à Guignen le 17 août 1944.

 

CLOTEAUX Jean-Baptiste, né le 10 octobre 1915 à Guignen (35). Ouvrier agricole. Il est arrêté le 28 juillet 1944 lors de la rafle de Guignen, avec 19 autres personnes. Il est interné au camp Margueritte jusqu'au 3 août 1944, date à laquelle un convoi  de détenus fut formé à destination de l'Allemagne. Il réussit à s'évader à Langeais le 6 août 44 lors du mitraillage du convoi par l'aviation alliée.

CLOTEAUX Louis, né le 24 février 1926 à Goven (35). Boulanger. Arrêté le 7 novembre 1943 à Goven, il est déporté le 27 avril 1944 à Karlsruhe, Rheinbach, Wittlich, Dieburg-Rodgau, Darmstadt où il est libéré le 10 avril 1945.

CLOTEAUX René, né le 14 avril 1925 à Guignen (35).  Cordonnier. il est arrêté à Guignen le 28 juillet 1944 lors d'une rafle. Incarcéré au camp Margueritte, il est déporté lors du dernier convoi du 3 août 1944 vers Belfort. puis transféré le 29 août 1944 vers Neuengamme. Autre lieu de déportation: Wilhelmshaven. Il décède à Neuengamme en septembre 1944.

COLIN Jean, né le 26 septembre 1923 à  Rennes (35). Il entre dans le groupe de Résistance Front National et F.T.P. de Rennes le 1er juin 1943 et participe à l'activité des groupes: Sabotage des lignes haute tension Ponchâteau-Rennes à La-Prévalaye et à Vezin-le-Coquet, sabotage des voies de chemin de fer Rennes-Redon et Rennes-Vitré. Au retour d'une mission, il est arrêté par la Gestapo, le 20 décembre 1943 à Rennes pour détention d'armes. Il est déporté «NN» le 9 mars 1944 de Paris, gare de l’Est vers le KL Natzweiler. (matricule 7837). Lieux de déportation  Brieg, Gross-Rosen, Kamenz, Dachau . Il décède le 20 juin 1945 à Constance (Suisse)  avant le rapatriement. (AD35 167J21)

COLLET Louis, né le 7 décembre 1901 à St-Hermitage ?. Arrêté à St-Lunaire (35) chez M. Dubreuil le 6 janvier 1943, il est déporté de Compiègne le 20 avril 1943 vers le KL Mauthausen (matricule: 27915). Autre lieu de déportation: Ebensee où il décède le 3 mai 1945.

COLLIN Raymond, né le 4 juin 1921 à Rennes. Parti en Allemagne au titre du STO, il revient en France lors d'une permission en février 1943 qu'il obtint en raison de l'état de grossesse de sa femme. Il est recruté dans les F.T.P. par Brionne. Il est arrêté le 24 février 1944 à Rennes par la milice française puis remis à la Gestapo, en se rendant au domicile d'Hardy, son chef direct, agent de liaison aux ordres du commandant Pétri. Interrogé rue Jules Ferry il est ensuite interné à la prison Jacques Cartier jusqu'à son départ pour l'Allemagne début août. Il s'évade du convoi à Langeais le 6 août 1944. Il rejoint les F.F.I. du groupe de La Tour d'Auvergne du 15 août au 1er septembre 1944. Il participe à toutes les opérations dont la libération de Tours. Sources:  ADIV 167 J 34- Fichiers de DAVCC Caen)

COMMESSIE Gustave, né le 7 mars 1910 à St-Benoit-des-Ondes (35). Il entre dans le groupe de Résistance du Front National en juillet 1941 et participe à la distribution de tracts et de journaux clandestins ainsi qu'au recrutement pour les groupes du secteur. Il est arrêté le 14 juillet 1942 à St-Malo au moment où il distribuait des tracts. Interné à Saint-Malo, puis à Rennes, il est condamné à 3 ans de prison pour propagande contre l'occupant. Il est déporté le 16 avril 1943 de Compiègne  vers le KL Mauthausen. (matricule 27044). Il est libéré le 15 avril 1945 à Bergen-Belsen.

