accueil-mdg1.gif (1380 octets)

Les déportés du réseau Alliance  arrêtés ou nés en Bretagne

 

Le Réseau ALLIANCE  Réseau de renseignements: Alliance est un réseau de la Résistance intérieure française pendant la Seconde Guerre mondiale.

Alliance était l'un des plus actifs réseaux de renseignement de la Résistance, avec la Confrérie Notre-Dame et, comptant jusqu'à 3 000 membres, le plus important des réseaux dépendant de l'Intelligence Service britannique (IS) sur le territoire français. Le réseau dénombre au total 438 morts1 sur 1 000 arrestations. Chaque membre, pour préserver son identité, se vit désigner un matricule par l'IS. Puis, pour rendre plus pratique la communication entre les différentes parties, ils adoptèrent des surnoms ou pseudonymes. Les fondateurs du réseau Alliance et la plupart des autres membres choisirent de porter comme pseudonymes des noms d'animaux. C'est pourquoi la police allemande lui a attribué le nom original d’Arche de Noé. ( Source Wikipedia)

 suite

 

Au total, seuls 4 des 128 membres du réseau Alliance qui ont pu être retrouvés comme déportés entre décembre 1943 et janvier 1944, sont revenus de déportation en 1945

La plaque a été refaite à l'occasion du 70ème anniversaire du 
massacre. Il faut lire 106 membres au lieu de 107 membres

(Emile Audran a été fusillé à Hanovre)

Lien externe
 

 Les déportés du réseau arrêtés en Bretagne   L'organisation du réseau   La fusillade d'Helbronn 

L'hommage aux résistants français par la municipalité de Pforzheim

Le Général de GAULLE qualifiera ce réseau de "l'un des premiers et plus importants services de renseignement sous l'Occupation".

À l'actif du réseau Alliance figurent les relevés des rampes de lancement des armes secrètes, les informations immédiates sur le mouvements des escadrilles, des navires de ravitaillement et des sous-marins dans l'Atlantique ainsi que la carte complète des installations allemandes sur les plages de Normandie. Ce réseau bénéficie d'une aide très importante des services secrets britanniques qui le reconnaisse comme la plus efficace centrale indépendante de renseignements en France occupée. Les informations sont collectées par des patrouilles de 2 à 3 hommes et transmises par diverses voies.

Cette liste est incomplète. (De nombreux déportés n'ont pas de lieu de naissance sur les listes du mémorial).
Si vous avez des informations pour la construire
Pour m'écrire memoiredeguerre35@yahoo.fr

 

Déportés du réseau Alliance  nés ou arrêtés en Bretagne .

Audran Émile. Né le 18 mars 1904 à Hennebont (56). Membre du réseau Alliance. "S75" agent technique principal de la Marine, agent de renseignement de Lorient, a pris en charge le secteur Nantes après la disparition de "S.7" (Coindeau). Arrêté le 13 mars 1944. Déporté de Rennes début août 1944 vers Belfort, puis transféré à Natzweiler le 26 août 1944 en provenance de Belfort. Matricule 23807. DCD à Hannover le 22 février 1945. Lieux de déportation: Dachau

Cardineau SuzanneCARDINEAU Suzanne. Née le 11 juin 1916 à Nantes (44). Arrêtée pour appartenance au réseau Alliance. Déportée «NN» le 29 avril 1944 à  Natzweiler où elle meurt le 02 septembre 1944 exécutée d'une balle dans la nuque. Déportée "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

 

CHANTREL Henri. Né le 22 mai 1880 à Evriguet (56) et non à Avriguet. Capitaine pendant la guerre 1914-1918. Chevalier de la Légion d'Honneur en 1920. Arrêté pour appartenance au réseau Alliance. Retraité de l'enseignement, agent de renseignement du sous-secteur de Laval. Il est arrêté le 9 mars 1943. Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

Site de l'ancien camp de Natzweiler-Struthof: http://www.struthof.fr

CHANTREL Paul. Né le 25 novembre 1913 au Mans (72). Arrêté pour appartenance au réseau Alliance.  agent de renseignement du sous-secteur de Laval. Il est arrêté le 9 mars 1943. Il est déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

COINDEAU André. Né le 6 janvier 1906. Contrôleur maritime à Rochefort-sur-Mer. (17)Chef du secteur de Chapelle, Loire-Inférieure-Maine, Maine-et-Loire. "Urus" "S.7". Arrêté lors d'un parachutage. Déporté en décembre 1943. Massacré avec 7 autres camarades le 23 novembre 1944 à Kehl .

