g-b.gif (311 octets)

Les hommes du maquis

Activités des F.T.P,F. en Ille-et-Vilaine et dans la région

.(Rapports du Commandant PÉTRI et (AD. 134W10))

1942

2 février

Premier parachutage d'armes effectué à Monfort.  Étienne Maurel dirige l'équipe de réception sur le terrain. Il y a là, Édouard Le Deuff, Pierre Dalibot, Barley, Donevard, Louis Normand, Pierre Cazin, André Ménard.

 

Bourg-des-Comptes : Incendie de camions allemands.

15 avril

La Haie-Fouassière: Attentat contre pylônes électriques

1er mai

Grand-Champs-des-Fontaines : Sabotage d'un transformateur électrique de l'armée allemande.

4 mai

 À Rennes : attentat contre le bureau d'embauchage allemand à l'angle du Bd de la Liberté et de la rue Poullain Duparc (4 engins).(AD. 134W10)

 

 Attentat contre le R.N.P. à Fougères

12 mai

 À Saint-Malo : Attentat à la bombe contre un baraquement de l'organisation TODT, place Duguesclin. (AD. 134W10)

4 juin

 À Rennes, rue Nationale : fortes détonations devant les locaux de la LVF (Légion des Volontaires Français contre le Bolchévisme).(AD. 134W10)

9 juin

Cesson-Sévigné: Sabotage de 151 boîtes de graissage sur des wagons en stationnement au château de Brave.

22 juin

 À Saint-Malo : Attentat contre un camion allemand de l'organisation TODT. 3 arrestations. (AD. 134W10)

22 juin

 À Rennes : Attentats contre des immeubles occupés par l'armée allemande 33 Bd Solférino et 122 Bd Sévigné. (AD. 134W10)

24 juin

À Dinard : Engin explosif posé devant la permanence du RNP (enlevé par le chef-adjoint du parti collaborationniste). (AD. 134W10)

 

15 juillet

À Saint-Malo : Explosion rue Hippolyte de la Morvennais contre la porte de la clôture de la caserne Rocabey, occupée par les Allemands.(AD. 134W10)

27 septembre

Attentat contre le R.N.P. à Fougères (Fontaine Jules et Roger).

1943

4 au 5 juillet

14 juillet

4 août

6 au 7 août

12 août

16 août

22 août

6 septembre

1er au 2 octobre

27 octobre

10 novembre

13 décembre

14 décembre

15 décembre

19 décembre

L'Hermitage- Mordelles : Sabotage de wagons en gare.

Fougères : Attentat contre la Feldgendarmerie (Fontaine Jules et Roger).

Attentat contre ligne haute tension utilisée par les troupes d'occupation.

Sabotage de la ligne Paris-Brest à Châteaubourg.

Combourg : Sabotage sur voie ferrée.

L'Hermitage : Sabotage sur lignes téléphoniques.

Déraillement entre Dol et Bonnemain.

Marcillé-Raoul : Sabotage d'un câble téléphonique allemand.

Bruz : Sabotage sur voie ferrée.

Gaël : Sabotages de wagons allemands.

Fougères : Attentat contre le domicile de M. Motel, industriel.

Dinan : Attentat par explosifs chez Durant Georges et à la L.V.F.

Le Hinglé (C-du-N.) : Récupération d'explosifs.

Dinard : Attentats à la bombe contre les magasins Dodu et David.

Découverte d'un engin explosif le long de la voie ferrée entre Dol et Bonnemain.

  1944

2 mars

3 mars

6 mars

8 mars

9 mars

17 mars

15 mars

15 mars

15 mars

16 mars

17 mars

19 mars

20 mars

24 mars

24  mars

26 mars

27 mars

31 mars

31 mars

5 000 litres d'alcool de la distillerie Saint-Malo-Rocabey sont détruits par une bombe.

- Le domicile du brigadier Hervé, à St-Malo, saute.

- Un pylône de la ligne à haute tension alimentant les usines de Rennes, St-Brieuc, Brest, saute
- Guipry : Attentat contre pylônes électriques

- Déraillement sur la ligne Rennes-Redon (Saint-Senoux) dégâts matériels

-wagons, une locomotive. Arrêt du trafic : trois jours.

- Guipry: Attentat contre pylônes électriques

- Un pillard de ferme est abattu par les F.T.P.F.

- Un pylône de la ligne haute tension saute.

- Guichen : Déraillement.

- Un pylône de la ligne haute tension saute en plein jour à Guipry (I.-et-V.),

- Messac : Sabotage de la voie.

- Déraillement sur la ligne Rennes-Redon (tunnel de Saint-Senoux à Guichen).
Capture et mise hors d'état de nuire de 9 gardes-voies.
Arrêt du trafic 30 heures. Ce déraillement bloque de nombreux trains militaires.

- Dinan : Attentat par explosifs contre l'épicerie Rouxel.