COMMESSIE Marie, née Moreau le 16 avril 1915 à Juvigné-des-Landes (53). Commerçante à Saint-Malo (35). Arrêtée le 27 février 1943 à St-Malo, elle est déportée le 28 avril 1943 de Compiègne vers le KL Ravensbrück. (matricule 19333) où elle est libérée le 30 avril 1945.

COMMEUREC Honoré, né le 12 décembre 1878 à Rennes. Domicilié 51 rue du Polygone à Saint-Jacques-de-la-Lande. Militant ouvrier, fondateur d'une importante imprimerie coopérative ouvrière, rue de Nemours à Rennes: Les Imprimeries Réunies. Arrêté le 8 février 1944 à Rennes, il est transféré de Rennes le 29 juin 1944 à Compiègne, pour être déporté vers Neuengamme le 28 juillet1944. (matricule 40160). Il décède le 13 février 1945 à Sandbostel. Documents. ADIV 6ETP2-151

COMPAGNON Marcel, né le 19 septembre 1917 à Dol-de-Bretagne (35). Instituteur et secrétaire de mairie, agent de renseignement et intermédiaire pour les passages en Angleterre. Il essaie de rejoindre les F.F.L. Arrêté suite à une dénonciation le 18 juin 1943 à Hirel (35), il est déporté le 11 novembre 1943 de Paris, gare de l'Est vers Natzweiler.( matricule: 5983). Libéré le 30 avril 1945 à Allach. Autre lieu de déportation: Dachau. Revenu. Sources: ACP 27 P6 DAVCC Caen - ADIV 167 J 35.

COMTE Xavier, né le 1er février 1924 à Rennes. Étudiant en médecine, il vole des armes à l'occupant. Il est pris pour otage la veille de la fête de Jeanne d'Arc à Rennes le 8 mai 1943. (Il avait été repéré avec 7 autres camarades _  Michel Delais, Brice Charlot, Félix Primot, Jean Dauphin, Bernard Deva, Joseph Huchet, Henri Ruellan. Il est probable que cette arrestation faisait suite à la manifestation  de "démonstration communo gaulliste" du 1er mai 1942 place de la mairie au  cours de laquelle son identité avait été relevée. Incarcéré à la prison Jacques Cartier, il est transféré vers Compiègne le 18 mai 1943, puis déporté le 25 juin 1943 vers le KL Buchenwald. (matricule 14879). Libéré le 23 avril 1944 à Rossenburg. Source:  ACP 27 P6 DAVCC Caen.

CONSTANT Henri, né le 7 juillet 1910 à Paris 14°. Serrurier à Hirel (35).  Il travaillait comme manœuvre à l'entreprise Lelandais pour l'organisation Todt à Saint-Benoit-des-Ondes. Le 16 juin 1943, il est arrêté à Hirel et détenu à la prison de Saint-Malo, puis est transféré à Rennes et à la prison du Cherche-Midi à Paris, pour être déporté «NN» de Paris, gare de l’Est vers le KL Natzweiler le 12 novembre 1943 (matricule 5984). Autre lieu de déportation: Dachau où il est libéré le 29 avril 1945.

COQUELET Joseph, né le  5 octobre 1921 à Fontevraud (49). Menuisier. Il habite Rennes. Il entre dans la Résistance en mai 1941 (F.N. et F.T.P.F. SNCF. Arrêté à 20 ans le 6 août 1941 à Rennes pour  détention et de distribution de tracts communistes, il est condamné par la Cour Spéciale de Rennes le 13 septembre 1941 à 18 mois de prison. Le 27 avril 1943, il est déporté de Compiègne vers le KL Mauthausen (matricule 26208). Revenu. (ADIV 167 J 35)

CORBEL Auguste, né le 22 juillet 1897 à St-Servan-sur-Mer (35). Arrêté le 10 décembre 1943 à Dol-de-Bretagne (35), il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. Autre lieu de déportation: Sachsenhausen. Libéré le 26 avril 1945 à Falkensee.