Coindeau Mandin YvonneCOINDEAU MANDIN. Yvonne, née le 17 septembre 1908 aux Sables d’Olonne (85). Déportée "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

COLLARD André (ou Jacques), Né le 8 février 1920 à Nogent-sur-Oise (60). Membre du réseau Alliance, il est arrêté le 28 avril 1944 à La-Roche-Derrien (22),  en compagnie de François LE BITOUS, Jeannie De CLARENS née ROUSSEAU,  François MARGEAU. Il est déporté «NN» 20 mai 1944 au SL Schirmeck. Autre lieu de déportation: Natzweiler où il décède le 2 septembre 1944.

COUDOL Alice, née le 10 février 1923 à Brest (29). Dés 1942, cette marchande foraine de 19 ans, mi-Lesnevienne, mi-Brestoise, recrute des partisans, distribue des armes et des journaux clandestins, fournit à Londres des renseignements sur les bases sous-marines de Brest, l'arsenal, la base aéro-navale du Poulmic, le terrain d'aviation de Guipavas. Dans le réseau, on l'appelait "Violette". Arrêtée à Lesneven pour appartenance au réseau Alliance "S.529") le 4 octobre 1942. Commerçante, estafette du secteur de Brest. Déportée de Paris le 31 janvier 1944.  Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, elle est extraite de la prison de Pforzheim le 30 novembre 1944 avec 17 hommes et 7 autres femmes du réseau Alliance pour être exécutée .

DUBOIS Raymonde Marie, née le 18 mars 1914 à Lorient (56). Veuve de Henri Dubois, mort en 1940, et mère d'une petite-fille née en 1937. Agent de renseignement dan le réseau Alliance, elle est arrêtée. Elle est déportée le 2 août 1944 de la prison Jacques Cartier de Rennes vers Belfort. Libérée le 27 août 1944 au fort Hatry de Belfort.

 

 

 

De Fougerolles Yves, né le 6 juillet 1913 à La-Trinité-sur-Mer (56)? Industriel, domicilié à La-Trinité-sur-Mer. Agent de renseignements région Bretagne "S. 110", réseau Alliance, il est arrêté le 30 octobre 1943 à Rennes. Le 16 décembre 1943, il est déporté de Paris vers les prisons du Reich. Son parcours:   Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Schwäbisch-Hall , Heilbronn où il est fusillé le 21 août 1944 à Heilbronn.

De La Motte Rouge (Christian, Marie, Élie, Georges, Joseph), né le 14 décembre 1897 à Pommerit-le-Vicomte (22). Commandant d’active ,Christian de La Motte Rouge est agent principal du secteur de la Rochelle. Il est arrêté pour appartenance au réseau Alliance. Déporté «NN» le 29 avril 1944 à  Natzweiler. Il meurt d’épuisement au bunker de Schirmeck le 22 avril 1944.

DE THOURY Noël, né le 27 décembre 1906 à Lorient (56). Il réside au 4 rue Dupont des Loges. Membre du réseau Alliance depuis juin 1943 en qualité d'informateur sur le secteur côtier de Bretagne. Arrêté le 13 mars 1944, par les Allemands, il est incarcéré à Rennes, puis transféré à Belfort où il fut libéré par erreur le 28 août 1944 au fort Hatry de Belfort. Il réussit à passer la frontière à Delle sur la frontière franco-suisse le 2 octobre 1944 et rentre en France le 4 octobre aux Verrières Pontarlier (Jura). Croix de guerre avec citation (Source: ADIV 6ETP2/76)

DUFFOSSET Marcel. Né le 27 juillet 1909 à Charleville (08). Brigadier de police, agent de renseignements du réseau Alliance. . Domicilié à Brest au moment de son arrestation. Il est arrêté le 20 novembre 1911 et déporté en janvier 1944. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, il est extrait de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 16 autres hommes et 8 femmes du réseau Alliance pour être exécuté.