- La Chapelle-St-Melaine : Attentat contre pylône.

- Un pylône de la ligne à haute tension Pyrénées-Pont-Château saute.

- Un pylône de la même ligne saute au Rheu.

- Le siège du R.N.P. et le magasin d'un collaborateur boulevard de la Liberté à Rennes, sautent

- Sabotage de la ligne à haute tension passant à Plouasne et Brusvilly.

– Sabotage de la ligne haute tension alimentant la base sous-marine de Lorient, partant de Pontivy.

3 avril

Libération par la force de deux F.T.P.F. emprisonnés à Dinan.
Récupération de trois revolvers. Grande joie de toute la population de la région.

6 avril

7 au 8 avril

- La Chapelle-St-Melaine : Attentat contre pylône.

Laignelet : Incendie de camions allemands.

12 avril

M. Baron, industriel laitier, collaborateur économique et politique est abattu à Derval (L-I.).
Vive satisfaction de la population. Quatre personnes seulement assistent aux obsèques.

13 avril

- Déraillement sur la ligne Paris-Brest à Cesson (I-et-V.).La locomotive et une dizaine de wagons déraillent. Locomotive endommagée et plusieurs wagons de matériel détruits. Arrêt trafic : 24 heures environ.

15 avril

- Déraillement sur la ligne Paris-Brest à l'Hermitage. La locomotive et 15 wagons déraillent; la moitié totalement détruit. 400 tonnes d'avoine perdues ou brûlées. Arrêt du trafic du samedi 22 heures au mardi 18, 16 heures. Reprise du trafic sur une seule voie pendant plusieurs jours.

17 avril

Un pylône de la ligne à haute tension Pontchâteau-Rennes saute à Mordelles (Ille-et-Vilaine)

18 avril

Dinan : Attaque à main armée des gardes du pont de chemin de fer de la Fontaine-des-Eaux.

21 avril

Un pylône de la ligne haute tension Pontchâteau-Rennes saute au Rheu (I.-et-V.).

25 avril

Un pylône de la ligne haute tension Pontchâteau-Rennes saute à Pipriac (I.-et-V.).
Le Rheu : Sabotage de ligne téléphonique.
Le Rheu : Sabotage de la voie ferrée. Déraillement.
Le Rheu : Sabotage de pylônes ligne Pontchâteau-Rennes.

26 avril

Canihuel : Attaque de voitures allemandes.

26 avril

Le siège de la L.V.F. de Rennes saute. Importants dégâts. L'agent de surveillance est désarmé.

28 avril

Quatre pylônes abattus dans la région Avessac-Redon.
Région des Côtes-du-Nord (Plouasne) : 2 pylônes sautent.
Gare de Dinan : Locomotive endommagée par explosifs.
Le Hinglé (C.-du-N.) : M. Briand, collaborateur est abattu.
Le Quiou (C.-du-N.) : La maison d'un collaborateur saute. Importants dégâts.
Prise d'assaut par 16 F.T.P.F. de la prison de Vitré. A 1 heure 15, nous étions aîtres de la prison. Quatre gendarmes désarmés. 45 détenus politiques sont libérés

1er mai

Javené (I-et-V.) : Sabotage de trois poteaux de la ligne haute tension alimentant la mine de Montbelleux.
Tentative de sabotage de matériel à la S.N.C.F.
Incendie de camions allemands à Laignelet (I.-et-V.).
Sabotage sur voie ferrée à Laillé.

2 mai

La Chapelle-St-Melaine : Attentat contre pylônes.

3 mai

Dinard : Attentat à la bombe contre la maison de Coignet Léopold.

5 mai

Messac : Agression contre un train d'essence.

11 mai

Sabotage sur voie ferrée Paris-Brest à Cesson-Sévigné(L-et-V.).
Sabotage sur voie Paris-Brest au Rheu.
Tentatives de sabotage de matériel à la S.N.C.F.
Sous les ordres du lieutenant Guy Bélis, les F.T.P. attaquent à Fougères, en quatre groupes, quatre garages remplis de camions allemands, en détruisent par l'incendie une trentaine et brûlent l'essence, l'huile et le matériel de réparation

14 mai

Gaël : Sabotage de la voie Ploërmel-La-Brohinière.

22 mai

Le Rheu : Sabotage de pylônes ligne Pontchâteau-Rennes.

29 mai

Bourgbarré : Récupération de tickets.

30 mai

Fougères : Incendie de 4 garages allemands.

5 juin

Louvigné-du-Désert : Récupération de carburant et explosifs.

6 juin

Déraillements effectués en vue d'isoler les divisions blindées allemandes cantonnées dans la région de Ploërmel-Guer (Morbihan),ligne de Ploërmel-La Gouesnière. Ligne de Ploërmel-Guer. - Ligne de Ploërmel-Malestroit. - Ligne de Messac-Guer.