CORBEL Francis, né le 22 juillet 1897 à St-Servan-sur-Mer (35). Engagé volontaire dans la guerre de 14, blessé en 1917, décoré de la Médaille militaire et de la Croix de guerre avec palmes. reprend volontairement du service dans la nouvelle guerre. Mobilisé en 1940 dans la garde civique. Pendant l'occupation, il s'occupe du ravitaillement et des évasions des prisonniers du camp de Saint-Légeard. Installe en 1942, le poste de surveillance de la gare qui prend des renseignements militaires et fait des actes de sabotage. Il aide à fonder en 1943 le maquis de Plédéliac et les groupes de Saint-Pierre et Saint-Yvieux. Affilié à l'A.S. Lieutenant de la Résistance, il est plusieurs fois blessé. Arrêté le 9 décembre 1943 à Dol-de-Bretagne, il est déporté le 4 juin 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. Autre lieu de déportation: Falk. Libéré le 26 avril 1945à Falkensee. ( Source Rouget Dolois). Sources: Mémorial Déportés : Partie I, liste n°223. (I.223.) - AC 21P421 370. (Dossier Baron) - ACP 27 P6 DAVCC Caen.

CORDON Marcel, né le 7 avril 1918 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Sergent aviateur en 1939. Cheminot (attaché) à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) domicilié à Saint-Cast à Saint-Cast-le-Guildo (22.  il entre dans la Résistance au Réseau Maho-Praxitèle et sert d'agent de liaison entre la Bretagne et Paris. Recherché par les Allemands depuis 1943 – Il se réfugie à Saint-Nicolas-du-Pélem (Côtes-d'Armor) où sa mère a des amis – Il échappe à la rafle organisée le 16 mai 1944 par les miliciens et les Allemands en sa cachant dans un transformateur – Il se propose d'aller à Rennes (35) pour avoir des nouvelles de M. BERTRAND et son fils Michel arrêtés pendant la rafle – Il est arrêté par les Allemands le 30 mai 1944 au restaurant de l'hôtel au Faisant Doré à Rennes (35) alors qu'il déjeune avec Félix LE RAY et FLAGEUL de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) - Emprisonné à la caserne du Colombier à Rennes (35) Arrêté à Rennes au cours d'une rafle dans un restaurant le 30 avril 1944, il est emprisonné à la caserne Le Colombier. Transféré de Rennes à Compiègne le 29 juin 1944, il est déporté le 28 juillet 1944 de Compiègne vers Neuengamme. (matricule 39783). Affecté au kommando de Blumenthal à Brême - Evacué en avril 1945 suite à l'arrivée des Russes, le camp est évacué et le 15 avril 1945, les prisonniers sont dirigés à pied vers Lübeck où ils sont embarqués sur le Cap Acorna et deux autres bateaux. Les Nazis ont prévu de les couler avec des sous-marins - Le 3 mai 1945, les Anglais approchent de Lübeck et un avion d'observation Anglais essuie des tirs des S.S. depuis le paquebot Cap Arcona - A 14h30, la R.A.F. bombarde les navires du port sans savoir que certains sont remplis de déportés - Deux de ceux-ci sont coulés (le paquebot Cap Arcona et le cargo Thielbeck) - 7.300 déportés décèdent en 30 minutes – Une allée lui rend hommage à Saint-Cast à Saint-Cast-le-Guildo (Côtes-d'Armor).

Sources : J.O.R.F. n° 114 du 17/05/2008 - (Origine 30/08/2004 Christine ROSADO, 28/01/2011 et 18/08/2012 Jimmy TUAL) - 25/01/2009 Nadia BASCHON - 15/08/2012 Jimmy TUAL - Marie-Pierre et Pierre KLEIN, Les déportés des Côtes-du-Nord, 2007, page 93 (fiche 199). memorial GenWeb

CORLAY Éliane, née le 23 août 1923 à Trevron (Côtes-d'Armor). Étudiante, domiciliée à Rennes. Arrêtée le 8 juin 1943 à Rennes, elle est déportée le 29 août 1943 de Compiègne vers Ravensbrück. (matricule 22354). Libérée en avril 1945 à Neubrandenburg.

