Ed:13/04/2016

accueil-mdg1.gif (1380 octets)

Francis Masson, la Résistance

à Saint-Aubin-du-Cormier

 

Pour enrichir la mémoire du passé, je recherche tout témoignage sur les prisonniers de guerre et  sur des faits de Résistance  en Bretagne avec documents   write5.gif (312 octets)

 

Les évasions ont toujours quelque chose de romanesque : elles font rêver par leur bravoure et leur prise de risques. C’est l’aventure tentée par Francis Masson, sous l’Occupation. Né à Saint-Aubin-du-Cormier, le 5 décembre 1916, réfractaire au STO, il entre dans le groupe de Résistance de Jean THOMAS (père), comme agent de renseignements. À partir du premier juillet 1943, il se trouve sous l’autorité de Thomas, responsable cantonal de Saint-Aubin-du-Cormier du groupe Oscar Buckmaster. Il participe à plusieurs parachutages d’armes et de matériel divers et à leur transport. Il prend part à l’attaque de camions ennemis et au sabotage de lignes téléphoniques.

Son activité militante est brutalement stoppée par l’arrivée de la Milice dans sa commune, le 29 juillet 1944.  Suite à une dénonciation d'un dénommé B.... de Rennes, une milice constituée de Francs-Gardes de Rennes viennent arrêter les membres du réseau. Arrêté avec Jean THOMAS (fils) et PUPETTO, ils sont internés à Rennes. Le 3 août 1944, ils sont transférés dans le convoi parti de Rennes à destination de l'Allemagne (convoi dit de Langeais). Dans la nuit du 3 au 4 août 1944, les 3 de Saint-Aubin-du-Cormier s’évadent avec d’autres déportés politiques à Saint-Mars-du-Désert (Loire-Inférieure à l’époque, aujourd’hui Loire-Atlantique). À cette date, il a la chance d’être hébergé chez Jean Minier, au Bazard, dans la commune de Saint-Mars-de-Désert  jusqu’au 11 août.

Après son évasion, il reprend du service dans les F.F.I. (Forces Françaises de l’Intérieur).

Jean THOMAS et Francis MASSON, deux résistants soudés dans un même combat dans le canton de Saint-Aubin-du-Cormier et reconnus par le général Allard  comme des patriotes remarquables.

 

Daniel Heudré

 

haut3.gif (211 octets)