 

EOZENOU Jean . Né le 14 avril 1913 à Lannilis (29 ). Commis de la marine à l'arsenal de Brest, agent de renseignements pour le réseau Alliance, il est arrêté le 15 novembre 1943. Incarcéré à Rennes, il est torturé et confronté à la personne qui avait vendu les membres du réseau. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, il est extrait de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 16 autres hommes et 8 femmes du réseau Alliance pour être exécuté.  

 


Photo prise lors de son incarcération

GILLAIZEAU Gustave(Justinien). Né le 28 février 1880 à Nantes (44). Arrêté pour appartenance au réseau Alliance. Cultivateur, spécialisé dans les parachutages du secteur de Nantes, il est arrêté le 7 janvier 1944. Déporté «NN» à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

GILLET Léon. Né le 28 septembre 1875 à Paris (75). Colonel. Chef de mission de 2ème classe, correspondant au grade de commandant dans le réseau Alliance. Arrêté comme complice avec sa femme, sa belle-sœur , son fils Maurice, sa belle-fille, la sœur de celle-ci et deux neveux le 27 septembre 1943. Déporté «NN» à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire. Médaille de la Résistance à titre posthume.

GILLET Marie, née le 9 janvier 1900 à Brest.  Épouse de Maurice GILLET responsable du sous-réseau SEA STAR Brest et sa région, sous réseau ALLIANCE. Marie était également membre du réseau et servait quelquefois de radio pour envoyer des messages à Londres.  Arrêtée le 27 septembre1943, en même temps que son mari Gillet Maurice (massacré au Struthof)  et 5 autres membres de sa famille. Déportée en Allemagne en janvier1944 à  Pforzheim. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, elle est extraite de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 17 hommes et 7 autres femmes du réseau Alliance pour être exécutée.

Gillet MauriceGILLET Maurice "Licorne". Né le 21 août 1914 à Moncay (Tonkin). Courtier maritime, chef du réseau de Brest (réseau marine). Arrêté le 29 septembre 1943, en même temps que sa femme Marie Gillet. (Réseau Alliance). Déporté à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

Glévarec Émile né le 06 mai 1919 à Loperec (29). Arrêté pour appartenance au réseau Alliance. Déportée "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire. 

Guezennec PierreGuézenec Pierre. Né le 9 janvier 1899 à Brest (29). Arrêté le 27 septembre 1943 pour appartenance au réseau Alliance. Représentant de la Marine, agent de renseignement du groupe Licorne (frère de René). Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

 

Guezenec RenéGuézenec René. Né le 25 juin 1905 à St-Marc (29). Arrêté le 27 septembre 1943 pour appartenance au réseau Alliance. Représentant de la Marine, agent de renseignement du groupe Licorne (frère de Pierre). Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

 

GUILLET Georges. Né le  25 janvier 1902 à Nantes (44). Arrêté pour appartenance au réseau Alliance. Agent "S.76", chef d'études aux chantiers de la Loire, spécialiste des questions maritimes, il est arrêté le 23 décembre 1943.  Déporté «NN» le 20 mai 1944  au SL Schirmeck. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

 

GUINEL Édouard. Né le 21 janvier à Marolles-les-Braultz (72). Rédacteur à la Préfecture d'Angers, agent de renseignements du sous-secteur. Arrêté le 16 mars 1944. . Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

André GUYOMARD né le 20 avril 1925 à Paris, le plus jeune agent du réseau ALLIANCE, âgé de 18 ans en 43. Il disparaitra dans le tristement célèbre « train de la mort » du 2 juillet 1944 au départ de Compiègne où 1114 déportés (sur un total de 2152) mourront d’épuisement, de chaleur et de soif avant l’arrivée à DACHAU. Pour l’anecdote c’est Georges ROUDAUT, pharmacien à Lesneven et membre du réseau, avec qui vont se tisser des liens d’amitié durant la dernière année de scolarité d’André au Collège de Lesneven, qui va l’initier à la passion de la chimie et qui  va très certainement le faire rentrer dans le réseau au début de l’année 43, ce qui peut servir quand on a son père qui travaille à la pyrotechnie de St Nicolas…