CORREY Jacques Maurice, né le 16 avril 1925 à Bâle (Suisse). Cultivateur, résidant à Chaux (90). Il entre dans la Résistance le 1er novembre 1941 (Groupe Boeglin). Arrêté par la Gestapo, dans la maison servant de boîte postale, le 13 mai 1944 à Rennes (35). Agent P2 du réseau Darius. Déporté. Il décède dans la baie de Lübeck. Sous-lieutenant à titre posthume. Source: AC 21P438 552. Ne figure pas dans le mémorial des déportés de France.

CORVAISIER François, né le 11 octobre 1910 à Dol-de-Bretagne (35). Aide ouvrier à la SNCF. Il entre dans la Résistance en juin 1941. Il diffuse des tracts et des journaux clandestins. Il participe à la préparation de parachutages, de transports d'armes et munitions et à des sabotages de ponts et voies ferrées. Il est arrêté le 21  juin 1944 à Servon-sur-Vilaine (35). Incarcéré à la prison Jacques Cartier, il est transféré à Compiègne le 29 juin 1944 d'où il sera le  28 juillet 1944 vers le KL Neuengamme. Il décède le 19 avril 1945 à Bergen-Belsen.

COTREL André Georges, né le 1 août 1902 à Evran (Côtes-d'Armor). Agréé auprès du Tribunal de Commerce. Résidant à Rennes 10 rue Bertrand. Agent P1 du réseau F2 du 1er janvier 1943 au 16 avril 1944. Arrêté le 17 avril 1944 à Rennes, il est interné à la prison Jacques Cartier de Rennes. Il s'évade dans un convoi de prisonniers politiques dans la gare de Nantes-Chantenay le 30 juin 1944 qui le conduisait à Compiègne en vue d'une déportation en Allemagne.  Homologué au grade de sous-lieutenant. ADIV 6ETP2/39.

COUDERT Lucien, né le 14 janvier 1883 à Condat (Cantal). Il travaille à l'Arsenal de Rennes en qualité de manœuvre spécialisé. Arrêté pour attitude anti-allemande et malversations relevées dans son travail le 20 mai 1943 à Rennes, il est déporté le 17 janvier 1944 de Compiègne vers Buchenwald.( matricule 39957). Revenu.

COUDRAY Léon, né le 7 décembre 1910 à La Chapelle- Janson (35). Boulanger. Arrêté le 14 octobre 1943 à Parcé pour détention de fusil de chasse, il est déporté de Compiègne le 22 janvier 1944 vers Buchenwald.( matricule: 43333). Il décède le 4 mars 1944 à Flossenbürg. Source: ACP 27 P6 DAVCC Caen.

 

 

 

COUILLAUD Francis, né le 16 avril 1899 à Grand-Boury (23). Officier d'active. Domicilié à Rennes. Arrêté le 11 décembre 1942 à Rennes, il est déporté le 27 mai 1943 d'une prison de la région parisienne vers celles du Reich. Libéré le 10 avril 1945 à Siegburg. Lieux de déportation : Karlsruhe, Rheinbach, Siegburg. Revenu.

COULON ,Thérèse, née ROBIDOUX le 10 mars 1905 à Paris (75), elle s'engage dans les rangs de la Libération Nationale P.T.T. dès juillet 1940. Syndicaliste très active, elle effectue de nombreux voyages en province comme agent de liaison pour les services de renseignements. Elle est arrêtée au cours d'une mission le 6 janvier 1944 à Saint-Brice-en-Coglès chez ses parents. Incarcérée à Rennes du 7 janvier 1944 au 7 février 1944. Transférée à Fresnes, elle est déportée du stalag 122 au camp de Romainville (matricule 4509) le 30 mars 1944 vers la prison d'Aix-la-Chapelle. Immatriculée au KL de Ravensbrück le 10 mai, block "NN" des condamnés à mort. (matricule 38060). Elle décède le 15 janvier 1945. Sources: ACP 27 P6 DAVCC Caen - ADIV 6ETP2/40.

