g-b.gif (311 octets)

Le 11 mai 1944 une trentaine de camions allemands
 sont détruits à Fougères

 

dr-b.gif (310 octets)

           Pour enrichir la mémoire du passé, nous recherchons des témoignages ou des documents  sur ces résistants

   memoiredeguerre35@yahoo.fr

"Le 11 mai, sous les ordres du lieutenant Guy Bélis, les F.T.P. attaquent à Fougères, en quatre groupes, quatre garages remplis de camions allemands, en détruisent par l'incendie une trentaine et brûlent l'essence, l'huile et le matériel de réparation. Le lendemain, alors qu'ils prenaient le T.I.V., nos camarades sont attaqués par des agents français et de la gestapo; la bataille fut sérieuse puisque deux inspecteurs furent blessés et un Allemand tué, tandis qu'un des nôtres, Émile Favennec, était blessé au bras. A la Rivière, un kilomètre plus loin, ils sont descendus du train et partis à travers champs où les attendaient de nombreuses échauffourées avec les Allemands. Ils sont arrivés à Rennes, épuisés et en loques."

Le 9 juin, Guy (Louis) Bellis et quatre camarades étaient arrêtés lors de l'attaque du garage de la feldgendarmerie de Fougères. Il seront fusillés le 23 juin 1944 à La-Maltière près de Rennes.

Bellis Louis.

Boulanger Marcel.

Huguet Michel.

Launay Roger.

Lambert François

Liste des fusillés d'Ille-et-Vilaine

Autres participants à l'attaque:

ALLOUARD
André. né le 26 juin 1927 à Fougères. Il entre dans la Résistance le 6 avril 1942. Il diffuse des tracts et des journaux clandestins. Il participe au sabotage de camions et de moteurs dans les garages Opel et Friteau de Fougères. En ami 44, il prend part à l'attaque de la centrale électrique de Saint-Brice-en-Coglès. En juin, il participe à l'attaque contre le garage de la Feldkommandatur à Fougères, attaque qui échoue ( 3 F.T.P. )  arrêtés et fusillés)

BLATZ Paul

CHEMINEL François, né le 26 novembre 1924, à Ernée. Il a pris part à l'attaque des garages OPEL à Fougères et a délivré de fausses cartes d'identité et ravitaillé le maquis de Fougères. Arrivé au maquis de Lignères-la-Doucelle  en Mayenne, il participe à la pose de mines sur les routes et aux attaques de convois. Le 13 juin, il participe à la défense du camp. Fait prisonnier, il est fusillé en compagnie de 10 de ses camarades.

 

 

DUVAL Jean. Il entre dans la Résistance en juin 1943. Il diffuse les tracts, journaux et brochures dans la région de Fougères. En mars 1944, il participe à l'attaque des garages OPEL (34 camions détruits, 11 moteurs d'avions, plusieurs milliers de litres d'essence détruits). En mai 1944, il participe à l'attaque de la centrale électrique de St-Brice-en-Coglès. En juin 1944, il prend part à l'attaque d'un dépôt d'essence dont 150 litres furent distribués au maquis. Arrestation d'un membre de la Gestapo. Le 15 juin, au cours d'une attaque d'un groupe d'Allemands, il est tué à son poste de combat. ADIV 43 W 30.

 

FROGET Pierre. Né le 7 avril 1926 à La-Selle-en-Luitré (35). Il entre dans le groupe du Font National de Fougères fin 1942. Il participe à la distribution de tracts et journaux clandestins anti-allemands, ainsi qu'à la récupération de matériel pour le sabotage des voies ferrées. Avec le groupe FTP de Fougères, il participe à la destruction des lignes téléphoniques sur la route de Saint-Malo, ainsi qu'au sabotage de câbles et de freins sur les wagons allemands en stationnement à Fougères. Le 16 mai 1944, il fait partie des groupes FTP de Guy Bellis qui incendie les garages OPEL à Fougères, où furent détruits 34 camions, 11 moteurs d'avions, un important outillage et plusieurs milliers de litres d'essence et d'huile. Il participe également à la centrale électrique de Saint-Brice-en-Coglès. Il est arrêté par la Gestapo le 9 juin 1944, au cours de l'attaque menée contre la Feldkommandatur de Fougères. Torturé, il est transféré à la prison de Rennes, puis déporté vers Belfort début août 1944, puis transféré vers le KL Neuengamme le 29 août 44.  Il décède à Wilhshaven le 5 mars 1945.

GOUGEON Robert (Biographie)

 

 

 

 

 

GRIPON Constant (Biographie)

 

 

 

 

 

 

HENAULT Raymond (Article)

 

 

 

 

 

LEBELLE Guy

 

 

LELARD Rémy, né le 29 juin 1924 au Havre. En 1943, il entre dans le groupe de Résistance F.T.P. d'Ille-et-Vilaine. Responsable F.U.J.P. de la zone Sud, il organise le recrutement de la propagande contre l'occupant. Il effectue plusieurs transports de matériel de propagande, ainsi que quelques armes et explosifs 1944, responsable de secteur de secteur F.T.P.F. Rennes Sud.

Il participe pendant les mois d'avril mai et juin, à plusieurs opérations contre les lignes haute tension Pontchâteau-Rennes à Vezin- La-Prévalaye-Le-Rheu-etc.

Il participe, avec son groupe, à l'attaque de la centrale électrique de Saint-Brice-en-Coglès, où un transformateur fut détruit, et trois gendarmes désarmés....

Biographie

MESLIN Robert

Source: Extrait des confidences du commandant Pétri.

    accueil-mdg1.gif (1380 octets)

 Dernière mise à jour: 13/04/2016