 HERMER Raymond, Marie, Jules, né le 29 décembre 1903 à Rennes (35). Membre du réseau Alliance  comme agent P2 à partir du 1er juillet 1943, il fournissait des renseignements militaires aux Alliés. Chef d'orchestre, il est arrêté le 2 octobre 1943 à son domicile servant de boîte à lettres, puis déporté en Allemagne le 16 décembre 1943. Jugé par le tribunal militaire allemand de Fribourg-en-Brusgay, il est fusillé le 21 août 1944 à Heilbronn. Lieux de déportation Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Schwäbisch-Hall , Heilbronn. Homologué comme sous-lieutenant. Croix de guerre avec citation à l'ordre de l'Armée, médaille de la Résistance. Sources: ADIV 6ETP2/49. Mémoire de granit p 65 Biographie

JAMAULT René, né le 10 septembre 1919  à Brest. Clerc de notaire, il devait succéder à son père lorsqu'il a été arrêté. Agent de renseignements "S.27",  le 25 septembre 1943, 'il rentrait de Crozon avec son père en ayant pris le bateau au port du Fret de l'autre côté de la rade de Brest . A l'arrivée à Brest, plutôt que de se rendre à l'étude pour travailler, il a dit à son père qu'il avait une course à faire. En fait il avait un message pour le réseau à livrer au 102 rue Jean Jaurès à Brest. Il y était attendu et y a été arrêté. Son père a toujours dit qu'il avait été dénoncé. Il racontait qu'une personne était venue lui annoncer l'arrestation de son fils alors que celle-ci n'avait pas encore eu lieu et qu'il n'avait aucun moyen de le prévenir. Il sera déporté le 24 janvier 1944 à Pforzheim. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, il est extrait de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 16 autres hommes et 8 femmes du réseau Alliance pour être exécuté.

Labalec Louis. Né le 08 mars 1894 Nantes (44). Arrêté pour appartenance au réseau Alliance. Employé aux chantiers maritimes de Nantes. Agent de renseignements de Loire-Inférieure. Arrêté le 23 décembre 1944. Déporté "NN" à Natzweiler  le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire

Lacroix Georges. né le 16 janvier 1879. Biscuitier. membre du réseau Alliance du secteur de Brest."Limande", et "S.25". Participait aux départs clandestins par mer et collectait des renseignements militaires. Il est arrêté le 27 septembre 1943. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, il est extrait de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 16 autres hommes et 8 femmes du réseau Alliance pour être exécuté.

Lebastard de Villeneuve Yves. Né le  01 août 1920. Membre du réseau "Alliance". Étudiant, agent de renseignement région Bretagne. "Sapajou". Frère d'Alain de Villeneuve, fusillé le même jour. Arrêté à Rennes le 30 septembre 1943. Déporté en Allemagne le 16/12/1943. Fusillé le 21 août 1944 à Heilbronn. Lieux de déportation Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Schwäbisch-Hall , Heilbronn.

 

LEBRÉ René. Né le 26 septembre 1921. Opérateur radio de Rennes. "Chardonneret". Arrêté à Rennes le 23 septembre 1943. Déporté en Allemagne le 16/12/1943. Fusillé le 21 août 1944 à Heilbronn. Lieux de déportation Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Schwäbisch-Hall, Heilbronn.

 

 

LE BACQUET  née MENEZ Marie-Jeanne, le 4 août 1884 à Brest (29). Commerçante, arrêtée comme otage en même temps que sa fille Marguerite et René Premel, son gendre. Déportée en janvier 1944 de Paris. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, elle est extraite de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 17 hommes et 7 autres femmes du réseau Alliance pour être exécutée.