COUPA Louise née le 5 juin 1921 à Toulon (83). Domiciliée à Loctudy (29) au moment de son arrestation. Arrêtée le 10 mai 1944, avenue du Mail à Rennes, elle déportée de Rennes le 2 août 1944 vers Belfort, puis transférée le 1er  septembre 1944 vers le KL Ravensbrück. (matricule 62815). Autre lieu de déportation: Sachsenhausen. Elle décède le 10 mai 1945 à Belsen-Belsen. Source: ACP 27 P6 DAVCC Caen.

COUPE Yves, né le 20 août 1918 à Fougères (35). Étudiant, domicilié à Rennes. Arrêté le 15 mai 1942, il est déporté de Paris, gare de l’Est le 18 octobre 1943 vers Sarrebruck (camp de Neue Bremm). (matricule 30164). Lieux de déportation: Buchenwald, Dora. Disparu.

COUPLAN Jeanne, née MAHE le 5 août 1916 à Rennes. Membre du réseau Turquoise. Arrêtée à Rennes le 13 avril 1944, elle est déportée de Rennes le 2 août 1944 vers Belfort puis transférée le 1er septembre 1944 vers Ravensbrück. (matricule 62816) où elle décède le 26 mars 1945 à Ravensbrück. Source:  ACP27P6 DAVCC Caen.

COURCIER Jean, né le 4 février 1921 à Bonnemain (35). Agent SNCF. Arrêté à 20 ans le 4 août 1941 à Rennes pour  détention et de distribution de tracts communistes, il est condamné par la Cour spéciale de Rennes le 13 septembre 1941 à 30 mois de prison et 1200 francs d'amende. Il est déporté de Compiègne le 6 avril 1944 vers le KL Mauthausen. (matricule 62208). Autre lieu de déportation: Güsen II. Il est libéré le 4 mai 1945. Document ( ADIV)167 J 35)

COURTILLON  Adèle, née AUGUSTE le 11 août 1925 à Rennes. Arrêtée le 30 novembre 1943 à Rennes, elle est accusée à tort d'avoir une activité résistante. Le 13 février 1944, elle quitte la prison Jacques Cartier pour la prison de Bruxelles puis est dirigée sur le camp de déportation de Gotteszell à Dresden, puis sur celui de Bautzen Kircman en Allemagne. Elle est libérée le 1er juin 1945.

COUVREUX Joseph, né le 20 septembre 1901 à Corps-Nuds (35). Chauffeur. Arrêté le 18 mars 1944 10 rue de Trégain à Rennes, il est déporté le 21 mai 1944 de Compiègne vers le KL Neuengamme. (matricule 30621). jusqu'au 2 avril 1945, Ravensbrück du 2 avril 1945 au 17 juin 1945. Revenu. Sources:  ACP 27 P6 DAVCC Caen- ADIV 6ETP2/40.

CRAVEC Émile, né le 9 avril 1922 à Plouye (29). Il entre dans le groupe de résistance A.S. et F.T.P. de Rennes. . En tant que gendarme, il établit le plan de la prison de Laval afin de permettre au groupe F.T.P. d'assurer la libération des détenus politiques. Il assure le service de renseignements pour l''Etat-Major F.T.P. ainsi que pour les groupes de l'A.S.. Il est arrêté le 27 avril 1944 à Rennes, au cours d'une mission, au Cheval d'Or, place de la gare. Transféré de Rennes vers Compiègne le 29 juin 1944, il est déporté de Compiègne vers Neuengamme le 28 juillet 1944. (matricule 40295). Il décède le 14 avril 1945 à Bergen-Belsen.

CREMAILH Jeanne Pauline, née le 28 octobre 1883 à Rennes.  Elle réside 15 rue Anatole Le Braz à Rennes. Agent de renseignement du réseau F2 de novembre 1943 au 10 mai 1944, elle est arrêtée le 12 juillet 1944 à Rennes pour avoir hébergé son chef de réseau. Après avoir été détenue à la prison Jacques Cartier de Rennes, elle est dans le convoi de prisonniers parti de Rennes début août 1944 en direction de l'Allemagne. Elle est libérée le 27 août 1944 à Belfort. Réfugiée à Giromagny, elle passe la frontière suisse le 7 octobre 1944. Homologuée au grade de sous-lieutenant. Source: 6ETP2/40.