Ligne de Messac-Redon. - Ligne de Messac-Châteaubriant. Un seul de ces déraillements échoue. Un F.T.P.F., Louis Mazan est tué au cours d'un engagement avec les Allemands

9 juin

Ligne de Rennes- Redon, pont de Droulin, 44 mètres de voies déboulonnées, jetées dans le canal. Une locomotive reste encore sur le pont. Le 29 juin, la circulation n'est pas encore rétablie.

10 juin

Région de Redon : Un agent de la police Pétain est désarmé.

13 juin

Un camion attaqué sur la route de Rennes (I.-et-V.) : Un Allemand tué; un autre blessé

15 juin

Un camion attaqué route de Renac.
Une voie saute sur la ligne de Beslé à Massérac

16 juin

Récupération de chaussures au Grand-Fougeray (I.-et-V.).

16 juillet

Attentat à la bombe contre la boucherie Vallec.
La-Mézière : Sabotage d'une motopompe.

 

Opérations des plus importantes exécutées sous les ordres et avec la participation du Commandant PÉTRI

1943

 

10 avril

Libération par la force de deux F.T.P.F. incarcérés à la prison de Dinan (C.-du-N.).

30 avril

Libération par la force de 45 détenus politiques incarcérés à la prison de Vitré (I.et V.).

10 juillet

Déraillement du train de permissionnaires allemands à Noyal-sur-Vilaine (I.-et-V.).
Résultat : 200 morts et blessés. Train venant en sens inverse provoque une collision. Dégâts considérables. Arrêt de trafic : 73 heures. Reprise sur une voie.

14 juillet

Attaque à la grenade par Jules et Roger Fontaine de la Feldgendarmerie de Fougères (I.-et-V.). 1 officier allemand tué. 12 blessés.

.

Déraillement dans le tunnel de St-Senoux (I.-et-V.) : Importants dégâts. 48 heures arrêt de trafic. 7 wagons et locomotive endommagés.

Déraillement d'un train de marchandises à l'Hermitage (I.-et-V.). Résultats : 13 wagons détruits ou endommagés, locomotive détruite. Interruption du trafic : 4 jours.

Déraillement à Pléchâtel-St-Senoux 1- wagons détruits ou endommagés. Arrêt du trafic : 48 heures.

Déraillement à Cesson-Sévigné wagons détruits ou endommagés. 48 heures arrêt de trafic.

Mise hors d'état de service de la grande ligne à haute tension Pyrénées-Bretagne, ceci pendant plusieurs mois. 25 pylônes détruits.

Destruction de transformateurs de la Centrale de Saint-Brice-en-Coglès (I.-et-V.). 1 de 60 000 volts détruit; 1 endommagé.

Destruction de 30 camions allemands, 10 moteurs d'avions prêts à être mis en service aux garages Opel, à Fougères.

1944

6 juin

Six tentatives de déraillement réussies sur 7, isolent les divisions blindées dans la région de Guer-Ploërmel (Morbihan), et retardent l'arrivée de renforts sur le front de Normandie.

juin

Mayenne : 2 avions allemands en panne sont incendiés. 1 pilote est tué. Matériel de bord récupéré.

35 avions alliés ont parachuté du matériel, 14 parachutistes alliés. ont été réceptionnés au cours de 12 parachutages
 

juillet

Parachutage d'armes à Drouges le 15 juillet

Parachutage d'armes à Vieux-Vy-sur-Couesnon le 16 juillet

Parachutage d'armes à Saint-Christophe-de-Valains le 31 juillet 1944

Des parachutistes ont été guidés dans leur mission vers le front de Normandie.

Passage de 23 guides F.T.P.F. à travers les lignes allemandes entre Coutances et Saint-Lô (Manche). Transmission de renseignements sur les emplacements et l'importance des troupes et du matériel allemands sur le front.

Des colonnes américaines ont été guidées dans leur offensive de Coutances à Avranches e d'Avranches à Rennes.

50 guides stationnent à l'arrivée des lignes allemandes dans le sud de la Manche et le nord de la Mayenne, permettant la réussite complète de l'offensive.

Établissement d'un service renseignements ayant fourni aux Alliés les plans des fortifications de zone côtière, emplacements de troupes, de matériel, de dépôts, carburant, etc.

du 6 juin au 3 août

Plus de 300 camions ont été détruits ou endommagés. 2 tanks détruits. Nombreuses motos et bicyclettes détruites. Récupération d'un nombreux matériel de guerre (camions, ravitaillement, équipements, armes et munitions).

- Fait plusieurs centaines de tués et blessés ainsi que 1 500 prisonniers.

Pertes F.T.P.F.: 90 hommes.

Destruction de lignes et câbles téléphoniques sur le front de Normandie.

     

  Dernière mise à jour: 13/01/2017  

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)