LE BITOUX (Yves, François), né le 26 août 1889 à Plufur (22). Vétérinaire à La-Roche-Derrien, il est élu maire en 1935. Il est membre du réseau de résistance "Alliance< qui est un service de renseignement. le 28 avril, le réseau fait appel à François Le Bitoux pour participer à lembarquement nocturne de trois résistants, Raymond PEZET dit "Poisson volant", Jacques COLLARD "Cactus" et Jeannie ROUSSEAU "Amniaris" du réseau "Druides", sur une vedette rapide de la Royal Navy 'opération "Jeanneton".  Arrêté avec Elie de DAMPIERRE, Jacques COLLARD, François MARGEAU. et Jeannie ROUSSEAU DE CLARENS . Interrogés et torturés à la prison Jacques Cartier de Rennes, ils seront tous déportés. François Le BITOUS sera  déporté de Pantin le 15 août 1944 vers le KL Buchenwald. (Matricule: 77034). Il décède le 7 avril 1945 à Nordhausen (All.) (Source JO: 41-18 février 1994) Réf: L'arche de Noë de Marie Madeleine FOURCADE 1968. P 567-568 .

LE MEUR Louis. Né le 12 juin 1917 à Clohars (29). Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

Le Névé Raymonde, née le 29 juillet 1910. Photographe. Lieu de rendez-vous de la Loire-Inférieure. Elle est arrêtée le 23 décembre 1943.

LE TULLIER Henriette, née MAITREJEAN, née le 22 août 1914 à Blauzy (71). Domiciliée à Rennes. Membre du réseau Alliance, elle arrêtée le 30 septembre 1943 à Rennes, puis est déportée le 27 janvier 1944 vers la prison de  Pforzheim , Freiburg-im-Breisgau où elle s'évade le 27 novembre 1944. Source: Fichier de Caen.

Le Tullier Pierre. Né le 6 février 1914. "Daim", inspecteur de la surveillance du territoire, chef du secteur de Rennes, arrêté le 30 septembre 1943 avec sa femme pour appartenance au réseau Alliance.  Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

 

Lefebvre Philippe. Né le 15 avril 1917 à Paris. . Lieutenant d'active, agent de liaison région Bretagne "Lieutenant Robert". Arrêté pour appartenance au réseau Alliance le 25 septembre 1943 à Paris. Il est déporté en Allemagne le 16 décembre 1912. Lieux de déportation: Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Schwäbisch-Hall , Heilbronn. Condamné à mort par un tribunal, il est fusillé avec 23 autres camarades le  21 août 1944 à Heilbronn.

LEMAITRE Pierre. Né le 2 février 1911, à Chatillon-en-Vendelais (35). Directeur économe des hospices civils de Vitré, boîte aux lettres, agent de renseignements. "S.92", il a été arrêté le 1er octobre 1943 à Vitré, pour détention d'un poste émetteur et communications avec l'Angleterre, accueil d'aviateurs alliés dans l'hôpital de Vitré dont il avait charge, fourniture de faux papiers dans le cadre du réseau Alliance dont il était membre. Détenu à Rennes, puis Fresnes , il est déporté le 16 décembre 1943.à Fribourg où il a été condamné à mort par le tribunal militaire allemand. Autres lieux de détention: Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Schandelah, Halberstadt. Fusillé à Heilbronn le 21 août 1944. Une école et une rue portent son nom à Vitré. Documents:

LEMOINGNE (Joël, Maurice), né le 8 juillet 1912 à Brest. Membre du réseau Alliance en Bretagne. Fonctionnaire de la Marine, chef du réseau marine Seastar. "Triton". Arrêté en Bretagne en novembre 1943.  Déporté en Allemagne le 19 décembre 1912. Lieux de déportation: Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Schwäbisch-Hall , Heilbronn. Condamné à mort par un tribunal, il est fusillé avec 23 autres camarades le  21 août 1944 à Heilbronn.

LE NEVÉ Raymonde, née le 29 juillet 1910. à Nantes (44). Membre du réseau Alliance, elle est déportée «NN» au SL  Schirmeck, le 20 mai 1944. Elle décède le 2 septembre 1944 à Natzweiler.