CRUZ  PEREZ FranciscoCRUZ  PEREZ Francisco, né le 23 novembre 1919 à Madrid. Il entre le 6 février 1939 par le Perthus, en qualité de réfugié. après des séjours dans les camps de Saint-Cyprien et de Sept-Fons, il est incorporé à la 27ème cie de Travailleurs étrangers. Requis par les Allemands il est affecté à Marseille, Lyon et Brest. Arrivé à Saint-Servan le 11 février 1942, il travaille pour la firme Jak-Kunster & Sohn. Il est arrêté le 20 juillet 1943 à Saint-Servan par la Brigade Spéciale de Bordeaux. Interné à la prison de Saint-Malo, puis au fort du Hâ, il est transféré à Compiègne d'où il sera déporté vers le KL Buchenwald le 18 janvier 1944. (matricule 40726). Il est libéré le 11 avril 1945 et rapatrié le 13 juin 1945 à Saint-Servan où il reste quelque temps en traitement à l'hôpital du Rosais. Il est décédé le 1er septembre 1996 à Nantes. Source: Fonds Pétri 167J 35

CUEFF Pierre François, né le 10 juillet 1891 à Brest (29). Nommé en 1943 commissaire régional à la libération des prisonniers de guerre à Rennes, il cumule cette fonction avec celle, clandestine, de responsable régional de l’organisation de la résistance de l’armée. Domicilié à Rennes au moment de son arrestation le 10 août 1943 par la Gestapo, il est interné à Rennes puis déporté à Buchenwald. Le 31 août, il est transféré à Plansee où il sera libéré le 4 mai 1945. Grand invalide, il quitte le service en mars 1946 avec le grade de général de brigade. Il meurt à  Rennes le 16 février 1980. Biographie. Commandeur de la Légion d'Honneur. ADIV 6ETP2//40.

CUKIERMANN Jean-Henri. Juif, né en 1931 à Paris. Fils de Machela et de Lejb. Arrêté le 9 octobre 1942 à Rennes, 17 avenue Janvier, il est déporté par le convoi n° 40 de Drancy vers Auschwitz le 4 novembre 1942. Non revenu.

CUKIERMANN Lejb. Juif polonais "interné", né le 14 octobre 1903. Résidait à Rennes. Déporté le 16 septembre 1942. Arrêté à Rennes, il est déporté par le convoi n° 33 du 16 septembre 1942. Non revenu.

CUKIERMANN Machela. Juive née le 1er août 1905 à Czestochowa (Pol). Arrêtée le 16 juillet 1942 à Rennes, elle est déportée par le convoi n° 12 de Drancy vers Auschwitz le 29 juillet 1942. Non revenue.

CYRESME (de) Gabriel, né le 30 décembre 1903 à Iffendic (35). Père de sept enfants. Arrêté le 10 novembre 1942 à Iffendic pour avoir entreposé des armes parachutées, il est déporté de Compiègne le 20 avril 1943 vers le KL Mauthausen. (matricule 27936). Il décède le 3 septembre 1943 à Wiener Neustadt. Homologué au grade de sous-lieutenant. Source: ADIV 6ETP2/40.

g-b.gif (311 octets)      h-b.gif (328 octets)       dr-b.gif (310 octets)

 

Ces listes sont incomplètes et peuvent comporter des inexactitudes. Les personnes pouvant relever des erreurs ou donner des informations complémentaires sont invitées à le faire savoir.  Pour m'écrire memoiredeguerre35@yahoo.fr

Autres sources:
Livre-mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 :
http://www.fmd.asso.fr/.
http://www.mortsdanslescamps.com/general.html
http://www.bddm.org/liv/index_liv.php
Editions Tirésias:  http://www.editionstiresias.com/pages/catalogue.php?cat=2&limite=10


Le Mémorial de la déportation des juifs de France, Beate et Serge Klarsfeld, Paris 1978
La mémoire retrouvée des républicains espagnols

 

| Connaissance de la Résistance | Réglement des camps | Carte des camps | Mémorial des déportés | Liste des déportés d'Ille-et-Vilaine

Contact de l'administrateur du site

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)plan-du-site.gif (1231 octets)