Loué René, né le 29 mars 1920 à Pouzanges en Vendée. Il est arrêté le 15 mars 1944 à Nantes par la gestapo, il est déporté au SL Schimerck le 20 mai 1944. Le 2 septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

Machtou Clara. Née le 18 avril 1918 à Epinal. Arrêtée pour appartenance au réseau Alliance le 27 septembre 1943. . Estafette, secteur de Brest "S.250". Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, elle est extraite de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 17 hommes et 7 autres femmes du réseau Alliance pour être exécutée.

Maistre Jeanne, née le 19 avril 1895 à Tahiti. Directrice de la Croix-Rouge de Brest. Elle est déportée  «NN» au SL Schimerck le 20 mai 1944. Elle décède le 2 septembre 1944 à Natzweiler.

Mandin Maurice. Né le 27 juillet 1922. Agriculteur, aide aux parachutages, secteur Loire-Inférieure, beau-frère de Coindeau. "S.700". Arrêté le 12 décembre 1943. Déporté en décembre 1943. Massacré avec 7 autres camarades le  23 novembre 1944 à Kehl.

 

 

Monclin Hugues. Né le 22 septembre 1920. Postier, opérateur radio, secteur de la Loire-Inférieure "Pingouin" et "S.72". Arrêté en novembre 1943. Déporté en décembre 1943. Massacré avec 7 autres camarades le  23 novembre 1944 à Kehl .

Masson Paul, né le  14 janvier 1894 à  Paris.  Employé de laboratoire, agent de renseignements du réseau Alliance, il est arrêté le 3 octobre 1943 à Brest. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, il est extrait de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 16 autres hommes et 8 femmes pour être exécuté.

Muriel GeorgesMURIEL Georges. né le 30 septembre 1914 à Montsurs (53). Arrêté le 9 mars 1944 pour appartenance au réseau Alliance. Agent de renseignements et de liaison de la zone Poitiers-Angers. Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

MURY Léon, né le 21 novembre 1920 à Tressé (35). Arrêté pour appartenance au réseau Alliance qui fournissait des renseignements militaires aux Alliés. Déporté en décembre 43 ou janvier 44. Exécuté le 24 novembre 1944 à Rastatt.  Biographie. Sources: Mémorial Déportés : Partie I, liste n°166. Carphaz.

 

PREMEL Marguerite, née Corre le 5 mai 1906 à Brest (29). Agente de liaison, arrêtée en même temps que son mari et sa mère Mme Le Bacquet. Déportée en janvier 1944 de Paris. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, elle est extraite de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 17 hommes et 7 autres femmes du réseau Alliance pour être exécuté.

PREMEL René, Jean, né le 6 juin 1902 à Brest (29). Manoeuvre à l'arsenal de Brest. Agent de renseignements du réseau Alliance et radio du secteur "Grèbe". Arrêté le 17 septembre 1943. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, il est extrait de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 16 autres hommes et 8 femmes pour être exécuté.

Perrier Rémi, né le 23/10/1899 à Guérande (44). Déporté le 17/12/1943 de Paris. Lieux de déportation: Kehl, Freiburg-im-Breisgau, Sonnenburg , Sachsenhausen.  DCD le 05 février 1945 à Sachsenhausen.

Raulo Armel. Né le 21 mai 1917 à Brou (28). "S.73", précepteur, adjoint de LeTullier, arrêté le 16 mars 1944 pour appartenance au réseau Alliance. Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

Son frère Paul, né le 6 août 1918 à Tours (37), membre du réseau Alliance est déporté «NN» le 20 mai 1944 vers le SL Schirmeck .Le 1er septembre 1944 au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 106 détenus du réseau, par groupe de 12, au KL Natzweiler. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire. (Source: Mémorial des déportés de France p348 tome II)

Régent Auguste. Né le 14 août 1909 à Redon (35). Agent de police, agent de renseignements de Le Tullier le 07 octobre 1943. Arrêté le 16 mars 1944 pour appartenance au réseau Alliance. Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

 

Jeannie de ClarenceRousseau /de Clarens Jeannie, née le 1er avril 1919 à Saint-Brieuc (22). Membre du réseau Alliance, elle est arrêtée à La-Roche-Derrien le 28 avril 1944 en compagnie de François LE BITOUS, Elie de DAMPIERRE, Jacques COLLARD, François MARGEAU. Elle est déportée de Pantin le 21 août 1944 vers le KL Ravensbrück (Matricule 57661). Autres lieux de déportation: Torgau, Könisberg. Elle est rapatriée par la Croix-Rouge à Ravensbrück en avril 1945. Biographie

.

RÉZEAU Fernand. Né le 17 avril 1906 à Lesneven. Arrêté pour appartenance au réseau Alliance. Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 personnes du réseau alliance détenus au camps de Schirmeck vers le camps du Sthrutof, par groupe de 12  où ils sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

Roudaut GeorgesROUDAUT Georges. Né le 17 mars 1903. "S.23". Pharmacien, agent  de renseignement du groupe "Licorne" et neveu de Gillet Léon. Arrêté le 20 novembre 1943 pour appartenance au réseau Alliance. Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

SIMOTTEL (Marie, Désirée, Amélie), née le 29 février 1876 à Brest (29). Agent d'assurances. Arrêtée à Brest en même temps que la famille Gillet le 27 septembre 1943.. Lors de l’avance des Alliés sur le Rhin, elle est extraite de la prison de Pforzheim le 30 novembre avec 17 hommes et 7 autres femmes du réseau Alliance pour être exécutée.

Stosskopf Jacques. Né le 27 novembre 1898 à Paris. Polytechnicien, ingénieur du génie maritime, il a fourni à l’Amirauté britannique de manière continue, depuis l’arsenal de Lorient et via le réseau Alliance, de précieux renseignements sur les mouvements de sous-marins allemands. Il est arrêté le 21 février 1944.  Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

TROUDET Armand né le 24 février 1903 à Lorient (56). Dessinateur, agent de renseignements du secteur de la Loire-Inférieure. Arrêté le 17 décembre 1943. Déporté en décembre 1943. Massacré avec 7 autres camarades le  23 novembre 1944 à Kehl.

 

 

VILLENEUVE Jules, né le 9 avril 1923 à Betton (35). Arrêté le 20 janvier 1944, 4 rue de Montfort à Rennes. (Organisation Arche de Noë ou réseau Alliance).  Incarcéré à la prison à la prison Jacques Cartier à Rennes. Il y reste jusqu'au 23 juin 1944, date à laquelle il est transféré à Compiègne, puis, le 2 juillet 1944 vers le KL Dachau..Il décède lors du transport. Source: ACP 27 P6 Caen.

Yvinec GernandYVINEC Fernand. Né le 17 mai 1920 à Landerneau (29). Il faisait partie du réseau Alliance. Clerc de notaire, agent de renseignements Loire-Inférieure, arrêté le 15 avril 1944. Déporté "NN" à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 à Natzweiler au soir, une camionnette emmène jusqu’à l’aube 108 détenus du réseau alliance, par groupe de 12. Tous sont exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés ensuite au four crématoire.

 

 

Autres sources:

  • Le Mémorial des déportés de France

  • Mémorial des déportés d'Ille-et-Vilaine

  • Fichier de Caen.

  • Bibliographie

    Marie-Madeleine Fourcade, L'arche de Noé. Réseau "Alliance", 1940-1945, Plon, 1998 (ISBN : 2-259-18677-7). Le livre est une histoire du réseau fondée essentiellement sur le témoignage de l’auteur.

    Un drame de la branche Nord du Réseau Alliance  Cet ouvrage de Patrick Oddone, membre de la Commission Historique du Nord, président de MEMOR, a reçu le prix Histoire de La Renaissance Française du Nord-Pas-de-Calais en octobre 2003

    Publication
    PUNCH Éditions - DMPA - SDHA  ISBN 2-913132-51-0 mars 2003 - 72 pages

 

  accueil-mdg1.gif (1380 octets)

Contact de l'administrateur du site

                        19/07/2016